Un coquillage aux crayons de couleur

---------- Introduction

Alors déjà la forme elle est fascinante d’origine.

Mais les coquillages c’est vraiment des objets qui sont intéressants à dessiner parce que ce sont des… bon la forme en spirale.

Oui la spirale naturelle elle l’est quand même.

Les brillances les couleurs.

Différence de matité de brillance etcetera.

Voilà

Là tu vas nous faire au crayon.

Oui on va le faire au crayon de couleur… un peu dans enfin l’idée c’est de montrer comment on va mélanger les couleurs des crayons pour obtenir la couleur du coquillage les ombres les lumières et reflets, le côté nacré de l’intérieur…

Oui.

Et voilà ça on va faire un peu un exercice sur le mélange des crayons de couleur.

Des crayons de couleur. C’est une petite série qu’on a l’intention de poursuivre pour voilà donner des lettres de noblesse aussi à cet outil qui est vraiment intéressant très très intéressant.

Oui oui oui parce que c’est un outil vraiment de dessin qui permet de faire des choses vraiment très très belles.

Ok c’est bon on y va.

---------- Démonstration

Donc je vais dessiner ce coquillage. Donc première chose on choisit l’angle du vu. Donc ici j’ai choisi de le prendre un peu en perspective avec… elle a … où on voit un peu l’intérieur de la coquille pour avoir le côté nacré ici à l’intérieur. Donc je vais faire un croquis rapide de mon coquillage donc les grandes directions donc l’axe ici… l’axe et puis les grandes directions et après on attaquera assez rapidement.

Donc je ne vais pas trop m’appesantir sur le dessin puisque le but ici de la vidéo c’est plutôt de travailler les couleurs avec les crayons de couleurs donc je vais aller rapidement à l’essentiel.

Je ne vais pas aller plus loin dans le dessin. Les précisions on les mettra au crayon de couleur. Donc je vais commencer par placer mes ombres. Et les ombres je vais les placer avec des couleurs tout de suite, non pas avec des gris ou des marrons mais avec du bleu en fait pour la bonne raison que… ici j’ai une petite trace de bleu là dans le coquillage et mes ombres ici notamment dans la partie nacrée sont gris bleuté.

Donc je vais commencer et de ce fait-là ben l’ombre qui est ici je vais la mettre bleu aussi donc je vais en profiter pour améliorer mon dessin en même temps.

Et donc le but ici c’est d’obtenir les couleurs des coquillages puisqu’en fait ces couleurs-là on ne les a pas exactement dans la boite, de les recréer avec des mélanges comme on le ferait avec de la peinture en fait.

Voilà donc je vais continuer mes ombres avec du violet avec un ton un peu un peu violacé pour les renforcer. Et maintenant je vais essayer de les faire vivre donc et arriver tout doucement à la couleur de mon coquillage.

Donc je vais commencer par l’ombre qui est ici parce qu’elle est un petit peu gris violacé donc le bleu va rester par transparence, et en fait je fonce tout doucement non pas avec un seul crayon mais en mélangeant des couleurs sachant que je pourrai toujours en remettre. Bien sûr à chaque fois que j’en remets je fonce un peu mais je vais foncer en fait tout doucement pour arriver à ma couleur.

Ici la partie qui est là elle est plutôt gris verdâtre donc je vais mettre un petit peu de vert.

Là donc maintenant seulement je vais prendre de l’ocre. Voilà donc ici j’ai un petit morceau de papier sur le côté qui me permet aussi de vérifier un petit peu les couleurs parce que bien sûr ça ne correspond pas toujours à la couleur du crayon.

Voilà on va simplement terminer ici l’ombre portée et on va lui donner aussi un petit peu de couleur. Donc évitez de faire une ombre portée grise si possible. La couleur ça donne un peu de vie.

Si vous ne savez pas quelle couleur… de quelle couleur faire votre ombre, vous essayez de bien l’observer et au moins déjà cherchez si c’est une ombre qui est plutôt chaude ou plutôt froide. Si elle est froide partir vers des bleus. Si elle est chaude partir plutôt vers des violets à ce moment-là. Donc c’est mieux un entrainement d’observation. Je vais mettre un tout petit peu de lumière, unifier certains endroits et puis on va s’arrêter là.

 

Bon ben voilà je dis souvent je radote que les résultats des travaux de Marie sont plus beau que les originaux mais là c’est vraiment le cas c’est magnifié.

Ben en fait c’est le but aussi du dessin c’est d’arriver à faire quelque chose de différent du modèle et d’amener… d’apporter des choses en plus, de faire ressortir certaines parties peut-être qu’on ne verrait pas si on regarde le coquillage.

Tu as pris des libertés aussi peut-être un petit peu non ?

Alors j’ai pris des libertés au niveau de la couleur. J’ai forcé un peu la couleur.

Oui c’est chouette.

Et justement c’est aussi un exercice d’observation c’est-à-dire qu’on cherche… il faut chercher quelle couleur…

Ce qu’il y a derrière là.

Ce qu’il y a derrière voilà

Et donc on l’exagère on l’attire.

L’exagérer un peu pour faire vivre et c’est ce qui fait vivre le dessin.

Super leçon ça c’est important. Faites l’exercice et retenez la leçon. A bientôt. A vous maintenant.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [ veronique guillebault le 06/05/2017]

    Très beau travail de .. dessin ? Peinture ?
    J'ai découvert ce médium récemment et peine à trouver des cours en français. Je serai preneuse d'autres cours, notamment paysages (montagne ? ) et bien sûr modèle vivant.
    Hâte de découvrir de nouveaux cours avec cette technique !

    [Marie]

    Merci Véronique, c'est effectivement un médium intéressant quand il est utilisé pour créer des teintes par mélanges et superpositions. Mais c'est une technique très longue à mettre en œuvre. C'est pour cela que les cours portent sur des petits sujets. Je prends en compte vos suggestions pour de futurs cours aux crayons de couleurs.

  • [Karine BRAGARD le 24/03/2017]

    Votre petit coquillage trouvé sur la plage est vraiment très chouette!
    J'aime beaucoup toutes ces nuances que vous avez créées par le mélange de plusieurs couleurs ...Cela donne de la richesse, de la tonalité et de l'éclat aux tons ocres jaunes et beiges du coquillage.

    [Marie]

    Merci Karine pour votre enthousiasme ! Le but ici est de créer une grande richesse de couleurs et de valeurs plutôt que d'utiliser chaque crayon séparément pour sa propre teinte. Le sujet importe peu, il est un prétexte à s'amuser.

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Initiation
Genre Les Applications
Style Objets
Durée de la Vidéo 12mn14