Dessin d'observation : une courge

---------- Introduction

On a une chacun.

Oui.

Magnifique citrouille micro mini citrouille ?

Mini citrouille oui oui ça a un nom mais j’ai oublié.

Ah ben c’est… de toute façon c’est dans la famille de cucurbitacée comme on dit.

Une petite courge.

Une petite courge qui est intéressante à croquer… pardon à dessiner.

Voilà on va ici avec cette exercice voir comment on dessine d’observation, vraiment essayer de bien dessiner la forme puis de voir comment bien dessiner les ombres étape par étape.

Tout est là ? Tout est dans les ombres alors là vraiment la structure.

Voilà parce que… il faut les ombres pour rendre le volume…

Ok.

Du fruit.

C’est bon on y va au travail.

---------- Démonstration

Donc je vais commencer comme d’habitude par construire le… cette petite…

Citrouille ?

Citrouille.

Un potiron Je ne sais pas

Miniature.

Oui.

Donc ça rentre presque dans un cercle mais pas tout à fait donc je vais dessiner la forme en observant bien les différentes faces en fait la forme…

Les quartiers-là enfin je ne sais pas comment appeler ça oui.

Les quartiers on verra après.

D’accord.

J’essaye de voir justement la forme globalement sans me préoccuper de vraiment pas des détails du tout mais plutôt les grandes directions.

En insistant un peu pour la vidéo.

Ah ben oui oui.

Toujours un peu plus que…

Tu as raison on va appuyer donc en observant vraiment les directions générales. Je vais placer tout de suite l’emplacement de la queue là où elle vient se raccrocher. Et je vais quand même mettre la direction des quartiers ou des principaux on va dire ce qui vont m’aider à construire. Voilà et ensuite je vais dessiner la queue qui a une forme bien particulière qui est très sympa en fait.

A partir de ce croquis très succinct je peux ici remettre encore un petit quartier, je vais venir maintenant… je vais rentrer plus dans le détail. Et pour l’instant je vais travailler ça au trait uniquement, essayer de bien observer les contours, les formes et pas simplement faire des arrondis parce que j’ai l’impression que c’est arrondi mais vraiment chaque partie, l’observer dans sa spécificité et vraiment pour retrouver le caractère de ce petit potiron.

Donc je vais partir d’ici et puis je vais y aller tout doucement et quitte à revenir le faire en plusieurs fois. Donc j’observe bien la forme. Ce n’est pas forcément une courbe ça remonte un peu ça redescend quitte même par endroit à exagérer un petit peu les formes sans non plus déformer le modèle.

A partir de ça je vais gommer mes traits de construction pour ne garder que les traits dont j’ai besoin.

Voilà donc ça c’est la première étape donc le dessin au trait. Bon je rappelle en faisant des… vraiment observer les formes c’est-à-dire ce n’est pas juste des arrondis, chaque partie a une forme bien définie. Et maintenant là-dessus on va venir mettre les valeurs donc d’abord en les dessinant et ensuite ben en les grisant et en travaillant un peu plus son dessin.

Donc pour établir les valeurs, il ne faut pas hésiter à d’abord cligner des yeux si on ne voit pas bien où elles se situent et puis les dessiner vraiment c’est-à-dire là je vais un petit peu les marquer un petit peu fort. Normalement on ne doit pas les marquer aussi fort on peut vraiment faire un trait extrêmement léger voilà on peut les marquer avant de mettre ses gris en fait. Voilà donc on commence par faire un gris moyen et qu’on viendra retravailler après tout doucement.

Donc maintenant on en est à un deuxième stade où on a vraiment placé le gros des ombres mais ça donne un effet assez peu naturel parce que j’ai simplement mis des ombres moyennes de manière assez régulières. Et maintenant il faut les travailler, à la fois redessiner, en même temps redonner de la force au trait de crayon par endroit là où on en aura besoin et puis travailler ses ombres par endroit les atténuer un petit peu et par endroit les renforcer.

Donc il faut bien observer le sujet pour arriver à donner ce volume. Maintenant on va essayer de travailler le volume de manière à être plus naturel. Donc clignez des yeux toujours pour bien observer et donc foncez par endroit et on va essayer d’être moins stricte d’adoucir tout ça pour redonner un volume global à notre petit potiron.

Donc pour faire l’ombre portée en fait sur la table on va la faire quand même ça va lui donner un petit peu de relief. Je tiens bien mon crayon à l’horizontal ça c’est important de faire l’ombre, que les traits… si les traits se voient qu’ils soient horizontaux. Ça donne bien l’horizontalité de la table en fait.

Je vais renforcer un tout petit peu l’ombre par ici et peut-être éclaircir un tout petit peu ici à peine juste en tamponnant un peu avec ma gomme mie de pain. Je peux aussi un petit peu estomper. Je ne le fais pas souvent mais là je vais l’estomper un tout petit peu pour faire un petit peu disparaitre mes traits de crayon. Pas trop. Vous commencez à me connaître et vous savez que j’aime bien qu’on voit un peu la matière.

Donc je vais m’arrêter là. Je ne vais pas aller beaucoup plus loin. Chaque fois je dis je vais m’arrêter là j’ai encore un trait de crayon à mettre. Ça c’est normal  Donc n’hésitez pas à prendre aussi quelques minutes même peut-être se détacher de son dessin 10 minutes un quart d’heure pour revenir et avoir un œil neuf dessus qui permet de voir ce qu’on a oublié ou s’il y a un gros défaut quelque part.

Donc ce genre de sujet c’est plus important de respecter les formes un peu dans le détail que la forme générale à la limite si elle est un peu plus plat un peu plus rond, ce n’est pas très grave. Par contre le fait d’avoir des quartiers de différentes épaisseurs, ça c’est plus important en fait.

 

 On l’avait dit dès le départ. L’importance c’est toutes les ombres…

Oui.

Les formes et la structure

Voilà et donc c’est un exercice d’observation où on regarde vraiment la forme de l’objet, les détails, pas faire ça…

Oui mécaniquement…

Mécaniquement.

Comme si on faisait une citrouille…

Voilà… que chaque portion…

D’halloween et tout ça oui.

De la citrouille est différente.

Et c’est ça qui donne ce résultat.

Et c’est ça qui donne à la fois bon le résultat mais aussi le côté naturel.

Ok super.

Tout ce qu’on aime dans le dessin avec Marie. A vous maintenant.

 

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Natures mortes
Durée de la Vidéo 15mn31