Créer son support avec l'enduit pour pastel

 

---------- Introduction

Françoise, pastelliste. Les pastellistes travaillent sur un support bien particulier pour que le pigment accroche.

C’est important.

Et ça peut être un peu limitant.

Oui.

Mais là, tu vas nous montrer comment créer soi-même son support.

Et ça ouvre des voies infinies. On peut imprimer, enfin travailler avec des outils.

C’est génial, vous allez voir. Alors, le support, l’enduit de base, il est blanc.

Il est blanc cassé, oui.

Il est blanc cassé mais en le teintant, on fait pleins de choses extraordinaires. On va voir tout ça étape par étape. Tu vas nous montrer tout ça avec pleins d’outils :

brosse, couteau, pochoir.

Ceux-là, on les a faits sur du carton pour la démo, pour la vidéo. Mais ça se fait sur support on en reparle tout à l’heure sur toile et on peut mélanger pleins de techniques. C’est magique. Ça s’ouvre l’univers et voilà.

On se laisse aller et puis on fait pleins de petites choses.

Allez, on y va.

---------- Démonstration

Alors Françoise, classique, on démarre par le matériel.

Alors travaillez avec un enduit. Regardez bien, il est légèrement teinté, légèrement blanc cassé.

Oui.

Donc je vais utiliser aussi en même temps de l’acrylique.

D’accord, une teinte classique, un beau bleu primaire.

Donc on va mélanger et après, on va faire un choix de … d’abord un pinceau pour bien mélanger l’ensemble pour que ce soit cohérent et différents outils après. On va faire des tests.

C’est bon. C’est parti.

Tu le teintes donc on va dire.

Je mets à côté toujours parce qu’après, je vais aller progressivement pour ne pas mettre trop. Je vais commencer à mélanger au couteau.

Belle couleur.

C’est bon.

Premier outil.

Le couteau. J’avais déjà mélangé avec. Support assez rigide bien sûr.

Ça on l’a dit qu’on pouvait aussi travailler sur toile.

Et on y va.

On laisse une grosse épaisseur ou pas ? Comment faire ?

Comme on veut. Si vraiment avec de l’épaisseur, après je pourrais faire comme ça, faire vraiment des essais, des effets de matière. Après, c’est rapide.

Ce n’est pas très compliqué.

Du tout. Faire attention à ne pas s’en mettre partout.

Le truc intéressant c’est encore une fois que ça on va pouvoir travailler au pastel dessus. Ça c’est quand même bien.

Presque à la limite, il faut penser en même temps, si on fait un support avec beaucoup de texture, de savoir quel sujet on va mettre dessus.

D’accord, commencer dès le début …

Oui je pense que quand on fait on fabrique son support, enfin l’enduit pour le support, bien savoir pour quoi, ne pas se dire on verra bien mais de réfléchir un petit peu. Puisque le geste va aider à la compréhension aussi.

C’est comme pour une peinture au fait, c’est pareil.

Tu peux déjà donner du mouvement.

Oui bien sûr. Si tu veux quelque chose de régulier, dynamique, calme, on prend une marine tout simplement une marine.

Tu peux déjà travailler largement le mouvement.

Alors c’est une solution de laisser avec un petit peu de structure. Mais on peut aussi travailler avec beaucoup plus d’effet c'est-à-dire il suffit de tapoter avec l’outil. A vous de choisir le rythme si c’est quelque chose de régulier ou au contraire même beaucoup de dynamisme. Attention, il ne faut pas trop appuyer sinon on va revoir le support. Vous voyez c’est très rapide. Tout de suite, on a un effet intéressant.

Alors je repars sur un autre support, toujours cartonné et surtout rigide ou une toile, ça peut très bien fonctionner. Là, je vais en mettre rapidement. Avec le couteau, c’est pratique. Maintenant, je prends mon pinceau pour le pochoir, vous voyez bien usé. Il a bien servi. Attention, on y va. Alors il y a un peu de bruit

Alors Françoise, dernier exemple, dernier test avec cet enduit.

Là, il nous reste un petit fond. On va l’utiliser toujours support rigide. Je vais utiliser un pinceau brosse assez rigide aussi. Et là, je vais essayer de donner un effet texturé assez régulier. Pour l’instant, j’enduits c’est tout.

J’en enlève un petit peu parce que bien sûr avec le pinceau, il s’empâte.

D’accord, tu crées une forme de galon.

Oui quelque chose d’assez régulier. Je peux repasser alors surtout il faut bien enlever

Et on voit en dessous apparaitre la couleur, c’est sympa comme tout.

Oui. C’est la couleur du support. Bien sûr, si on fait une erreur, on refait ça et puis on refait tant que c’est frais. Bien sûr.

Alors maintenant, dernière utilisation, dernier exercice. J’ai pris un pinceau extrêmement doux et donc il ne peut pas y avoir trop d’effet de matière mais on peut travailler aussi avec le pastel avec un support plus ou moins lisse. Je dis bien plus ou moins puisque quand même, il faut qu’il y ait un petit grain.

Alors Françoise, là tu vas nous montrer un peu le rendu en dessinant n’importe quoi, en dessinant rien, le rendu sur les différents supports. C’est ça ?

Oui. Bien sûr, j’ai changé de support puisqu’il faut attendre que ça sèche.

Alors là sur l’effet vraiment beaucoup de texture, de matière, je vais vous montrer un petit peu l’effet. A vous de choisir aussi, vous voyez, je le tourne, l’effet le plus intéressant. Allez, comme ça.

Autre support, celui-là avec le pinceau pochoir donc avec des petits étirements. Donc on va retravailler, vous allez voir l’effet complètement différent. Je vais prendre celui-là.

Super, j’adore. Françoise, j’adore cette manière de sortir un peu des sentiers battus. Faire ses fonds soi-même c’est magique. Et c’est jamais toujours prévisible en plus.

Non, il y a un petit côté aléatoire on va dire quelquefois, c’est le hasard. On se dit c’est intéressant et on retravaille où ça nous emmène.

Super. Profitez-en, rappelez-vous n’importe quel support. Donc on est parti beaucoup de cartons, de contrecollé etc. On peut travailler sur toile.

Bien sûr.

Des pastellistes, vous pouvez bosser sur toile, c’est excellent. Et puis on peut aussi le mélanger à d’autres techniques, avoir des rendus particuliers. C’est excellent surtout sur ces supports avec de la texture.

On peut gommer aussi, rectifier, revenir si quelque chose, etc.

Merci beaucoup. A vous maintenant.

Françoise Guillaume

Françoise Guillaume

Je suis née à Tergnier (Aisne).
J'ai effectué des études d’Art.
J'ai été enseignante en Arts plastiques dans un collège de Boulogne sur Mer.
J'encadre des stages de pastel dans différentes associations de la région ainsi qu'à l'atelier Pastel d'Opale de Saint-Léonard.
je suis présidente de l'association "Pastel d'Opale", crée en 2007, et à l'origine du salon international Pastel d'Opale .

  • [Françoise Guillaume le 01/06/2016]

    Bonsoir Viviane,Il faut essayer car l'utilisation d'un enduit acrylique donne un aspect vraiment différent d'un travail au pastel sur un support papier ou carton. Le temps de séchage varie suivant l'épaisseur de l'enduit. Le mieux est de préparer son support la veille pour l'utiliser le lendemain ou une autre solution plus rapide est d'utiliser un petit rouleau à peindre en mousse, on peut travailler dessus au bout d'une heure.

  • [Via le 01/06/2016]

    bonjour!merci pour cette démonstration qui donne envie d'essayer!! combien de temps faut-il compter pour le séchage du support?

  • [Françoise Guillaume le 05/03/2016]

    Bonjour Maguie,Le fixer, ce n'est pas nécessaire, mais mettre une protection sous verre est fortement conseillé pour éviter de mettre les doigts dessus. Le pastel reste toujours de la poudre. A bientôt.

  • [Maguie le 04/03/2016]

    Bonjour Françoise, Fred,Merci de préciser comment conserver la création, faut-il fixer le pastel et le mettre sous verre.. A bientôt..

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Pastel
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 11mn49