La mise au carreau en adaptant le format

---------- Introduction

Amandine au pas de course comme d’habitude. La mise au carreau on a déjà fait ?

On a déjà fait.

Mais il y a un truc.

Mais là voilà là c’est avec un changement de proportion c’est-à-dire que… enfin on veut garder les mêmes proportions mais le support n’est pas identique. Il y a un rapport longueur/largeur…

Ah oui.

Qui est différent…

Enfin je le savais.

Donc on a…

Oui.

 Imaginons que nous avons une photo sur une taille standard, et là on va le reproduire sur un grand format. En fait comment on agrandit et comment on rapetisse une photo avec une calculatrice.

Et des fois et des fois il y a un peu plus de longueur qui reste ou un peu plus de largeur…

 

Mais elle va vous montrer comment faire.

C’est ça c’est comment adapter son sujet à n’importe quel format.

Voilà on y va au boulot.

---------- Démonstration

Alors là l’idée c’est de reproduire ce sujet-là mais dans un format différent. Donc soit va rapetisser soit on va agrandir. Là en l’occurrence on va l’agrandir puisque le format est plus grand que la photo de départ.

Dans les mêmes proportions donc ?

Exactement parce que là on est dans un portrait donc il ne faut surtout pas modifier les proportions sinon on va complètement perdre le le…  voilà le portrait de Frieda…

L’échelle oui oui.

Donc ce qu’il faut c’est faire quelques calculs mathématiques. On a pour ça une calculatrice. Ça évite les erreurs et les prises de tête. Donc pour ça on va tout simplement… voilà faire quelques calculs…

Oui…

Assez voilà assez simples.

D’accord.

Mais il faut que ce soit assez clair.

Par contre ce n’était pas les mêmes proportions au final entre la photo d’origine et le support final.

Voilà c’est ça. Souvent voilà par exemple la photo est plus allongée…

Oui.

Ou plus haute…

Là ça se voit oui.

Que sur le support qui est un peu plus large…

Oui.

Donc c’est pour ça qu’il va falloir soit tronquer soit agrandir. Par exemple là c’est un fond bleu…

Oui.

Donc ça ne sera pas trop compliqué à… si jamais on doit l’agrandir en tout cas ce ne sera pas trop compliqué. Donc soit on va agrandir parce qu’on va devoir rajouter par exemple voilà tout un côté.

D’accord ok. On rajoute du fond qu’il n’existe pas en fait ?

Voilà soit on rajoute du fond qui n’existe pas…

D’accord.

Soit on coupe une partie voilà, par exemple le bas…

Ok…

Voilà ici.

J’entends. Pour avoir les proportions.

Ben c’est ça parce que là on est plus large…

Oui.

Qu’ici donc…

D’accord.

Soit on coupe par le haut comme ça on tasse un peu, soit on rajoute une partie…

Et ça c’est un choix perso ?

C’est un choix personnel mais c’est aussi à adapter en fonction du sujet parce que plus il y a de détails plus c’est compliqué de rajouter parce qu’il faut inventer et ça devient compliqué.

Là on peut parce que le fond est facile.

Voilà là on peut…

Là on pourrait.

Parce que le fond est facile…

Là on pourrait.

Après il faut quand même voir…

Oui.

Qu’il y a quand même du…

Oui.

Du tissu à rajouter.

On dirait que ce n’est pas simple oui.

Ce n’est pas simple. Donc le plus facile là en l’occurrence c’est…

C’est de tronquer.

De raccourcir…

D’accord.

Par exemple soit le haut mais attention parce que… on a quand même un cadrage…

Là il ne faut pas oui

 

Il ne faut pas cadrer oui.

Il ne faut pas découper jusqu’aux fleurs sinon ça gâche un peu le…

Non c’est le bas la main.

Le bas. Le bas effectivement on peut. On peut couper un peu la main.

Ok.

Alors pour ça on va déjà prendre les mesures de la photo. Alors la partie la plus longue qui est ici la hauteur est de 23,3 sur on est à 15,9. Et on va prendre ici les mesures. On est à 24. Bon je vais commencer par-là, là toujours la plus longue : 32.

32/24 donc si on divise le tout, on va quand même… on va… ça permet de vérifier que le rapport longueur/largeur est différents. Alors si on fait 23,3 donc qui est la longueur de la photo… la hauteur de la photo divisée par 15,9 qui est la largeur de la photo donc longueur voilà, rapport longueur/largeur divisé, il y a 1,46.

Et si on fait la même chose pour le papier, là on est dans un rapport de 32 par 24. Si on divise les 2 on est à 1,33. Ce n’est pas grand-chose mais on est quand même dans un rapport différent donc c’est-à-dire que si jamais on décidait de garder… de faire le quadrillage le plus simplement possible, là on aurait Frieda qui serait beaucoup… qui aurait pris au moins 20 kilos quoi c’est-à-dire qu’elle serait beaucoup plus large. Forcément les proportions seraient différentes.

Alors pour ça on va faire comme on l’a dit avec Fred c’est-à-dire qu’on va on va dire découper entre guillemets la partie du bas. Donc c’est… ici la largeur qu’on va garder. On va garder la même largeur c’est juste la longueur qui va changer. Donc on va garder le 24 32, 32/24, sachant que la largeur puisque c’est la largeur qu’on va garder est de… pour le papier est de 15,9. On va donc faire le calcul en croix.

Voilà ça ça remonte à l’école donc c’est-à-dire pour trouver le chiffre manquant enfin on calcule un… c’est la proportion c’est un rapport de proportion. Donc on fait 32x15,9 divisé par 24 est également 21,20.  Donc c’est-à-dire qu’on va… la photo doit faire 21 cm de hauteur. On a dit que c’était le bas qu’on allait découper enfin qu’on allait tronquer : 21,20.  Donc cette partie-là on ne la représentera pas.

Et ensuite on a au moins… là maintenant ça y est on a la même proportion. Donc on est dans un rapport de… là toujours 1,33. On va vérifier si on est bon. 21,2 divisé par 15,9 égale 1,33 également. Donc ce rapport-là est bon. Ce qui fait que… à chaque fois qu’on va prendre une mesure, il va falloir la multiplier par 1,33. Et là on peut faire notre quadrillage comme vu dans la vidéo précédente.

Alors on est à 16 donc en width. Donc divisé par 2 on a 8. 21,2 ça fait 10,7 c’est ça ? 10,6  Voilà et donc là de la même manière là il n’y a plus de… il n’y a pas de souci on est exactement à la même proportion donc on fait la même chose. Là 24 divisé par 2 on tombe sur du 12. Et 32 divisé par 2 on est dans du 16. Voilà etcetera etcetera on va rajouter on peut toujours diviser par 2.

Donc ici la partie-là c’est 8 on divise par 2 on va préciser notre quadrillage c’est-à-dire on va pouvoir voilà le faire si on souhaite. 8 donc ça fait 4. Plus le quadrillage va être serré et complet plus on a de chance d’avoir la reproduction fidèle au modèle. Les risques d’erreurs sont quand même beaucoup moins relevés puisque forcément la grille de repère sera plus complète. Voilà même chose ici. Donc là vu qu’on est sur 24 de largeur, divisé par 2 ça fait 12, divisé par 2 encore ça fait 6.

Voilà donc attention de ne pas trop marquer les traits parce que ces traits-là sont des traits de construction, simplement une grille de repère donc elle sera amenée à être effacée. Alors si vous marquez trop les traits si vous appuyez trop, on aura du mal à les effacer et ce repérage sera toujours visible. Donc prendre un crayon dans les H qui n’est pas trop gras et qui peut donc être… sans trop appuyer pour éviter de marquer le papier.

Et voilà on n’a plus qu’à reproduire comme je vous dit vous pouvez préciser le quadrillage. Là on est vraiment dans quelque chose de basique mais on peut diviser par 2 partout, et ça divisera de la même manière à l’identique.

Et dans le rapport donc on était dans le calcul de 1,33 c’est-à-dire quand je disais que chaque élément si vous vouliez le représenter, ce serait à multiplier par 1,33. C’est imaginons… là vous prenez… voilà la largeur du nez. La largeur du nez ic, on est à 1,7 sur cette reproduction-là. Et bien pour retrouver cette largeur de nez si vous allez vérifier imaginons votre dessin est bon, et bien c’est ce 1,7 qu’il va falloir multiplier par 1,33. Et donc le nez doit faire 2,26 cm.

Voilà donc le nez serait un peu… sachant que le nez voilà est à peu près ici donc par-là 2,26. Voilà c’est oui exactement ça donc. Voilà c’est-à-dire que le nez est donc ici. C’est à vos moyens de vérifier bon là mon quadrillage est de toute façon beaucoup trop trop enfin trop imprécis, pas assez complet. Etcetera. A vous de jouer.

 

Frieda a été mise au carreau. La pauvre. Donc à retenir ? formule de sorcière ?

La formule de sorcier c’est le calcul en croix c’est-à-dire qu’on garde le rapport largeur de… la proportion qu’on a envie de garder. Et ensuite on l’adapte…

Non non mais c’est vrai ce n’est pas compliqué il faut juste faire ça calmement en fait ?

Oui c’est ça voilà c’est...

C’est une règle de trois.

Une règle de trois.

Oui c’est ça une règle de trois…

Ah d’accord.

C’est-à-dire que tu calcules une proportion entre deux chiffres…

Oui.

Et tu l’appliques au reste.

Exactement.

Voilà c’est tout simple enfin ça y est j’ai mis mon grain de sel super.

C’est bien. Tout à fait.

A vous maintenant. Vous ne pouvez plus ignorer cette règle de trois.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

  • [Claudine Bardeau le 15/02/2017]

    Super important merci

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Atelier
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 13mn26