La matière Jean, au pastel

---------- Introduction

Françoise tu vas nous faire un jean. Alors on n’enlève pas le jean pour le montrer en modèle il y a un modèle tu as pris en photo, un vrai jean posé là.

Oui.

Alors pourquoi le jean ? Pourquoi tu as choisi le jean ?

Pour travailler un petit peu la matière mais surtout travailler que… avec très peu de pigments avec un support un peu coloré…

Oui.

On peut faire quelque chose d’intéressant. Et c’est l’œil ou la mémoire et tout ce qu’on veut qui va…

Qui interprète…

Oui.

Et qui voit un jean alors qu’il n’y en a pas.

Si quand même.

Non mais il n’y a pas.

Oui.

C’est bon on y va.

---------- Démonstration

Le papier ?

Papier…

Françoise ?

Pastel mate.

Gris très pale oui bleu c’est un bleu ?

Je ne sais plus si c’est bleu clair ou gris pale. Ça doit être bleu clair.

Bon dans tous les cas c’est

Je pense que c’est bleu clair.

Et c’est un gris froid froid, un bleu plutôt un bleu.

Oui c’est pour rester en camaïeux avec le jean.

Oui super.

Voilà alors pourquoi le jean ? Bon c’est l’idée du tissu mais c’est surtout il y a tellement de choses c’est-à-dire les plis, l’usure, les petites…

Les coutures.

Voilà c’est ça…

Oui oui il y a plein de trucs.

Qu’il va falloir… il faut penser jean. Donc jean…

D’accord.

Ça veut dire couture…

Oui.

Et puis les petits rivets enfin etcetera.

Oui oui

Et donc il faut sélectionner il faut les mettre en évidence.

Ok.

 

Super.

C’est surtout ça.

Bon donc peut-être pas l’ensemble en hyperréaliste au détail mais comme d’habitude tu vas accentuer certains points pour montrer le travail.

Voilà parce qu’il ne faut absolument pas copier parce qu’il y a un pli là donc il faut le faire non. C’est penser jean donc il faut que le sujet à la fin ressemble à un jean même s’il n’y a pas tous les éléments.

Ça marche.

On y va.

Alors je vais prendre un pastel assez dur pas trop lumineux. Voilà celui-là  J’utilise souvent ce bleu-là il est très bien il est assez terne il est très joli. Donc je ne vais pas remplir la forme avec du bleu bien sûr sinon ça va tuer tous les plis les petits volumes l’usure donc bien sûr je vais progressivement suggérer la forme, toujours le même principe à l’aide des pleins des vides des volumes des creux des bosses  

Mais surtout pas remplir parce que c’est du bleu donc dire ben, je remplis tout de bleu non sinon ça ne va pas. Alors pareil voyez au niveau du geste très important, le sens, la façon de tenir le bâtonnet. Appuyez. Là regardez bien comme c’est le haut de la couture voilà j’appuie assez fort pour la marquer parce que c’est un élément important et après j’étire c’est moins important.

Après ici au niveau de cette découpe, pareil c’est assez important.  Et même pour le contour du jean j’appuie assez… un petit peu.

…comme si la jambe était en dessous parce que sinon ça me donnerait quelque chose de tout plat. Si je travaillais du sens de haut en bas bien sûr c’est une jambe c’est de haut en bas mais je vais montrer quand même l’illusion du volume intérieur même si à l’intérieur il n’y a personne.

Et au niveau de l’image, volontairement le jean je l’ai placé de façon à ne pas avoir de vertical bien net ou alors d’horizontal bien net parce que je veux quelque chose de… bien sûr le jean ne bouge pas mais en principe c’est quelqu’un en mouvement même s’il n’y a personne à l’intérieur. Mais je ne voulais pas quelque chose de statique comme mettons présenter un jean pour le vendre. Là l’idée est différente.

Là il y a un pli assez important donc vous voyez j’appuie assez fort. Là c’est l’entre jambe aussi donc c’est assez marqué donc j’appuie toujours assez fort. Et après puisqu’il y a des plis au niveau de l’entre jambe, pareil je dirige mon geste en fonction des plis. Attention là je vais intervenir. Il y a quelques minutes je viens de vous dire de ne pas faire un trait horizontal. C’est ce que je viens de faire donc je vais le gommer tout de suite.

Vous voyez au niveau du geste c’est j’appuie mais en vrillant un petit peu mes doigts de manière à donner l’illusion de pli aussi. Tout ça on l’obtient en appuyant en appuyant moins. Comme quoi le geste est extrêmement important.

Pareil au niveau de la ceinture, là j’ai fait plus large puisque c’est devant. Si je veux faire tourner la forme donc je réduis la distance.

Alors vous voyez volontairement j’ai laissé des espaces vides. Et ça va donner l’illusion du volume. Avec mon pastel bleu bleu gris je donne un petit peu les creux et les bosses, ce qui est en volume. C’est la couleur du papier qui va donner cette illusion.  Alors surtout le plus important c’est toujours je répète et j’insiste vraiment, c’est toujours travailler en fonction du pli en fonction du volume et non pas combler de cette manière-là.

Là logiquement sur l’image l’arrière du jean est plus foncé mais moi je vais laisser plus clair parce que sinon ça va se… ça ne donnera pas le volume que je veux donner surtout l’arrière. Donc ça c’est à chaque fois c’est un choix que vous faites, dire bon si je mets du foncé est-ce que ça va aller ? Est-ce que ça ne va pas tuer le sujet ? Donc vous choisissez.

C’est pour ça qu’il faut aller très doucement, réfléchir, minimum de couleurs et toujours imaginer la forme presque sous les mains, une manière à travailler un petit peu avec le geste le volume enfin etcetera. Là je suis en train d’hésiter. Je me dis est-ce que je termine la forme ? parce que si je termine la forme ça va descendre jusqu’en bas, ça me gêne un petit peu alors je ne sais pas pour l’instant je laisse je vais laisser en attente.

Par contre c’est jean donc je vais peut-être changer de couleur et cette fois-ci je vais prendre un petit peu un pastel un petit peu rouille. Alors je ne sais pas si celui-là pareil je vais tester sur mon petit mouchoir en papier. Ah trop fort. Trop fort ça veut dire trop lumineux. Trop fort.

Alors celui-là. Trop marron. Bon il faudrait que je trouve un petit peu entre les deux. Trop marron aussi. Bon. Alors il faut que je cherche. Voilà je vais prendre ce bâtonnet-là qui est un petit peu orangé mais je le casserai avec une couleur comme ça de cette manière cette couleur qui est plus terne. Alors je vais commencer par le petit rivet qui est là.

Et là j’ai fait une sélection… la sélection des éléments les plus importants pour comprendre que c’est un jean. Alors bien sûr ce sont les coutures. Mais quand je pose ces petits traits-là je ne fais pas de manière systématique. J’appuie j’appuie moins je laisse un espace. C’est l’œuvre qui va diriger un petit peu tout ça. Et en parlant je me suis trompé.

Bon. J’ai décalé cette couture avec celle-ci. Alors surtout je ne vais pas gommer. Je prends un petit peu un pinceau brosse. Je vais étirer.  Ça va donner l’illusion d’une usure  Vous voyez quelques fois ces erreurs ça peut donner quelque chose d’intéressant. Ce n’était pas prévu mais tant pis. Mais du coup je vais continuer je vais en mettre un petit peu ailleurs parce que sinon… ne jamais laisser une couleur à un seul endroit. Je vais donner un petit peu… Voilà donc petit pinceau brosse.

Je ne vais pas prendre la même… Je vais prendre un marron un petit peu plus terne parce que… il ne faut jamais mettre la même couleur partout.

Donc il n’est pas tout à fait blanc il est légèrement bleuté.

Voilà le résultat magnifique. C’est un jean. Et comme tu le disais tu exploites vachement le fond pour faire ça.

Oui oui il y a très peu… il y a un bâtonnet en bleu je crois il n’y en a pas plus d’après mes souvenirs et un petit orangé.

Récent. Souvenirs tout récents.

Oui oui. Et voilà ça suffit.

Et de l’orangé un peu… enfin un complémentaire. Ce n’est pas un hasard ?

Oui bien sûr pour les coutures et tout ça.

 

Mais alors et ça parait tout simple mais c’est quand même assez difficile. Je le dis quand même parce que tout est une question de geste voilà, de direction du bâtonnet, du maintien du bâtonnet.  Et c’est un petit peu la difficulté vraiment la grosse difficulté du travail.

Bon c’est pour ça qu’on a tourné la vidéo. C’est pour ça que vous avez les gestes de Françoise et c’est pour ça que de chez vous vous allez pouvoir refaire l’exercice, vous entrainer en vous entrainant en vous entrainant il y a toujours un jean qui traine dans un coin.

Même sur un petit papier à côté pour vraiment…

Oui.

Ne pas appuyer.

Et c’est vrai que les pliures du jean sont intéressantes. On a des camaïeux dans la même couleur etc. et puis il y a toute la… comment ça s’appelle là ? Ce n’est pas la [.] enfin toutes les coutures qui sont super intéressantes aussi.

Oui. C’était un petit peu ce que je voulais faire aussi ce n’était pas… montrer quelques petits détails important qui…

Super et qui donnent de la pensée que c’est un jean.

D’accord.

Puisque ce n’en est pas. A vous maintenant. Faites-vous plaisir progressez regardez tous les modèles et puis suivez les conseils de Françoise.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Françoise Guillaume

Françoise Guillaume

Je suis née à Tergnier (Aisne).
J'ai effectué des études d’Art.
J'ai été enseignante en Arts plastiques dans un collège de Boulogne sur Mer.
J'encadre des stages de pastel dans différentes associations de la région ainsi qu'à l'atelier Pastel d'Opale de Saint-Léonard.
je suis présidente de l'association "Pastel d'Opale", crée en 2007, et à l'origine du salon international Pastel d'Opale .

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Pastel
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Objets
Durée de la Vidéo 14mn29