Atelier Box Déco Matin : Comment réaliser un tableau 3D à l'acrylique ?

Fred de BeauxArts.fr vous montre pas-à-pas comment réaliser un tableau en relief à partir d'images imprimées sur papier , du carton mousse, de l'acrylique et du cerne relief.

 

On va prendre comme exemple un triptyque qui s’appelle déco matin avec une ambiance petit déjeuner : café, thé, chocolat, croissant, etc. dans les tons gris et argentés. Un certain nombre d’images y sont posées et constituent le décor. Quelques lettres et photos sont en 3D c'est-à-dire qu’ils ont de l’épaisseur. C’est très facile à réaliser et le matériel nécessaire est très simple.

 

Le matériel à utiliser pour un tableau 3D

Ci-après le matériel dont on a besoin pour réaliser un tableau déco matin 3D :

 

-          un carton mousse. C’est une rame de mousse en polystyrène emprisonnée entre deux fines tranches de carton. Son principal avantage est qu’il se découpe facilement. Léger et robuste, c’est le matériel idéal pour constituer les éléments en 3D ;

-          un scalpel. C’est un cutter muni d’une lame très fine. Cet outil vous permet de réaliser une découpe nette et précise. Il faut juste faire très attention à vos mains ;

-          un color shaper. C’est un outil japonais très souple, ferme et résistant. Il va nous servir à étaler le bindex ;

-          un bindex. C’est un vernis colle qu’on va utiliser pour coller les images plates et les éléments en relief du tableau 3D. On peut également s’en servir pour emprisonner certaines photos afin d’obtenir des effets matières très intéressants ;

-          des patines. Ce sont les couleurs qu’on utilise pour finaliser le tableau 3D. Cette fois-ci, on aura besoin d’un noir et d’un blanc pour obtenir toutes les nuances de gris qu’on souhaite. L’argenté quant à lui va nous donner cette tonalité un peu métallique ;

-          un cerne relief en tube muni d’une canule. Son embout va nous permettre de dessiner, d’écrire ou de cerner l’ensemble de nos images afin de leur donner un petit côté personnalisé ;

-          un petit morceau d’éponge pour étaler les patines ;

-          des pinceaux. On a besoin de pinceaux fins en polyamide et de petits spalters larges pour faire les éléments et d’un rouleau mousse pour colorer le fond et finir les bords ;

-          une paire de gants. C’est un petit gadget qui vous permet de ne pas avoir les ongles encrassés à la fin des travaux ;

-          des images, celles qui vont constituer notre déco matin. Elles peuvent être imprimées sur des feuilles classiques, des papiers d’imprimante de 80 grammes, au jet d’encre. Même votre imprimante domestique fera l’affaire.

 

Vous trouverez la plupart de ces éléments dans le box que nous proposons dans notre boutique en ligne Beauxarts.fr.

 

La démonstration sur la réalisation d’un tableau 3D

On enchaine avec le pas à pas de la démonstration sur le tableau 3D.

 

La première étape consiste à découper les différents motifs qui nous intéressent pour construire notre toile. On prend donc les feuilles classiques où les images ont été imprimées au jet d’encre. Après les avoir découpées, on les colle soit directement sur le support, soit sur le carton mousse afin d’obtenir de l’épaisseur. En se basant sur notre exemple, on va prendre le mot chocolat. Celui-ci va être collé directement et marouflé sur la toile. Il en est de même pour la tasse de chocolat. Par contre, la cuillère et le croissant vont d’abord être collés sur du carton mousse avant d’être taillés et posés sur le support. On démarre la découpe de différentes images au scalpel. Mieux vaut commencer par les éléments simples c'est-à-dire ceux qui ne seront pas mis en relief. Ne vous inquiétez pas, la découpe se fait toujours de façon approximative mais pas au millimètre près. Pour le chocolat, on découpe des deux côtés puis on enlève le surplus. Ensuite, on colle cette image sur la toile à l’endroit où ça doit être suivant le modèle.

 

La deuxième étape consiste à découper la cuillère puis à la coller sur le carton mousse. On prend la peine de garder le mot thé car ça va nous servir plus tard. Donc on va partir avec du binder en le déposant généreusement sur le carton mousse. On prend le color shaper et on l’utilise pour déniveler tout ça. Soyons généreux mais uniforme. Avant de procéder à cette étape, n’oubliez pas d’enlever votre planche de découpe afin qu’elle ne puisse être souillée. Pour protéger votre table de travail, utilisez comme moi une plaque de carton gris. Au bout d’un moment, elle peut être réutilisée ou jetée à la poubelle. Je recommande son usage car elle est moins chère et en plus, elle libère car vous permet d’être un peu « sale » sans trop d’impact. Après, on dépose l’impression sur le carton mousse. Il faut bien vérifier que toutes les parties imprimées soient bien collées. Même s’il y a des bulles pendant la pose, ne vous inquiétez pas. On récupèrera ça avec de la peinture et des patines plus tard.

 

Ensuite, on enchaine avec le collage du mot chocolat sur le tableau. C’est encore plus simple. On met du bindex, on l’étale avec le shaper puis on colle notre élément. On n’insiste pas trop car le papier va vite s’humidifier puis on laisse le tout sécher. Même s’il y a des boursouflures, ne vous inquiétez pas car on saura les exploiter après. Saviez-vous que le bindex est un peu la potion magique des loisirs artistiques et des techniques mixtes ?

 

Une fois que les images collées sur le carton mousse ont séché, la prochaine étape consiste à les découper au scalpel. Si vous avez bien suivi, je n’ai pas pris le chocolat et la cuillère qu’on vient de coller car ils sont en train de sécher. On va prendre une autre théière qui fait toujours partie du triptyque et qui a eu le temps de sécher. On découpe au scalpel la forme de l’image en faisant gaffe aux mains car cet outil est très coupant. Cette étape est merveilleuse car petit à petit, l’objet vous appartient. La découpe doit être personnalisée mais pas ultra académique. Au lieu de travailler comme un ordinateur ou un laser, faites des choses personnelles car c’est votre univers. Et surtout, faites-vous plaisir en réalisant des trucs sympas. Au fur et à mesure qu’on enlève les épluchures, on a notre objet. La théière, le croissant, la cuillère ainsi que d’autres objets sont maintenant posées sur du carton mousse.

 

Regardons maintenant notre triptyque et collons les objets selon leur emplacement. On va donc coller la théière sur notre tableau 3D comme on l’a fait tout à l’heure avec le mot chocolat. On utilise toujours du bindex pour le collage. On en pose un tout petit peu sur la toile puis on pose notre croissant. Encore une fois, soyons généreux sans aller à l’excès. Il ne faut pas que la surface sèche sinon on va avoir des problèmes. Ensuite, enduisez de bindex tous les endroits imprimés de la toile car les encres, les pigments et les colorants sont fragiles et très sensibles. Ce dernier va leur servir de protection. En outre, ce liant acrylique va leur donner des aspérités et laisser des effets matières intéressants. Enfin, on ne touche plus à rien et on laisse sécher tranquillement.

 

L’étape suivante est la mise en couleur. Pour le fond, c’est très simple car dans le modèle, on a des teintes dans les tons gris. On va donc faire rapidement un mélange pour les obtenir. Une fois que les couleurs sont au point, on prend le spalter en polyamide et on y va. Quand on peint à l’acrylique, il faut toujours anticiper en se projetant déjà vers l’étape suivante. On peut donc déjà préparer la couche suivante, celle qui va valoriser le tableau 3D. On va travailler avec de la peinture argentée pour lui donner de l’éclat.

 

Passons maintenant à la finition avec la peinture acrylique argentée. On va maroufler puis faire apparaître tous les reliefs. Cette étape permet de valoriser tout le travail réalisé en dessous et c’est d’ailleurs ça son intérêt. Tout de suite, il y a du volume qui se crée et on voit apparaitre tous les reliefs qu’on a volontairement laissés grâce au bindex. La finition est vachement sympa. Quand on travaille avec de l’acrylique, il faut laisser un temps de séchage intermédiaire. Et quand la peinture commence à être un peu moins fraîche, on finit avec une touche plus sombre qu’on estompe bien en faisant plusieurs passages afin d’obtenir les nuances recherchées. On revient un peu sur la couleur argentée, puis on relie le tout et nous voilà au bout de notre tableau 3D.

 

La finition au cerne-relief constitue la dernière étape de notre démonstration. La pression exercée sur le tube permet de diffuser directement l’acrylique. Grâce à la canule, on peut faire des reliefs, écrire et dessiner tout ce qu’on avait laissé de côté puis refigurer des éléments afin de leur donner un aspect graphique assez intéressant. On peut également signer la toile avec ce tube ou suivre les infructuosités. Pour la démonstration, on va écrire et faire pleines de choses sur la toile avec le cerne relief. Voilà, on est arrivé au bout de l’un des trois tableaux du triptyque.

 

Voilà les différentes étapes à suivre pour réaliser un tableau 3D. C’est très simple et surtout c’est l’idée et l’esprit qu’il faut respecter. Le travail doit vous donner envie de découvrir pleines de choses. Soit vous restez fidèle à votre modèle, le déco matin pour cette fois-ci, en suivant pas à pas les différentes démarches, soit vous faites la même chose avec d’autres techniques et pleines d’autres idées. L’essentiel est d’avoir les images 3D. Dans cette vidéo, on a franchi de belles étapes et le résultat est plutôt encourageant. On a pu recréer des ambiances et des univers exceptionnels avec du cerne relief.

Fred Roubaud

Fred Roubaud

Fred est le Directeur Artistique de CoursBeauxArts.fr. Cette plateforme regroupe plus de 600 vidéos de cours dans toutes les disciplines artistiques.

Il lance en 2017 une WebTV sur les techniques artistiques.


Il est l'auteur du blog "les Vidéos de Fred" qui regroupe 600 vidéos sur les produits et techniques artistiques sur BeauxArts.

Artiste peintre, il a mis sa carrière artistique en pause le temps de se consacrer à cette encyclopédie vivante qu'est CoursBeauxArts.fr

Il anime régulièrement des ateliers de découvertes des arts dans son atelier.

Il est passionné par l'Art, et par le transfert de savoir.

  • [Marie-claude palu-laboureu le 24/10/2017]

    super.. çà a l'air simple, mais je me méfie... le rendu est superbe ,merci FRED

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Durée de la Vidéo 22mn26