Un vitrail à la Chagall au Pastel

Résumé de la vidéo :

Cet exercice est la continuité d’un petit coup de cœur ressenti lors de la visite de la Cathédrale de Metz. C’est l’interprétation d’un vitrail de Chagall qui se distingue des autres par sa luminosité et la magie de son bleu. Cette magnifique œuvre d’art est transcrite au pastel avec des pigments naturels.

Le matériel

Voici un petit tour rapide du matériel à utiliser pour cet exercice au pastel. Le croquis rapide est réalisé avec du fusain léger, non salissant, pouvant être atténué facilement et effaçable avec le doigt sans aucun souci. Plusieurs sortes de pastels : des extrêmement tendres, des tendres et des bâtonnets très durs vont être mixés ensemble pour faire un travail cohérent. Le choix de la couleur du support est très important. Pour avoir de la lumière, l’exercice est réalisé sur un fond jaune de Naples.

Le vitrail à la Chagall au pastel

Le travail commence par l’esquisse. Ensuite, les couleurs sont montées progressivement. Le travail se fait en masse mais non pas dans un petit coin. Après la pose des valeurs moyennes, l’artiste peut soit rehausser, soit atténuer au contraire. Et la réalisation des petits contours termine le travail.

Pour travailler cette interprétation de Chagall au pastel, le gestuel est très important. Pour avoir plus de dynamisme, il faut remplir le croquis avec des mouvements courbés mais non pas verticaux ou horizontaux. Pour les tracés, les traits sont plus forts à certains endroits et légers sur d’autres parties.

Pour essayer d’obtenir le bleu de monsieur Chagall, le choix du pigment est très important. Avec la première couche posée en masse, il faut essayer d’obtenir un dégradé avec un second pastel en étirant tout doucement. Les nuances vont donner l’illusion de la lumière. Comme la couleur du support est visible à certains endroits, il faut les laisser en place pour avoir un effet de luminosité.

Comme les contours au fusain ne sont pas très nets, ils peuvent être renforcés avec du pastel extrêmement tendre de couleur marron violet mais pas tous. Cette œuvre n’est pas une copie du vitrail de Chagall mais une inspiration. Ce qu’il faut retenir dans cet exercice est qu’il faut se laisser aller et se faire plaisir avant tout.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Françoise Guillaume

Françoise Guillaume

Je suis née à Tergnier (Aisne).
J'ai effectué des études d’Art.
J'ai été enseignante en Arts plastiques dans un collège de Boulogne sur Mer.
J'encadre des stages de pastel dans différentes associations de la région ainsi qu'à l'atelier Pastel d'Opale de Saint-Léonard.
je suis présidente de l'association "Pastel d'Opale", crée en 2007, et à l'origine du salon international Pastel d'Opale .

  • [Françoise Guillaume le 07/08/2016]

    Bonsoir Georges,Cette démo est un bon exercice pour les contrastes et les lumières, le tout est de ne pas travailler de façon systématique, donc il faut jongler avec les pastels tendres et durs mais en variant les emplacements et ne pas faire partout. Sur certains endroits, le pastel dur peut, non pas estomper mais étirer, le pastel tendre en dessous.Bon travail !A bientôt !

  • [LESUR Georges le 06/08/2016]

    passionnante cette démo ,on saisie bien la lumière ! (Jai autrefois réalisé vitraux et icones en émaux sur cuivre, pas sans avoir rencontrai des difficultés ) je compte tenter l'exercice au pastel! je pense que tu estompes avec un pastel plus dur.. mais je n'ai pas réalisé si que tu l'appliquai sur l'ensemble de ton ?uvre !i bonsoir..

  • [Françoise Guillaume le 27/03/2016]

    Pour répondre à Marie France, j'ai utilisé..de sennelier:bleu de cobalt, vert émeraude, vert anglais, pourpe bleu Ou en rembrandt :outremer foncé, vert bleuâtre Schmincke :vert bohémien

  • [Marie-France Lameille le 27/03/2016]

    Bonjours Françoise,Merci pour cette belle démonstration. J'aime beaucoup.Dis moi, pourrais tu me dire quels bleus tu as choisi pour ces "Bleus Chagall"? Merci encoreMarie-france

  • [Françoise Guillaume le 28/11/2015]

    Bonsoir ninapop,Bienvenue dans le monde du pastel. Afin de répondre à vos soucis :Pour étaler il faut de l'épaisseur, (avec les tendres ou les durs) il faut "nourrir" le papier. Si avec le pastel sec vous faîtes des traces c'est que vous devez appuyer trop fort, il faut mettre plusieurs couches de pastel sans trop appuyer, et après passer le doigt si vous le souhaitez.Surtout ne vous découragez pas, et n'hésitez pas à me recontacter.

Page: 12

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Pastel
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Applications
Style Objets
Durée de la Vidéo 11mn42