Peindre une mouette à l'huile

---------- Introduction

Amandine.

Oui ?

Dans l’univers de l’huile tu vas nous faire un…

Oiseau.

Magnifique. C’est un goéland ou une mouette.

C’est une mouette.

Une mouette. L’intérêt de ce sujet ?

Ben c’est justement c’est un sujet on va dire… 

Bateau ?

Bateau voilà mais oui c’est le cas de le dire.

Voilà c’était oui pardon.

Et…

Et donc ?

Et donc du coup voilà c’est pour travailler justement la douceur des plumes par exemple.

Oui. Beau contraste en plus.

Beau contraste de couleur aussi et puis la texture  parce qu’effectivement pour travailler pour retrouver cette douceur-là cette… ben il faut estomper il faut avoir les bons outils et puis la bonne méthode aussi tout simplement.

L’huile s’y prête bien un peu plus certainement que l’acrylique pour avoir ce…

Voilà oui disons voilà

Duveté-là.

Oui.

On y va c’est parti.

C’est parti.

Au travail.

---------- Démonstration

Classiquement Amandine on commence par le matériel.

Par la présentation…

Oui c’est ça.

Donc voilà donc là on a choisi un support de toile sur un châssis. Ensuite on a comme produit alors on a à côté d’un côté la térébenthine, le solvant  donc ça peut être aussi du white spirit même si la térébenthine est quand même préférée.

Recommandée.

Recommandée  

Oui oui oui

Donc çà ça servira justement à nettoyer les pinceaux ou à diluer les couleurs et on a un peu de médium à peindre pour faciliter l’application de la peinture pour la fluidifier mais tout en gardant la…

La richesse oui.

La richesse de la peinture exactement et enfin dans les couleurs…

Alors qu’est-ce que tu prends ?

Alors on a du blanc de titane, du rouge de cadmium, du jaune de cadmium clair et du jaune de cadmium foncé…

Oui.

Du bleu outremer, du bleu de Prusse et du noir.

Ok.

Voilà donc on n’a pas besoin de plus.

Pas grand-chose  dis donc par rapport à…

Non non on n’a pas vraiment… on n’a vraiment pas besoin de plus là on a juste les couleurs dont on va avoir besoin et puis avec les mélanges on va pouvoir en obtenir d’autres  

Ok.

Donc ça ne sert à rien de s’encombrer avec trop de couleurs. Et enfin dans les pinceaux, là on a un assortiment. On va avoir besoin donc de brosse pour faire plutôt les aplats des surfaces assez larges, de pinceaux ronds pour les détails et puis un pinceau éventail qui va nous aider justement à obtenir la douceur et la délicatesse des plumes.

Mais pas la duveté mais la douceur…

 

Et le côté duveteux

Voilà c’est ça pour obtenir le duvet.

Voilà le duvet. Allez c’est parti on y va.

On est parti.

Donc pour commencer ça c’est… voilà chacun fait comme il le souhaite. Là ici j’ai décidé de faire un fond très… presque aquarellé en fait  pour donner justement un aspect léger, aérien et puis voilà pour le côté esthétique parce que du coup on va plus accentuer les couleurs vives de l’oiseau. Donc le fond comme ça sera beaucoup plus atténué et puis ça va créer déjà un léger contraste.

Voilà donc ça c’était un choix esthétique personnel donc que vous pouvez suivre ou vous pouvez justement faire autrement. Mais en tout cas c’est une bonne base pour… pour commencer pour apprendre et puis voilà tout simplement.

Donc comme vous avez vu pour obtenir ce côté justement aquarellé dilué alors dans ce cas on n’utilise pas simplement de la térébenthine on peut mais alors du coup on amaigrit, ce qui fait que la peinture va être… va être beaucoup plus mate et cassante. Donc si on veut regarder le côté brillant et assez riche de l’huile, dans ce cas on le mélange avec un peu de médium à peindre.

Là maintenant on va attaquer la mouette et sa blancheur alors pour ça on ne va pas utiliser du blanc pur puisque le blanc pur il n’existe pas dans la nature. C’est toujours légèrement légèrement dilué enfin légèrement teinté pardon. C’est pour ça que là je vais rajouter une petite pointe de jaune. Alors pourquoi le jaune ? Parce qu’en fait il faut savoir distinguer les blancs chauds et les blancs froids.

Donc si on voit sur le modèle, en fait tous les blancs qui vont être en plein soleil en pleine lumière vont être chauds donc pour ça on va rajouter des teintes chaudes donc le orange, le jaune, un peu de rouge. Et pour les teintes froides là on va rajouter du bleu ou un peu de violet ou du gris enfin voilà les couleurs qui vont être du coup froides sur le cercle chromatique.

Alors pour plus de facilité dans la pratique, vous pouvez comme je le fais ici utiliser plusieurs pinceaux. Ve n’est même pas vous pouvez c’est vraiment je vous recommande chaudement.

Parce qu’en utilisant plusieurs pinceaux à la fois, on peut utiliser plusieurs teintes en même temps, ce qui fait qu’on obtient les couleurs plus facilement et surtout on arrive à travailler dans le frais et surtout enfin on arrive à travailler plusieurs teintes à la fois, ce qui fait qu’on construit petit à petit le tableau plus rapidement plus facilement et aussi avec une vision plus globale.

Vous voyez pour obtenir du brun, on n’est pas obligé d’utiliser des tubes de marron. On peut très bien mélanger du bleu du jaune et du rouge et là on obtient une teinte brun. C’est pourquoi avoir une grosse palette bien fournie n’est pas forcément nécessaire. Il suffit simplement d’avoir les bonnes couleurs à la base.

Là vous voyez le gris je rajoute un peu de bleu parce que ce n’est pas un… ce n’est pas gris souris  ce n’est pas juste du noir et du blanc, c’est un gris qui est légèrement froid et ça on ne la voit pas forcément tout de suite  on s’en aperçoit une fois que la couleur est posée sur le support puisque les couleurs sont influencées par les couleurs avoisinant donc le fait de peser la couleur j’ai vu que le gris était trop gris justement donc je l’ai refroidi un peu avec un… avec du bleu.

Si je mélange vous avez dû voir si je mélange un peu toutes les couleurs… enfin ce n’est vraiment pas du hasard  c’est parce que du coup le fait de mélanger comme je le disais du jaune du marron… enfin du jaune, du rouge, du bleu avec un peu de noir, tout ça dans des proportions plus ou moins variées ça nous donner ce que j’appelle moi une couleur sale c’est-à-dire c’est entre le gris brun, ce qui nous permet justement d’avoir ces teintes-là notamment pour le bec ici.

Voilà d’avoir une teinte plus ou moins… moi je qualifie ça de teinte un peu sale. Oui il suffit de varier légèrement les proportions pour la modifier.

Vous voyez donc là je reviens avec les détails par la suite. Ça permet d’approfondir le sujet, d’obtenir davantage de relief et de construire forcément et de donner plusieurs de qualité à la peinture.

Donc voilà donc maintenant la mouette est faite alors on peut toujours continuer en superposant davantage de détails.

Mais elle est là. L’expression est là.

 Mais on tout cas le…

La bête est là.

Voilà on reconnait bien la bête, son expression. On a aussi le travail des couleurs comme on le souhaitait avec les blancs lumineux, les blancs plus froid et puis ce contraste de couleurs. Donc le pinceau éventail que je n’ai pas encore utilisé là on va pouvoir le prendre pour justement si on veut créer cette… ce modelé très doux, il suffit juste d’appliquer de caresser presque la surface. Ça supprime les traces de…

De pinceau ?

De pinceau les traces de

Oui.

Ça efface les traces de poils. Et comme ça voilà on obtient du coup un… on va dire un duvet de l’oiseau on le reconnait davantage. Donc on ne va pas l’appliquer partout. C’est simplement aux endroits justement on a envie de montrer la douceur notamment voilà par exemple ici aussi. Voilà et donc ça va être ce…

Ça marche vachement bien.

Ce travail on va dire de patience et de minutie qui va vraiment construire le sujet.

Super.

 

C’est magnifique. J’adore. J’adore. Bon  Des commentaires plus techniques que j’adore parce que… qu’est-ce qu’il y a à dire ? Super intéressant donc le pinceau éventail  il apporte une touche. Et puis en plus là tu as laissé une zone non travaillée c’est pour ce côté contrasté c’est ça.

Voilà en fait c’est un sujet tout simple alors là j’ai pris la mouette mais ça peut être n’importe quoi. Et c’est justement apprendre à utiliser toutes les méthodes…

C’est ça.

C’est-à-dire donc ces ombres froides ces ombres chaudes, ce contraste de texture aussi entre par exemple le plume de l’aile ici qui sont très brutes  on voir vraiment les traces du pinceau. Et au contraire par exemple le dessus de la tête on voit ici le bombé qui est beaucoup plus doux.

On a envie de lui caresser là.

 Et également le troisième point c’est le contraste des couleurs entre le orange…

Ah c’est dingue.

Enfin le jaune du bec.

Et de l’œil.

Et de l’œil voilà qui contraste fortement avec le bleu du fond. Donc là on a vraiment les 3 points essentiels qu’on utilise en peinture. Là on les a réunis dans un sujet tout bête qu’on réalise rapidement et facilement.

Qui était bateau mais qui ne l’est pas. Il manque juste une petite signature et puis hop  ça peut aller sur le mur c’est magnifique  Vous avez tout ce qu’il faut vous avez la photo d’origine, vous avez la patte d’Amandine et le résultat final, maintenant c’est à vous.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Huile
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Animaux
Durée de la Vidéo 18mn50