Le principe de la mise au carreau

---------- Introduction

Amandine est-ce que le fait d’utiliser le principe de la mise au carreau c’est de la triche ou pas ?

Au contraire. En fait c’est la méthode traditionnelle.

Je le savais.

Non les grands maîtres procédaient de cette manière-là parce que il n’y avait pas d’autres moyens il n’y avait pas le papier K qu’il n’y avait pas non les rétroprojecteurs qu’on utilise aujourd’hui.

Et encore il y a quand même eu des… il parait qu’à l’époque il y avait déjà des projections comme ça…

Oui

Et des… mais globalement…

Mais c’était beaucoup plus complexe…

Oui oui.

Et ce n’était pas à disposition de tout le monde…

Oui.

Et surtout c’est venu assez… relativement…

Oui oui.

Relativement tard alors que la mise au carreau date depuis l’invention de la peinture on va appeler ça comme ça oui. Mais enfin voilà la mise au carreau c’est la méthode la plus simple parce qu’avec le quadrillage on peut reproduire l’image qu’on veut il suffit juste de changer de proportions…

 

Et puis il suffit juste de savoir calculer d’un crayon et d’une règle.

Donc c’est une vidéo simple assez courte.

 

Mais qu’il faut quand que vous ayez c’est un principe qu’il faut que vous voilà… que vous intégriez dans vos outils dans vos outils de peintre.

C’est ça.

On y va ?

Oui.

C’est parti.

---------- Démonstration

Alors comment ça marche ?

Et bien tout simplement on a notre sujet donc là ici c’est le portrait de Modigliani.

Oui. Oui oui.

Voilà donc soit le plus simple c’est de le reproduire à l’identique donc pour ça il suffit de faire une photocopie de votre image en taille réelle. Donc là comme ça on n’aura plus qu’à mesurer largeur longueur, de le reproduire sur le support et puis de faire le quadrillage et là du coup c’est le même principe que dans les cahiers pour enfant où là on redessine en fonction du quadrillage.

D’accord.

Et là…

Le quadrillage tu va nous dire, en quelle proportion ? Combien on fait ? Comment on fait ?

Voilà alors on va… je vais… on va même prendre le sujet…

Oui.

On va le tracer donc on fait moitié et à chaque fois la moitié donc moitié, quart…

D’accord

Dixième etcetera.

Dans les deux propor… dans les deux distances ?

Dans le deux…

Enfin…

Oui oui.

La longueur et la largeur.

Exactement voilà c’est un quadrillage.

Donc vous n’avez pas de carreaux en fait ? Obligatoirement ? Tu peux faire des rectangles en fait ?

Ah oui voilà oui oui ça peut être

Et ça peut et ça donne des rectangles en final.

Voilà ce qu’il faut c’est un quadrillage pas forcément forcément des carrés.

D’accord.

Donc là on a par exemple un 20,3 cm donc on va prendre la moitié ça va être du 10,15  donc hop.

Donc là là je t’ai demandé d’insister un peu plus parce qu’on est en vidéo donc on peut juste esquisser en fait le quadrillage.

Alors oui on peut juste l’esquisser par contre il faut être très précis…

D’accord.

Surtout dans le cas d’un portrait parce que on sait très bien à quel point la précision du portrait est importante pour la fidélité…

Oui c’est vrai.

Pour la ressemblance donc si jamais on se trompe ne serait-ce que d’1 ou 2 mm sur le sujet alors là ça va se reproduire sur votre dessin…

D’accord ah oui d’accord oui oui.

Et là ça va tout modifier.

Ok.

Ça va tout modifier.

Et là on continue donc la moitié de 10,15 alors on va être dans le 5.

5,05.

Voilà donc…

On voit quand même les 5

Vu la taille on va être dans le 5.

Oui.

Pareil de chaque côté.

Bon un petit exercice de patience.

Voilà il faut être patient et surtout très précis  parce que tant que c’est la même taille…

Tout ce que j’aime  c’est ce que j’adore la patience.

Oui. Tant qu’on est dans le… dans le… dans le on va dire tant que c’est petit…

Oui oui

Bon 1 mm ne se voit pas forcément mais imaginez que vous vous trompiez de 1 ou 2 mm sur ce format-là et que vous voulez reproduire ce portrait en… pardon, et que vous voulez reproduire ce portrait sur un format de 2 mètres sur 2…

Oui.

Du coup le 2 mm peut se transformer en 2 cm imaginez.

En grosse déformation.

 

Oui d’accord.

Donc on va dire. Je vous donne cette taille-là approximativement mais tout ça pour vous dire que à l’échelle c’est très important parce que 2 cm d’écart sur un portrait on n’obtient pas du tout le même résultat.

Donc une fois que le quadrillage est fait sur le modèle alors comme vous pouvez le voir, il y a certaines zones qui n’ont pas besoin d’être forcément quadrillée notamment le fond.

Ah oui, d’accord

Donc du coup j’ai toujours fait le même calcul c’est toujours divisé par 2 donc la moitié, la moitié de la moitié, la moitié de la moitié de la moitié…

D’accord.

C’est-à-dire on divise par 2.

Oui.

Et là où il y a plus de détails, on peut diminuer encore enfin rétrécir les carreaux pour qu’on soit plus dans la précision donc c’est pour ça que le centre du visage j’ai rajouté des carreaux que par rapport au fond  qui là du coup on n’en a pas besoin.

Au niveau des épaules etcetera c’est simple quoi.

 Voilà du coup alors même si au niveau de la de… du col on est trop petit ou trop large ce n’est pas si grave.

Oui.

Le plus important ça reste quand même les proportions du visage donc là c’est bien de réduire le quadrillage.

Et tu aurais pu le faire horizontalement tu aurais pu le faire aussi le réduire haut au centre ?

Ah oui oui bien sûr on peut si jamais vous n’êtes pas encore sûr.

On a peur mais les yeux-là tu vois tu pourrais…

Oui parce que par exemple la narine là vous ne savez pas trop où la placer et ben du coup on continue de quadrillage jusqu’en fin les tous petits.

D’accord ok d’accord super

Voilà les grands maîtres procédaient comme ça, c’est une technique…

Autorisée.

Approuvée.

Approuvée autorisée d’accord.

Voilà

Ok.

Alors le plus simple donc comme je vous le disais c’est de garder la proportion alors là on prend la mesure de la longueur et de la largeur on reproduit la même chose et du coup on a exactement le même quadrillage, il suffit juste de reproduire. Mais imaginons qu’on veuille en faire dans un petit carré, on veut faire exactement ce dessin-là mais dans un petit carré alors dans ce cas il va falloir en faire un petit calcul. Alors là il faut faire ressortir l’esprit mathématiques.

Scientifique.

Scientifique et bon…

L’autre partie du cerveau

 

C’est l’autre partie du cerveau qui bosse d’accord.

Donc ce n’est pas bien compliqué. Si moi j’y arrive, vous pouvez tous y arriver.

Je te surveille je te surveille.

Voilà donc en fait c’est juste une histoire de proportion. Il faut absolument garder la proportion longueur largeur. Donc pour ça on va faire la longueur enfin la hauteur divisée par la largeur donc là on doit obtenir un chiffre et ce chiffre-là devra être dans la même longueur hauteur que dans le petit schéma.

Exemple. Alors…

Je vois à peu près.

Oups viens ici.

Ça c’est pour respecter les proportions d’ensemble.

Voilà là c’est pour reproduire la même chose en plus petit.

Mais ceci ça va être le rapport que tu vas piquer à toutes les distances après ?

Voilà c’est ça.

Ok vas-y oui oui c’est bon.

Alors à aujourd’hui il existe des outils informatiques pour simplifier la vie. Ça je le dis.

Une calculatrice tu veux dire ?

Tu parles … ben non les outils par exemple prendre son image, la rétrécir avec un logiciel.

Ah oui d’accord. Tu ne parles pas d’Excel tu parles de… non.

Tu parlais de triche tout à l’heure. Alors après voilà, une définition de la triche je ne sais pas trop mais en tout cas il existe des moyens informatiques pour rétrécir ou agrandir sa photo. Mais si on veut représenter de manière traditionnelle, on va le faire à la main.

Donc là ma hauteur est de… on l’a dit tout à l’heure 20,3. On va le noter donc cm. La largeur est de pareil 20,3. Donc du coup, là on a déjà un carré alors il n’y rien de plus simple mon exemple aurait dû prendre une image rectangulaire, je n’ai même pas fait attention mais du coup c’est simple alors ce qui fait que là on est dans donc cette taille-là.

On va faire un carré de… imaginons… on va essayer de le faire droit  Allez on part sur 12  au pif. Je trouve que c’est dans la bonne taille. On trace notre carré. Voilà parfait. Voici donc déjà on a le contour. Et puis du coup c’est tout simple on recommence. La moitié de 12 c’est 6. Alors la moitié de 6 c’est 3. La moitié de 3 c’est 1,5 et du coup hip on va tracer le 1,5 partout. Donc 6, 3, 1,5, 4,5. Même chose là-haut. 12, 6, 3, 1,5.

Alors pour le quadrillage j’appuie sur le crayon pour vraiment… là c’est dans vraiment le besoin de la vidéo pour que le trait se voit bien à l’écran. En réalité c’est bien de faire un quadrillage assez léger c’est-à-dire prendre un crayon qui ne marque pas trop, non seulement déjà pour éviter de faire des tranchées dans votre papier  essayer d’éviter de faire des creux et puis surtout parce que ce quadrillage-là va soit être gommé soit être peint donc c’est bien d’avoir un quadrillage plutôt discret.

Voilà hop même chose sur la hauteur. Ici c’est 3…

Voilà pour le… quand on a donc le format identique dans les mêmes proportions, notre quadrillage est prêt donc maintenant il suffit juste de dessiner comme quand on est enfant dans les cahiers de coloriage entre autre des fois… parfois il y a ça et il suffit de faire son dessin en suivant…

Carré par carré. Tu le représentes en carré.

Carré par carré. On regarde où passent les lignes alors là on voit qu’elles passent ici. Elle rejoind presque ici etcetera.

D’accord ok.

 Pour le visage c’est pareil. Du coup ça permet de voir par exemple que la pupille est à 1 2 3ème ligne, 1 2 3ème ligne donc votre pupille sera à peu près ici. Pareil d’en face ça va être entre les deux voilà etcetera enfin mieux vaut bon là c’était pour illustrer où vous mettez les yeux. Moi je conseille toujours de commencer à un endroit et de… et de poursuivre vraiment dans une continuité plutôt que de faire des éléments à droite à gauche. Ça évite de trop se perdre.

Donc voilà par exemple vous travaillez le col. On arrive donc ici. On sait qu’il descend par là. Et là vous avez le cou qui reprend à la moitié de ce carreau etcetera etc. donc l’oreille sera là, le front avec les cheveux qui passent par-dessus jusqu’ici.

La fameuse coiffure de Modigliani.

Voilà  les cheveux on va les représenter ils passent de l’autre côté du carreau ils reviennent ici, etcetera. Alors vous voyez ce n’est pas très compliqué. Alors donc voilà du coup on va reproduire maintenant ce portrait-là dans un format rectangle. Et ce qui est important ici c’est de garder la proportion de 1/1 donc que ce soit 1 carreau… en fait il faut simplement que le quadrillage soit carré. Donc pour ça on va… par exemple là la longueur est de 24 donc on va tracer 24 cm sur la hauteur.

Alors tout dépend bien évidement de la composition de votre portrait. Là en l’occurrence du coup le…comme enfin là en l’occurrence j’ai décidé d’agrandir le portrait en hauteur donc simplement il va y avoir plus d’espace au-dessus de son front. Là l’image est coupée nette au-dessus des cheveux.

Là au contraire on va être dans un schéma dans une composition plus picturale  des portraits qu’on a l’habitude de voir en peinture. Donc on va avoir, une plus grande hauteur, une plus grande surface au-dessus des cheveux.

Alors déjà vous voyez je me trompe déjà. Donc déjà on a créé notre carré. On a déjà une bonne base. Il suffit simplement de reproduire la même chose, la moitié alors la moitié de 24 ça fait 12, la moitié de 12, 6, 3, 1,5 etcetera. Donc quand ce sont des chiffres ronds c’est plus facile on peut le faire de tête. En revanche parfois on a de chiffres qui tombent avec des virgules. Du coup, là ça devient plus compliqué à calculer. C’est pour ça qu’avoir une calculatrice sous la main c’est plus facile.

Alors du coup comme la première fois il suffit juste de reprendre les lignes donc on commence voilà par exemple je vais commencer par les cheveux hop. Alors évidement si vous voulez être plus précis plus… vous pouvez toujours préciser votre… votre quadrillage voilà en… en y mettant plus de… encore enfin en le resserrant davantage en rajoutant des hauteurs et des largeurs.

Donc voilà là dessin est fait grossièrement  pour la vidéo mais du coup effectivement il faut vraiment préciser les détails, mettre les…  indiquer les ombres. Comme ça pour la mise en couleur le travail sera plus facile et surtout il y aura moins de risques d’erreurs.

Une fois que le dessin est terminée il vous suffit juste d’effacer au maximum alors il y aura peut-être des traces qui resteront mais comme vous allez repeindre par-dessus, ce n’est pas bien gênant. Et puis si on les voit et ben au moins on verra que vous avez travaillé de manière traditionnelle. Il suffit juste d’effacer le quadrillage et voilà et après vous avez réalisé le même sujet dans un format différent.

Oui super. Mais là je t’ai fait insister sur les quadrillages on peut être plus fin en fait.

Oui voilà ben c’est ça c’était comme je disais tout à l’heure c’est que mieux vaut le faire le plus fin possible justement parce qu’il va être effacé donc pour faciliter le gommage ou alors parce que vous allez repeindre par-dessus et du coup si si… enfin si les traits sont trop marqués, on le verra à travers la peinture.

Voilà ok.

 

Super.

 

Ça n’a plus de secret pour nous tout ça.

C’est ça.

Pour vous.

Alors la seule… la seule complexité c’est d’arriver à ne pas se perdre dans les chiffres  quand on n’est pas du tout… quand on n’a pas du tout l’esprit scientifique comme moi.

Oui on aime ça. On n’a pas tout vu mais on a coupé.

Mais c’est… mais oui  en fait c’est tout simple, il faut juste garder… avoir une calculatrice quand les chiffres sont difficiles à…

Oui voilà voilà oui oui.

Voilà

Et puis c’est un rapport à retenir à calculer en fait ?

Oui c’est ça c’est le rapport longueur/largeur…

C’est tout.

Qu’il faut effectivement garder. Là c’est un carré donc forcément c’est facile. Si jamais le rapport longueur/largeur est différent…

Important.

Dans ce cas il suffit juste d’avoir la proportion donc on divise la hauteur par la largeur on a, imaginons on 0,13…

Voilà

Du coup

C’est le rapport magique que vous appliquez sur toutes les longueurs.

Et ça et du coup toutes vos lignes devront garder le 0, combien,

Tu vois tu as compris.

Ah mais je sais l’appliquer c’est juste.

Sans réfléchir. Alors il y a beaucoup d’artistes comme ça dans la plateforme qui sont comme ça. Je suis obligé de les faire réfléchir un peu pour théoriser ce qu’on vous montre et pour vous donner des explications voilà claires et ils se prennent un peu les pieds dans le tapis des fois  parce que c’est devenu un réflexe.

Oui.

Ça doit venir votre réflexe c’est pour ça qu’on a tourné cette vidéo pour que vous aussi vous ne réfléchissiez plus et vous ayez intégré ce principe. A vous maintenant.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Atelier
Difficulté Initiation
Genre Les Exercices
Durée de la Vidéo 20mn27