Peindre un portrait de Modigliani

---------- Introduction

Amandine.

Oui ?

L’univers de l’acrylique. Et là tu connais tellement de choses. Et là tu vas prendre des libertés avec les couleurs.

C’est ça là jusqu’à… on avait il y a beaucoup de vidéos sur le coté académique de la peinture.

Là du coup on va prendre plus de…

Tu fais très bien.

On va prendre plus de liberté avec ce sujet-là puisqu’on va prendre un portrait ancien de.

Modigliani. Il y a pire  comme portrait oui.

Voilà une belle photo ben un bel homme.

D’un beau mec oui.

 Et en même temps avec toute l’histoire qui va avec donc le côté intéressant de la photo.

Oui.

Et on va le reproduire avec des couleurs très flashy très pop très contemporaines.

Ce n’est pas du hip hop.

Oui.

Ce n’est pas le mot

Bon voilà en tout cas de la manière contemporaine c’est-à-dire ces portraits avec plein de couleurs qui ne sont pas du tout naturelles comme du turquoise du rose du violet etcetera et…

Une manière de brosser enfin

Et voilà on va le faire de manière… on va le faire de manière brute…

Oui.

Et vif.

Ça va donner plein d’envie plein d’idées vous allez voir. On y va.

On y va.

---------- Démonstration

Alors les couleurs ah la palette a changé Amandine par rapport à d’habitude.

Oui, oui oui…

Oui.

Là on est dans des couleurs beaucoup plus modernes plus vifs plus flashy.

Contrastées flashy oui.

Voilà donc il y a un peu de tout  justement le but de l’exercice ici c’est d’arriver à se lâcher dans les couleurs. Donc il y a même du rose nacré là…

Oui

Voilà à tendance…

Iridescent.

Iridescent

Ou pas on fait un peu ce qu’on veut en fait ?

Ah oui là je crois que je les ai prises sans regarder  il doit y avoir du…

Bravo.

Oui du jaune de cadmium foncé.

Ça oui on le reconnait lui.

 

Il y a un turquoise il y a un vert…

Là c’est un rouge primaire. Là c’est un bleu outremer

Plus noir ?

Du turquoise enfin

Tu as quand même glissé ton bleu outremer…

Oui

Quand même ton rouge primaire et ton ton…

Oui.

Ah quand même.

Voilà et sachant en fait ce qu’il faut arriver à discerner c’est-à-dire bon c’est dû au hasard mais c’est un peu comme le bazar organisé quoi c’est-à-dire que c’est trompeur dans le sens où il y a quand même un choix de couleur froide et un choix de couleur chaude.

Oui.

Par exemple ici on a des couleurs chaudes donc on va les utiliser pour les lumières. Et le rouge primaire, le violet et le bleu vont être utilisés pour… et le turquoise aussi également…

Entre les deux oui.

Le turquoise peut… dépendra des couleurs qui sont placées à côté.

Oui.

Enfin voilà donc c’est important de savoir distinguer les couleurs chaudes et couleurs froides parce que la première chose à faire quand on a un sujet qu’on va traiter et qu’on va reproduire…

Oui.

Et surtout quand on compte modifier en plus l’aspect, c’est avant tout de distinguer les zones d’ombre et les zones de lumière alors les ombres les plus marquées et les lumières les plus lumineuses. Ça c’est vraiment le b.a.-ba.

Oui.

Ça peut être n’importe quel sujet ça va d’ailleurs être traité de la même manière. Donc on sait que les couleurs froides vont être utilisées pour toutes les ombres donc très foncées par exemple pour le creux des yeux ici, pour les cheveux ou le cou. Ça va être des ombres comme le turquoise qui va être des couleurs plus intermédiaires donc on va les utiliser pour les teintes.

Les entre deux-là oui oui c’est ça ?

Les entre deux voilà comme les joues ou le corps du nez ici etcetera et les couleurs très lumineuses telles que le jaune, l’orange, le vert ici, après les mélanges avec du blanc ici pourquoi pas ? Là vont être utilisés pour les zones très lumineuses comme le front, les joues, l’arête du nez, la lèvre.

Ok.

Donc c’est c’est un… on va dire un bazar organisé c’est-à-dire que ok il y a beaucoup de libertés dans le choix des couleurs dans le traitement mais il y a quand même une cohérence à avoir si on veut déjà comprendre le portrait, si on veut vraiment qu’il y ait une profondeur et une cohérence il faut vraiment représenter les ombres où elles sont normalement et les lumières où elles sont placées naturellement.

Ok ça marche.

On est parti. Alors on va commencer on commence toujours par faire le fond. Comme ça on peut déborder sur le sujet sur le dessin ce n’est pas bien grave puisque les éléments vont superposer. Dans ce sens-là c’est plus cohérent que si on fait d’abord le sujet et le fond qui revient par-dessus là il y a un problème de logique. Donc on commence par le fond.

Alors pour ça on peut travailler… on va travailler à la brosse donc il y en a plusieurs  différentes brosses différents pinceaux. Il en faut des plus petits pour les détails. Voilà donc on y va. Donc là pour le fond, peu importe il n’y a pas de réflexion à avoir sur la couleur chaude ou couleur froide c’est vraiment propre à chacun. Alors moi j’ai décidé de faire ça justement une once de turquoise.

Alors c’est bien aussi justement de… de nuancer ça  donc on va changer un peu de couleur.

Alors on peut y aller par touche large  là on est vraiment dans un traitement très moderne donc il n’y a pas de scrupule à avoir sur la patte sur la touche.

Le fond alors une fois qu’il est fait alors c’est pareil vous avez gardé votre liberté  j’ai décidé donc de travailler avec plein de couleurs différentes tout en gardant vous voyez il y a quand même une cohérence  il y a une continuité là j’ai commencé par le vert, turquoise, bleu, violet, rouge donc un peu dans un ordre chromatique.

C’est tout à fait votre liberté. Moi j’aime bien quand il y a une cohérence parce que ça crée une harmonie, ce qui fait que l’œil a plaisir à regarder et il y a moins de… ça gêne moins l’œil en fait quand il y a une cohérence  c’est psychologique enfin c’est physique aussi. Mais donc voilà du coup après pour le traitement de la pâte là j’ai fait exprès de laisser des traces de pinceau. Vous pouvez aussi le travailler enfin voilà comme vous voulez.

Donc on va continuer. Alors là on va faire le visage.

On va appliquer justement le jaune qui est le plus… la couleur la plus lumineuse de notre palette. On va l’appliquer dans les zones de lumière, alors pas partout  parce que sinon on va être… tout ça va être trop trop monotone.

Pour ne pas être gêné on peut utiliser donc ici un autre pinceau. Là on va prendre l’orange par exemple qui est du coup la couleur plus foncée que le jaune mais quand même qui reste quand même dans les couleurs chaudes. On va l’utiliser pour la teinte intermédiaire. Pareil on ne va pas l’utiliser partout. Alors ce n’est pas nécessaire de diluer avec de l’eau  justement puisque là on peut y aller avec la pâte en pleine pâte.

Sortie du tube quand même ?

Oui. N’hésitez pas aussi à mettre de grosses de touches éparses comme ça. On n’est plus dans l’estompage des couleurs dans les dégradés. Là on est vraiment dans la pâte brute.

Vas-y.

Donc en plus des couleurs chaudes et froides, on peut aussi jouer sur les complémentaires donc par exemple le fait de mettre du jaune à côté du vert va faire en sorte que les 2 couleurs vont vraiment se distinguer et ressortir, voilà tout comme le rouge avec le vert également enfin voilà le violet avec l’orange enfin voilà tout le système des complémentaires  donc c’est comme ça avec ça qu’on va construire les ombres et les lumières.

Ok.

Ah le regard est top.

Complètement et puis…

Oui.

C’est magnifique.

Oui cool.

Non ? Tu es d’accord ?

Ben oui  ça va.

Les cheveux tu vas faire comment ?

Bon je ne sais pas euh. Je suis parti sur le foncé donc je vais faire bien le bleu ici. Il ne faut pas que je fasse de geste, bien bleu

Non mais si.

Oui ?

Ben si on parle et on dit des choses intéressantes il n’y a pas de problème sinon…

Ok. Donc faire bien bleu là et puis ici je vais mettre des couleurs chaudes et puis…

Pour la lumière ?

Oui.

Pour simuler la lumière ?

Oui

C’est ça ? Enfin on transforme.

Ben oui comme là.

Oui oui oui oui c’est très chouette. Ce n’est pas fait au hasard c’est bien c’est super.

Non après voilà il y a des petites touches qui… enfin ce qui est bien avec l’acrylique c’est que on peut rattraper par exemple le vert je l’avais utilisé comme couleur chaude et finalement je me suis aperçue que c’était trop complémentaire du jaune donc…

Oui. Et les chaudes il vaut mieux qu’elles soient plutôt en camaïeux de vraies couleurs chaudes quoi entre guillemets.

Voilà donc ça… finalement ça n’allait pas du tout…

Oui oui.

Donc ce qui est bien c’est qu’on peut rectifier …

C’est excellent.

Moi-même.

Ok je suis d’accord.

On est parti.

On est reparti.

Oui.

Je ne sais pas comment conclure parce qu’à titre personnel j’adore je suis fan donc je vais le garder pour moi déjà déjà c’est pour moi. Bon ce n’est pas juste je sais ce n’est pas juste mais c’est magnifique. Comment tu as fait ? Ben enfin on a vu comment tu faisais mais voilà qu’est-ce qu’on retient de tout ça ?

En fait ce qu’il faut retenir c’est ben justement la technique académique c’est-à-dire ok on emploie les couleurs qu’on veut, ok c’est de l’acrylique c’est tout à fait moderne mais en même temps il y a justement le côté académique j’entends par là le contraste entre les lumières chaudes et… enfin les couleurs chaudes et les couleurs froides.

Les règles académiques plutôt c’est ça ?

Oui

Que tu appliques…

Oui.

Que tu transforme.

Voilà c’est ça et vraiment la technique qu’il faut savoir pour pouvoir la maîtriser et faire ce qu’on veut et jouer avec. Donc pour ça c’est faire la différence entre les couleurs chaudes et les couleurs froides.

Chaude, froide…

Donc déjà avec ça on crée des ombres et des lumières.

Pour simplifier.

 

Chaude froide un peu.

Voilà donc les couleurs chaudes ça va être jaune orange rouge  Et les couleurs froides ça va être du turquoise du vert du bleu du violet. Bon et ensuite de ça, la suite c’est qu’il a les complémentaires. Voilà parce que le fait d’utiliser du vert en complément du jaune va créer un relief parce que les 2 couleurs sont complémentaires donc elles ressortent beaucoup plus.

Et ça va permettre de simuler voilà les vraies ombres les vraies ombres portées les vraies ombres...

Voilà et c’est tout le travail des impressionnistes c’est justement ce mélange enfin cette exploitation des couleurs à leur maximum à leur potentiel. Là c’est les techniques que j’ai utilisées pour ça. Donc on voit qu’une fois qu’on connait les techniques on va dire universelles et ben après on peut tout faire.

J’adore. J’adore. En plus d’écouter c’est canon aussi parce que il y a des explications rationnelles derrière tout ça. Vous avez le modèle, vous avez la photo d’origine, vous avez toutes les explications, lancez-vous enfin il y a de quoi à faire des trucs extraordinaires dans toutes les…

Ah oui oui ben… magique

Dans toutes les actions. Magique. A vous maintenant.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

  • [Ghis Codderrens le 26/12/2016]

    J'adore !!!!!

  • [Amandine Gilles le 20/09/2016]

    Mea culpa !!!! C'est bien évidemment le violet qui est la complémentaire du jaune, et non le vert comme indiqué en conclusion !! Merci de l'avoir signalé car je ne me suis même pas rendue compte de mon erreur en la disant...
    ;En revanche Noliefe, je maintiens mes propos concernant le vert. Ce dernier est une couleur chaude lorsqu'il tend vers le jaune, et devient une couleur froide lorsqu'il tend vers le bleu. Tout comme sa complémentaire, le rouge ; Chaud s'il tire vers le orange (donc jaune), froid s'il tire vers le violet (donc bleu). Cela s'explique naturellement par le diamètre tracé sur le cercle chromatique séparant les couleurs froides d'un côté et les couleurs chaudes de l'autre, le vert et le rouge sont alors aux frontières entre les deux catégories.
    ;Quant à leur valeur, mise à part le noir toutes les couleurs utilisées ici sont intenses et lumineuses ! Les couleurs sombres et ternes correspondent davantage au bleu de Prusse et carmin par exemple ainsi que toutes les terres.
    ;Merci et bonne continuation !

  • [ NOLIEFE le 18/09/2016]

    C'est très réussi.
    ;Je peins à l'huile de manière similaire en m'inspirant des portraits réalisés par Francoise Nielly (je vous conseille un coup d’œil sur son site) mais je suis un peu déçue par le vocabulaire qui ne me paraît pas si académique que ça : je n'ai jamais fait les beaux arts mais....il me semble que le vert n'est pas une couleur chaude comme dit en début de la video (1mn52s) (et finalement corrigé en fin de video, il repasse dans les couleurs froides, ouf!). On a aussi l'impression que le rouge primaire est mis dans les couleurs froides. Et la complémentaire du jaune n'a jamais été le vert car c'est le rôle du violet ; et pour le vert, la complémentaire est le rouge.
    ;Il aurait mieux valu évoquer les couleurs sombres et claires, ou ternes/lumineuses

  • [Alain SANSON le 17/09/2016]

    Comme toujours avec Amandine, c'est magnifique...Quelle technique, quelle "vista".. Et tout paraît si simple..Merci Amandine, et merci à toi aussi bien entendu Fred pour ces moments magiques !

  • [Nadia Simon David le 17/09/2016]

    Amandine, c'est magnifique , ce jeu de couleurs, d'ombre et de lumières. C'est vraiment superbe. Et merci pour les explications.
    ;Le seul défaut de la video ou comment l'améliorer, serait de pouvoir voir le model ( meme en petit encadré au coin) en meme temps afin de suivre en direct le raisonnement et choix dans les zones de couleurs.
    ;Merci encore pour cette demonstration.
    ;Nadia

Page: 12

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Acrylique
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Personnages
Durée de la Vidéo 23mn24