Utiliser un diluant aux pastels secs !

Résumé de la vidéo :

Des pastellistes utilisent des solvants et des diluants pour travailler le pastel. Ils sont utiles pour exercer rapidement et créer des tons sourds. Ces produits donnent une certaine profondeur au paysage. Ils sont compatibles même avec les papiers classiques pour aquarelle. A cause de la ténacité de leur odeur, ils s’utilisent le plus souvent à l’extérieur. C’est une technique très rapide, une nouvelle approche du pastel.

L’usage du diluant

Le travail s’effectue sur du pastel card, un papier au bon grammage. Le choix de la dureté du pastel importe peu. Il est tout à fait possible de mélanger un bâtonnet sec avec un tendre. Les couleurs sont « côte à côte » et ne se diluent pas puisque le grain du papier est toujours visible. Mais pour obtenir des tons sourds, il faut tremper un pinceau aux poils durs dans une essence, de la térébenthine, et l’appliquer sur les pigments. Les pastels se mélangent et deviennent extrêmement foncés même en séchant. C’est pour cette raison qu’on parle de tons sourds.

Il est tout à fait possible de travailler dans le mouillé pour obtenir des reflets mais cette méthode abîme les bâtonnets. Donc, il faut laisser sécher le tout une dizaine de minutes avant de retravailler dessus. C’est le temps nécessaire pour que le solvant s’évapore. Les tons sourds peuvent être atténués par exemple. Si le rendu final ne donne pas satisfaction, il ne faut pas hésiter à remettre de la térébenthine indéfiniment.

L’artiste peut choisir de travailler le pastel avec ou sans diluant sur un même tableau. Les pigments dilués sont faciles à repérer puisqu’ils ont une couleur sourde c’est-à-dire profonde. Il ne faut pas hésiter à tester les deux techniques afin de s’assurer que ce moyen de travail peut faire partie du décor ou au contraire doit être éliminé définitivement.

Françoise Guillaume

Françoise Guillaume

Je suis née à Tergnier (Aisne).
J'ai effectué des études d’Art.
J'ai été enseignante en Arts plastiques dans un collège de Boulogne sur Mer.
J'encadre des stages de pastel dans différentes associations de la région ainsi qu'à l'atelier Pastel d'Opale de Saint-Léonard.
je suis présidente de l'association "Pastel d'Opale", crée en 2007, et à l'origine du salon international Pastel d'Opale .

  • [Prenom Nom le 27/09/2017]

    on m'a toujours dit "attention, pastel card pas compatible avec l'eau, même un éternuement peut l'abîmer".

  • [CHRISTINE HOCQUAUX le 30/05/2017]

    Bonjour

    Vous mentionnez les pastels secs et les pastels tendres. Quelle est la différence ?
    Merci

    [Françoise]

    Bonjour Christine

    Pour diluer, on peut aussi bien utiliser des pastels tendres genre Sennelier et plus secs genre Rembrandt. La différence c'est que les tendres se dilueront plus facilement parce qu'ils sont plus poudreux et pour les plus secs il y aura moins de pigments à étaler.
    A bientôt.

  • [Karine BRAGARD le 19/04/2017]

    ça me fait penser à de l'aquarelle , c'est pas top

    [Françoise]

    C'est une technique un peu différente et vous avez raison, c'est assez proche de l'aquarelle.
    A bientôt.

  • [Françoise Guillaume le 19/08/2016]

    Bonjour Georges,L'utilisation d'un solvant en première approche est utilisable pour tous les sujets puisque cela sert de base au travail (pas d'eau pour le PastelCard).La meilleur solution est d'utiliser un pastel assez foncé, pas trop en mettre, et progressivement superposer différentes couleurs.

  • [LESUR Georges le 17/08/2016]

    ça me parait intéressant pour des herbes aquatiques! mais j'aimerais savoir comment réaliser des herbes flottantes dans les dunes? encore merci Françoise!

Page: 123

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Pastel
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 06mn00