Un paysage marin en Techniques mixtes

---------- Introduction

On reste dans l’univers des techniques mixtes avec toi, dans ton univers. Et tu vas nous faire un paysage.

Un paysage marin. Une mer sur la tempête en utilisant justement les moons.

Les peintures réactives.

Les peintures réactives. Mais cette fois-ci, on va commencer à rentrer un petit peu dans la figuration entre guillemets pour les utiliser afin des créer des textures voulues.

D’accord, qui nous font penser à une mer tourmentée, qui nous font penser à un ciel chargé etc.

C’est ça.

Très intéressant. On y va.

---------- Démonstration

On commence par le matériel. Décris-nous ça.

Le matériel, on va utiliser des peintures vitrail coloris noir, peinture céramique coloris blanc et noir et uniquement les moons donc moon bleu métal, argent ou voile de fumée. Et un peu de coloris perle qui est en fait un blanc. Des petites touillettes pour pouvoir bien mélanger les peintures moon.

Activer les peintures.

Un couteau. Ça c’est mon choix mais on peut très bien utiliser le pinceau également donc un pinceau à poile souple, que ça soit une brosse plate ou un pinceau éventail. Et un carton toilé ou une toile.

Allongé là pour le sujet ?

Allongé de préférence pour le sujet.

Valérie est enfin prête donc on va pouvoir démarrer deux heures plus tard. Allez, c’est parti.

On va commencer avec la peinture céramique à faire un fond qui va nous permettre de réaliser la mer. On fait ça comme ça au couteau. On va faire une ligne d’horizon plus ou moins droite. Je pose la céramique parce qu’en fait, je vais poser dessus de la moon, mais que je vais écraser au couteau. Or la moon écrasée au couteau, il vaut mieux avoir une couleur de fond en dessous parce qu’elle a tendance à faire des petits trous. Quand elle est écrasée, c’est important de mettre alors de la céramique.

C’est sombre là? Ça va ça va.

Oui mais c’est le démarrage.

C’est l’ambiance en général. C’est le démarrage.

Oui, je ne suis pas inquiet.

On délimite déjà la ligne d’horizon. Alors ça je peux le faire au pinceau, c’est que j’ai choisi le couteau.

Le couteau, ça donne un aspect un peu un peu non uniforme.

Oui mais on ne le verra pas de toute façon.

C’est vrai.

Ça peut être recouvert

J’annule mon commentaire.

C’est juste une sous-couche on va dire. On n’oublie pas d’essuyer le couteau entre temps pour repartir sur une couleur fraiche. Donc là, je vais commencer à mettre de la moon. Je verse la moon, ce qui est plus simple, de façon un peu aléatoire.

Et je vais ramener la moon sur la céramique de façon à activer un petit peu ses composants chimiques de façon à ce qu’elle crée des bulles. Je ne fais que poser ma couleur donc on voit qu’elle commence à agir. Je continue. Et là, je vais mettre de la moon grise par endroit, donc un petit peu ici.

Ça va créer les dégradés.

De façon à créer quand même des nuances de couleurs dans dans la mer.

Dans la mer tourmentée.

Et je vais mettre un petit peu de blanc et enfin rajouter du bleu pour combler ainsi les espaces vides. A ce stade-là, les couleurs sont juste posées donc on n’a pas du tout l’effet de mer. On va maintenant les travailler au couteau en étirant les couleurs de façon à casser un petit peu le côté, les effets typiques du moon qui sont quand même des bulles, une texture assez particulière et de façon à les rendre un petit peu plus naturels.

Donc là, la mer est plus ou moins faite. On reviendra quand même juste après pour contrôler les effets.

On va s’occuper du ciel. Là, je le pose toujours au couteau mais je répète. On peut le faire au pinceau si on est plus à l’aise. Je vais d’abord poser de la céramique blanche.

C’est une base blanche que tu utilises là.

Alors céramique parce que la céramique va contenir un petit peu les autres peintures.

D’accord. Donc là, blanc sur blanc. On ne voit pas mais c’est important.

Je vais jusqu’au bout. Le couteau est assez intéressant parce qu’il permet de bien venir à la frontière de l’eau donc de l’autre partie. Et là, je prendre un petit peu de vitrail pour créer des petites zones un peu nuageuses donc très peu. Et je vais travailler au couteau pour le noyer un petit peu dans ce blanc.

J’enlève un petit peu de peinture de façon à estomper un peu ces traces. Et je vais descendre jusqu’en bas pour créer des petites zones un peu pluvieuses on va dire à la surface de l’horizon.

Et on va laisser un petit peu la peinture travailler puisque ce sont des peintures qui, avec le temps, vont continuer à évoluer. Donc on va les laisser un petit peu reposer et on va revenir dessus d’ici une minute.

Donc là, je vais juste rectifier un petit peu la mer donc je vais ré-étirer un peu la peinture qui aura de toute façon une allure un peu différente quand elle sera complètement sèche. Et pour terminer, je vais mettre un tout petit peu de moon couleur blanche dans le ciel.

Je n’ose pas le mettre trop vertical parce que j’ai peur que… il est frais quand même. On vient de le faire. Superbe, magnifique. On fait de la figuration avec cette peinture.

Oui, on peut vraiment les exploiter pour faire des parties de toiles par exemple pour justement utiliser ces propriétés.

Vachement intéressant.

Voilà, qui sont intéressantes.

Ça ouvre un champ encore plus large que des toiles qui sont faites exclusivement avec des peintures réactives.

Complètement.

On peut les intégrer dans les travaux. On n’a pas fini de vous montrer plein de choses là-dessus.

On continue.

A vous maintenant.

Valérie Telesca

Valérie Telesca

C’est dans le métissage que Valérie Telesca, plasticienne franco-italienne, trouve sa véritable expression…

D’abord photographe (un calibrage de l’œil aux formes et aux couleurs !), elle se consacre ensuite à la peinture pour exprimer sa vision du monde.

 

Au cœur de sa démarche : un dialogue entre matières et couleurs, le processus chromatique étant considéré comme agent de transformation de la matière, capable de la révéler et de la transcender. 

 

Membre d’un mouvement international d'expérimentation artistique depuis 2012, l’artiste consacre ses actuels travaux de recherche sur les matières de récupération telles que papier et carton à travers œuvres en 3D et installations. 

Intervenante en arts plastiques dans des structures auprès de publics variés, son approche de la pratique artistique vise à stimuler la créativité, à ouvrir la sensibilité à de nouveaux horizons et surtout…à apprendre à oser !

Dans son atelier lillois, elle propose des cours et stages autour de la matière et sa transformation par la couleur.

  • [Valérie Telesca le 26/07/2016]

    En effet Martine, ces peintures sont parfois sous-estimées alors qu'elles offrent plein de belles perspectives d'exploration!

  • [Hayoun martine le 14/07/2016]

    Une découverte ces peintures céramiques.

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Techniques Mixtes
Difficulté Initiation
Genre Les Applications
Style Abstrait
Durée de la Vidéo 13mn04