Le travail de l'huile au couteau

---------- Introduction

Valérie, tu nous fais quoi aujourd’hui ?

Alors on va travailler à l’huile au couteau et on va essayer d’ouvrir des motifs de couleurs, des mélanges de couleurs grâce justement à ce travail au couteau.

Et il y a l’huile qui permet de faire tout ça. On y va.

---------- Démonstration

Alors on va utiliser trois couleurs de peinture de l’huile donc du bleu phtalo, de l’ombre brulée et du blanc, un couteau et un pinceau.

On va placer les couleurs directement sur la toile, directement sorties du tube. Donc là je mets le bleu, du blanc, de l’ombre brulée un peu décalé et un peu de blanc également. Avec le couteau, on va étaler les peintures en essayant de ne pas trop écraser de façon à obtenir des mélanges de couleurs qui restent indépendantes les unes des autres. Alors je vais essuyer le couteau ailleurs pour ne pas perdre la peinture. Et là je vais mélanger de façon à obtenir une couleur plus homogène. Je fais la même chose avec l’autre couleur.

Je vais remettre de la couleur à certains endroits. Et là, avec le couteau, je vais m’amuser à faire des mélanges, toujours de la même façon c'est-à-dire en écrasant légèrement les couleurs et en jouant sur les mélanges qui vont se faire naturellement en appuyant plus ou moins avec le couteau de façon à laisser apparaitre des motifs dans la couleur.

Là, je vais remettre un peu de couleur unie donc ici l’ombre brulée, ici le bleu, là le bleu également. Et là avec le pinceau, je vais plutôt créer des zones de contraste. Toujours avec mon couteau, je vais uniformiser un petit peu l’ensemble donc je vais réétirer un peu la couleur et m’amuser en fait à créer des motifs un peu plus construits. Donc je prends l’ombre brulée et je vais venir la mettre ailleurs par exemple. Je peux aussi créer des épaisseurs avec le couteau.

Alors je vais combler les trous de couleur en rajoutant la couleur que je souhaite et en les travaillant soit au couteau, soit au pinceau. J’avance ensuite pour faire chevaucher certaines couleurs pour un rendu un peu plus naturel entre les différentes masses de couleur.

Et la dernière touche, je prends un petit peu de blanc et je vais venir le mettre à certains endroits de façon à créer un dernier contraste plus en matière. Alors si on souhaite, on peut venir fondre un petit peu au pinceau les espaces restés en blanc. Ce qui permettra également de donner un rendu peut être plus fini.

C’est au final un travail très minéral, je trouve.

Avec pleins de plan finalement.

Oui, exactement. Il y a pleins de profondeur, on dirait une … il ne faut pas dire parce que ça va vous fixer dessus mais un peu comme une grotte quand même, je le dis.

Oui, ça va.

Avec pleins de profondeur, c’est chouette.

Pleines de nuances, oui. Tout à fait. Et plein de nuances également à l’intérieur même des couleurs.

Génial. Et si cela ne nous va pas, c’est encore frais, on peut la retravailler.

On y retourne et on fonce.

J’espère que ça va faire … atteindre son objectif. Nous on veut, on ne veut plus que vous ayez peur de la peinture à l’huile.

Il ne faut plus avoir peur.

A vous maintenant.

Valérie Telesca

Valérie Telesca

C’est dans le métissage que Valérie Telesca, plasticienne franco-italienne, trouve sa véritable expression…

D’abord photographe (un calibrage de l’œil aux formes et aux couleurs !), elle se consacre ensuite à la peinture pour exprimer sa vision du monde.

 

Au cœur de sa démarche : un dialogue entre matières et couleurs, le processus chromatique étant considéré comme agent de transformation de la matière, capable de la révéler et de la transcender. 

 

Membre d’un mouvement international d'expérimentation artistique depuis 2012, l’artiste consacre ses actuels travaux de recherche sur les matières de récupération telles que papier et carton à travers œuvres en 3D et installations. 

Intervenante en arts plastiques dans des structures auprès de publics variés, son approche de la pratique artistique vise à stimuler la créativité, à ouvrir la sensibilité à de nouveaux horizons et surtout…à apprendre à oser !

Dans son atelier lillois, elle propose des cours et stages autour de la matière et sa transformation par la couleur.

  • [Martine Hayoun le 01/08/2017]

    Merci bcp ce travail au couteau est tres intéressant.martine hayoun

  • [Valérie Telesca le 30/11/2016]

    Merci pour votre commentaire. Je n'ai personnellement jamais eu de souci de déformation des travaux réalisés sur carton toilé...de qualité. A bientôt. VALERIE ;)

  • [Georges Lesur le 16/11/2016]

    je suis agréablement surpris du résultat obtenu au couteau! cela me rappelle l'éclat des couleurs que j'obtenais aux émaux sur cuivre .. l vous avez travaillé sur toile cartonnée ,je crois!, n'y a t il pas un risque de déformation de ce support? en tous cas j'ai grande envie dé faire un essai, (votre œuvre me fait penser a un fond marin!) merci AMANDINE, bonsoir et à bientôt.. Georges!

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Techniques Mixtes
Difficulté Initiation
Genre Les Applications
Style Abstrait
Durée de la Vidéo 11mn39