Un arbre graphique aux copeaux

---------- Introduction

Valérie, ça fait plusieurs fois que tu nous montres comment utiliser des copeaux, des copeaux dorés, bel outil, belle matière. Là tu vas aller nous montrer un peu de figuration, l’intégrer dans un travail.

Donc une approche figurative.

D’accord une approche.

Disons qu’on va évoquer un arbre, mais plutôt réaliser avec des gestes encore une fois spontanés et avec le couteau de façon à faire une chose assez graphique simple et très simple à faire.

Ok. Et puis les feuillages, enfin les branchages tous les trucs extras avec ces copeaux. Ok on y va.

---------- Démonstration

Donc on démarre avec un fond au gesso donc gesso noir, de l’acrylique bleu de cobalt et blanc, des copeaux, éventuellement une feuille à dorer, spalter, pinceau doux et un peu de vitrail pour la finition.

Ok c’est bon, allons-y.

Je démarre par enduire tout le support avec le gesso noir. Le fond est sec. On va maintenant appliquer une couleur contrastant donc du bleu de cobalt directement au couteau ce qui va permettre en fait de créer un aplat mais en laissant transparaitre le fond. Voilà la partie supérieure.

Alors ici donc, on a le fond coloré. On va dessiner, enfin dessiner avec le couteau un arbre donc déjà le tronc. On prend de la peinture blanche qu’on pose plus ou moins au centre. Et grâce au couteau, on dessine une ligne relativement droite qui va évoquer donc ce tronc. Alors pour les branches, on va faire quelque chose de très flou en essuyant notre couteau et pour ce qui ne serait pas à l’aise avec le couteau, on peut également avec un sopalin dessiner les branches. Alors on peut laisser la chose telle qu’elle est en suggéré ou alors parfaire un peu le branchage.

Branchage et feuillage, enfin tout. Enfin tout va être suggéré en fait.

Donc ici, la peinture est sèche. Il nous reste à appliquer de la mixtion pour créer le feuillage avec les copeaux dorés donc de la mixtion en liquide. Alors la petite astuce, si on veut le faire très flou c’est de l’appliquer au sopalin, c'est-à-dire qu’on va mettre de la mixtion mais de façon très floue. La mixtion est blanche, c’est ce qu’on voit apparaître. Alors il nous reste à poser la feuille.

Alors la mixtion est prête et collante. Donc on pose la feuille, et on essaie de retrouver les points de colle et mixtion.

C’est là où c’est amoureux, c’est ça ?

Ma mixtion est devenue amoureuse. En appuyant sur la feuille pour qu’elle adhère et en enlevant le surplus au doigt de façon à ce que les miettes de feuille adhèrent.

Ok, on voit bien apparaitre là l’effet d’ensemble.

 

Valérie, super exercice. D’abord, avec le couteau.

Complètement. Le couteau, non pas pour des travaux en épaisseur mais pour tracer des lignes régulière, très fins, pour appliquer des aplats de couleur, un bon exercice effectivement pour lâcher aussi son geste.

Oui, ça parait simple, je ne sais pas ce que vous en pensez mais là par exemple, on a un travail ici avec ce fond bleu sur cette couche noir gratté etc. donc au pinceau c’est beaucoup plus difficile d’obtenir ça. Le couteau ça aide quoi.

Oui et puis ça n’aurait pas du tout le même résultat puisqu’au pinceau, on aurait tendance à plus dessiner au fait.

A s’appliquer. Le couteau nous aide à faire ça, Ça c’est super cool. C’est un jeu aussi sur les contrastes forts.

Oui, alors là, le choix était fait de rester sur quelque chose de très épurée donc là, on ne s’occupe pas des mélanges de couleur, des effets, on s’occupe du mélange de technique.

Et puis pour finir, mixtion feuille d’or pour pouvoir intégrer ça dans un travail.

Complètement. Alors on pourrait compléter, j’ajoute simplement qu’on pourrait compléter par exemple par une patine, un glacis, justement aller plus loin dans l’habillage du tronc.

Oui, elle a insisté là-dessus et j’ai dit non. Moi, j’aime bien les vidéos qui n’ont qu’un seul objectif. On fait après les déclinaisons mais là, c’était feuille d’or. On reviendra sur les autres sujets. A vous maintenant.

Valérie Telesca

Valérie Telesca

C’est dans le métissage que Valérie Telesca, plasticienne franco-italienne, trouve sa véritable expression…

D’abord photographe (un calibrage de l’œil aux formes et aux couleurs !), elle se consacre ensuite à la peinture pour exprimer sa vision du monde.

 

Au cœur de sa démarche : un dialogue entre matières et couleurs, le processus chromatique étant considéré comme agent de transformation de la matière, capable de la révéler et de la transcender. 

 

Membre d’un mouvement international d'expérimentation artistique depuis 2012, l’artiste consacre ses actuels travaux de recherche sur les matières de récupération telles que papier et carton à travers œuvres en 3D et installations. 

Intervenante en arts plastiques dans des structures auprès de publics variés, son approche de la pratique artistique vise à stimuler la créativité, à ouvrir la sensibilité à de nouveaux horizons et surtout…à apprendre à oser !

Dans son atelier lillois, elle propose des cours et stages autour de la matière et sa transformation par la couleur.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Techniques Mixtes
Difficulté Initiation
Genre Les Applications
Style Abstrait
Durée de la Vidéo 08mn03