Les pochoirs à engrenages

 

---------- Introduction

Valérie, tu nous fais découvrir les pochoirs je crois.

Une façon d’utiliser le pochoir. On va l’utiliser avec de la matière, avec des enduits. C’est ça qui va être intéressant.

Super. Des beaux reliefs, et puis comme Valérie, dans ton univers, il y a toujours ces matières, ces épaisseurs que tu retravailles, que tu repatines, le pochoir ça va être dans cet esprit là.

Et on va aussi surtout utiliser les contrastes de brillance, de matité, etc.

Là, c’est les engrenages, particulièrement.

Voilà, un trafic.

Mais on peut bien sûr décliner ce principe-là …

Tout à fait, le figuratif. 

On y va.

---------- Démonstration

Alors Valérie, première étape, le matériel. Décris-nous.

Alors le matériel donc un pochoir qui représente ici un engrenage mais ça peut être un autre. Du modeling paste haute densité donc très épais qu’on va appliquer avec un couteau à peindre, du gesso noir pour mettre dans le fond, de la mixtion et de la feuille argentée qu’on va placer également après et enfin un petit peu de peinture céramique.

Pour le côté très vitrifié. Ok

Alors j’applique le modeling en couche assez épaisse sur le pochoir. Alors là, on va enlever le pochoir.

Alors c’est un moment sensible, non ?

Oui parce que c’est encore un petit peu mou mais bon, ce n’est pas très grave.

En même temps, les imperfections, ça fait partie du travail. C’est chouette, tout se révèle, c’est beau ça. Super.

Donc on va faire la même chose de l’autre côté.

Même geste, même sujet.

Même geste, je le mets un petit peu moins épais pour créer un contraste.

D’accord.

Donc la même chose, je l’enlève. Il reste à faire sécher.

Etape suivante maintenant. Tout ça est sec, bien sec.

On va appliquer un gesso noir qui va servir de couleur de fond.

Oui, c’est une bonne accroche en plus.

On va appliquer avec un pinceau très doux de façon à recouvrir la matière mais sans laisser de petits paquets à l’intérieur des formes.

D’accord.

Autour des formes.

Donc le gesso est bien sec là ? C’est bon, tu as posé une couche ? Deux couches ? Combien en fait ?

Il vaut mieux deux couches de façon à avoir un fond très uniforme.

Maintenant, je vais appliquer de la mixtion. C’est une sorte de colle en fait pour recevoir la feuille d’argent que je vais mettre par la suite.

Une colle qui reste toujours poisseuse en fait.

Oui, donc il faut la laisser se reposer à peu près un quart d’heure donc je vais déjà appliquer la mixtion au pinceau  tout simplement sur quelques endroits. Là, je vais en mettre un peu sur les reliefs. Et je vais laisser se reposer.

Alors maintenant, je vais appliquer de la peinture céramique, celui qui donne un aspect très émaillé, qui va contraster justement avec le fond très mat. Donc je vais appliquer la peinture céramique sur les reliefs. Et c’est parti.

Etape suivante Valérie.

Donc la mixtion est donc amoureuse,

Ah oui c’est ça,

Elle est un petit peu collante. Donc on va pouvoir appliquer la feuille donc on prend par morceau  et on va venir donc déposer les morceaux sur la surface. On va déposer comme ça parce que sinon demain on y sera encore.

D’accord. Ok et donc tu poses ça.

Je pose sur les reliefs.

Tous ?

Là où j’ai mis la colle en fait.

Tu fais tout d’une fois ? C’est ça ma question.

Oui. Donc là, j’appuie grossièrement pour plaquer la feuille sur la colle. Je vais ré appuyer avec un pinceau à poil dur.

Très fin.

Oui. Alors là, je vais épousseter. Je vais enlever au fait, je vais débarrasser les reliefs du surplus

C'est-à-dire tout ce qui n’y a pas de colle, ça part.

S’il n’y a pas de colle, ça va partir tout simplement.

D’accord, là c’est bon.

Je vais en profiter pour basculer un peu la toile de façon à ce que ça tombe sur la colle qui était en fait sur le dessous.

Les miettes.

Normalement, je devrais carrément faire basculer la toile mais pour le fait de filmer, ça va être un peu bizarre. Normalement, il faudrait que je la lève.

Alors dernière étape, je vais vraiment nettoyer une dernière fois avec un gros pinceau. En fait, je vais épousseter. Là je vais basculer la toile de façon à vraiment venir faire le ménage et les petites particules restantes vont venir se loger sur les dernières touches de colle. Ça va donner un effet très irrégulier.

D’accord.

Bon voilà, fini Valérie. C’est cool, super. C’est de la feuille donc c’est de la feuille argentée, ce n’est pas la feuille miroir.

Non. C’est de la feuille à dorer couleur argent. De la peinture céramique pour donner de la brillance.

Et puis ce pochoir réinterprété sur un fond noir.

Puis après, on peut réinterpréter ça et l’intégrer dans pleins de travaux. Super, merci beaucoup. A vous.

Valérie Telesca

Valérie Telesca

C’est dans le métissage que Valérie Telesca, plasticienne franco-italienne, trouve sa véritable expression…

D’abord photographe (un calibrage de l’œil aux formes et aux couleurs !), elle se consacre ensuite à la peinture pour exprimer sa vision du monde.

 

Au cœur de sa démarche : un dialogue entre matières et couleurs, le processus chromatique étant considéré comme agent de transformation de la matière, capable de la révéler et de la transcender. 

 

Membre d’un mouvement international d'expérimentation artistique depuis 2012, l’artiste consacre ses actuels travaux de recherche sur les matières de récupération telles que papier et carton à travers œuvres en 3D et installations. 

Intervenante en arts plastiques dans des structures auprès de publics variés, son approche de la pratique artistique vise à stimuler la créativité, à ouvrir la sensibilité à de nouveaux horizons et surtout…à apprendre à oser !

Dans son atelier lillois, elle propose des cours et stages autour de la matière et sa transformation par la couleur.

  • [Bardeau le 04/03/2016]

    On prend note on vous le resservira dans une toile merci pour les idées

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Techniques Mixtes
Difficulté Initiation
Genre Les Applications
Style Abstrait
Durée de la Vidéo 11mn38