Savoir utiliser la plume en dessin

---------- Introduction

Marie, il faut faire un petit focus sur la technique de dessin à la plume.

Oui, on va voir comment utiliser une plume qui est un outil très classique.

Super simple.

Super simple. Donc simplement avec de l’encre de Chine, une plume et voir un peu les spécificités…

Tout ce qu’on peut faire avec puisqu’on peut faire plein de truc.

Voilà

Elle peut faire en tout cas. On y va on va voir.

---------- Démonstration

Donc pour le dessin à la plume, le matériel nécessaire est vraiment très succinct. C’est un porte-plume, une plume il en existe…

Plein.

Différentes sortes…

Différentes duretés enfin…

Plus dures plus souples plus fines plus grandes.

Ça il faut trouver et tâtonner pour trouver celle qui nous plait en fait.

C’est simplement de l’encre de Chine alors évidemment de l’encre de Chine c’est pareil il en existe de la noire la plus basique mais il y a aussi des noms de couleurs on peut aussi dessiner avec du sépia.

Tout à fait ok.

Je pense que tout le monde enfin peut-être pas les plus jeunes mais on a écrit à la plume non ?

Non, pas tout le monde.

Pas tout le monde.

Pas tout le monde Marie. Allez on oublie vas-y.

Donc, le principe c’est simple on trempe la plume et puis on dessine. Ça c’est tout à fait basique. Je suggère quand même d’avoir un petit chiffon à la main pour éventuellement essuyer la plume de temps en temps et un petit papier pour tester son trait avant de démarrer.

D’accord, quand on vient d’encrer.

Et donc alors simplement, le principe c’est de faire des traits, ça c’est extrêmement simple. Alors plus on tient la plume droite plus le trait sera fin. Plus on couche la plume plus le trait sera gros. L’intérêt du dessin à la plume c’est pouvoir faire quand même des pleins et des déliés c’est-à-dire qu’on peut démarrer épais et puis…

Oui, c’est un dessin vivant quoi !

On a une richesse dans le trait quand appuie et qu’on relâche, qu’on n’a pas au stylo par exemple.

Ok

Des petites spécificités c’est qu’on ne peut pas trop à la plume faire du remplissage comme ça parce que ça abime la plume. Il faut vraiment utiliser la plume toujours dans le même sens. On ne va pas trop en arrière parce que ça… on le sens d’ailleurs ça krrr

Oui le papier il est grand aussi.

Après c’est vraiment de l’entrainement.

Des petites choses à savoir, si on veut dessiner un volume. Je vais faire très rapidement un petit cube mettons. Pas très cubique mon cube ce n’est pas grave c’est pour la démonstration. Voilà j’ai un parallélépipède rectangle. On aura intérêt comme dans beaucoup de technique de dessin, utiliser le trait de la plume dans le plume dans le sens du volume.

D’accord

Donc ici par exemple pour marquer le côté vertical je vais utiliser ma plume. Là je vais assez rapidement mais après, plus on est fin plus on… Alors plus on sert les traits plus on sera foncé. On peut aussi les croiser et dans ce cas-là je vais les croiser dans le sens de la perspective.

Ok.

Si je trouve que ce n’est pas encore assez foncé, après je peux soit en remettre à la verticale ou changer l’orientation et au plus je vais…

Pour travailler de plus en plus.

Pour travailler de plus en plus. Donc si je veux faire… alors je peux toujours revenir après dans les zones où je n’en n’ai pas mis assez et renforcer par endroit. Et si je veux faire mon ombre portée par exemple ici je vais vraiment là travailler à l’horizontal. Je pense que je l’ai déjà dit pour d’autres techniques, c’est vraiment haut.

C’est important le sens du trait.

Voilà.

C’est super important.

C’est très important pour avoir…

D’ailleurs tout de suite ça se met à exister quand même.

Et là on dit c’est horizontal. Je peux faire la démonstration rapidement, je vais refaire très rapidement avec une autre forme avec des traits. N’importe quoi.

Ce n’est pas grave ce n’est pas l’objet.

Donc si je fais une ombre à peu près de la même forme générale que celle du dessus mais avec des traits horizontaux euh verticaux…

On dirait encore un trou.

On dirait un trou ou de l’air ou on ne sait pas mais ce n’est pas une ombre.

Non d’accord.

Donc ça c’est vraiment quelque chose d’important encore plus à la plume qu’avec du crayon où on peut estomper. A la plume on n’estompe pas.

Donc je reviens sur mon rectangle, mon parallélépipède rectangle. Si je veux ombrer le dessus, je vais rester dans le sens de la perspective et ici je vais mettre un gris plus clair donc en espaçant un peu mes traits. Là ça fait un peu rayure donc je vais en remettre encore.

Donc je peux… alors je peux toujours bien sûr refoncer je ne peux pas éclaircir.

Et oui.

Donc de la même manière mais je pense que je l’avais aussi déjà montré si par exemple je fais une boule je vais essayer de faire un rond et je fais un cercle directement voilà. Si je veux mettre des ombres, je vais aussi les travailler… l’idéal c’est de le travailler dans le sens du volume.

Dans le sens du volume

Oui.

Toujours oui.

Ca donne tout de suite même avec quelques traits, ça va donner tout de suite…

Du volume une impression de volume

De volume oui. Avec la même manière, on met l’ombre portée en dessous. Ça c’est succinct. Voilà ce que je montre là enfin…

Je n’ai pas parlé du papier donc pour dessiner la plume, l’idéal c’est un papier bien lisse genre bristol c’est l’idéal…

D’accord

Mais un papier qui soit bien lisse parce que quand il y a de la matière la plume accroche.

Et le grain il ne sert à rien.

Le grain il ne sert à rien.

Alors quand on fait une erreur, à la plume l’encre de Chine ça ne se gomme pas donc il existe un outil qui est le vaccinostyle…

Ah oui ?

Qui permet de gratter alors ici je n’ai pas utilisé un papier trop lisse donc je ne sais pas si ça va bien marcher mais par exemple si je voulais enlever cette petite pointe-là je peux gratter. Ça permet quand même d’enlever des petites erreurs le vaccinostyle.

D’accord.

On a fait une petite erreur et puis après j’écrase le papier avec mon ongle. Il faut y aller tout doucement. Des tous petits défauts ça peut le faire.

Ok.

Il ne faut pas vouloir enlever tout un...

Non toute la sphère.

Si on fait une erreur un peu plus conséquente, par exemple je voudrai enlever ce truc-là…

Oui ce truc raté-là.

Là je vais utiliser les grands moyens.

Le cutter.

Donc le cutter donc je vais… alors là il faut y aller très mollo il faut couper…

Tu vas couper ? Ah je n’avais jamais vu ça.

Je vais couper la pellicule supérieure du papier donc il ne faut pas passer à travers. Et je l’épluche.

Non !

Voilà.

Alors par contre après on ne peut pas revenir dessus. Alors j’écrase un petit peu avec mon ongle ni vu ni connu. Par contre après je ne peux plus redessiner dessus parce que le papier il va… il va boire parce qu’en fait je l’ai enlevé la partie encollée du papier.

D’accord.

A utiliser vraiment en dernier recours…

Oui bien sûr

Quand on a vraiment un accident et que… on a le dessin qui est fini et que ça pose un vrai problème.

Oui.

Sinon on peut toujours masquer une erreur en rajoutant un peu d’ombre ou…

Voilà.

Ok.

 

Super dessin.

L’œuvre d’art du jour. Non ce n’était pas le sujet ce n’est pas le sujet. On était là pour… pour la technique.

Voilà la technique de la plume.

Et puis la manière de corriger ses erreurs là est graduelle en fonction de l’avancée de votre dessin. Il faut le dire quand même il ne faut utiliser qu’au dernier moment quand on est vraiment au bout quoi.

Oui et puis aussi la technique aussi bien du grattage que de l’épluchage, on ne peut plus revenir dessus.

Parce qu’après ça… l’encre diffuse dans le papier.

Quand on a fait un truc comme ça ce n’est pas la peine on peut le refaire. Non mais c’est vrai c’est vrai oui super.

Maintenant vous avez les outils vous avez les sujets vous avez tout, à vous au travail.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [Karine BRAGARD le 05/04/2017]

    C'est une plume Serjent-Major : l'avantage est que ces plumes sont très bien adaptées pour les dessins rapides et croquis et y placer les ombres par des petits traits rapides .Ce sont les moins chères du marché et vendues en lots ...Elles sont très fines et effilées, et ne portent pas de petit réservoir contrairement aux plumes dites de calligraphie plus dures fabriquées dans du métal plus épais ; souvent chères et très adaptées aux différentes formes d'écriture : la gothique, la ronde, la carolingienne, etc...
    Le réservoir permet à la plume d'avoir une réserve d'encre suffisante lors de l'écriture de textes ou de messages...

    C'est sympa de pouvoir aussi dessiner à la plume quand on aime bien l'encre et les matières fluides...

    [Marie]

    Dans la vidéo, j'utilise une plume à dessin, qui est très fine. Les plumes Sergent-Major sont plus adaptées à l'écriture, mais elles peuvent aussi servir à dessiner.

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 09mn32