Comment Mélanger les Couleurs au Pastel

Résumé de la vidéo :

L’apprentissage du pastel passe par le cercle chromatique. La combinaison des couleurs suit une certaine logique qu’il faut respecter. C’est très important car elle permet d’éviter les fautes de mélanges.

Les trois couleurs primaires

Au pastel, la première étape consiste à connaitre la réaction des bâtonnets entre eux quand on les mélange car le risque d’erreur est vraiment trop important. Il faut commencer la combinaison avec les trois couleurs primaires, à savoir le bleu, le jaune et le rouge. Le travail se fera avec du pastel tendre mélangé avec le doigt.

Les trois couleurs secondaires

Pour commencer le cercle chromatique, il faut placer tout d’abord les trois primaires en triangle. Ensuite, les couleurs secondaires seront insérées à leur tour. Le bleu et le jaune seront appliqués côte à côte puis mélangés avec le doigt pour donner du vert. Pareil pour le rouge et le bleu qui vont produire du violet. Le rouge et le jaune formeront l’orange. Le vert, le violet et l’orange sont les trois couleurs secondaires. Mélangées ensembles, les trois primaires vont donner du marron. Et en y rajoutant un peu plus de pigment bleu, on obtient du noir.

La superposition

C’est le même exercice car le cercle chromatique va être reconstitué mais avec une autre technique pour mélanger les couleurs. Au lieu de combiner les pigments avec le doigt, ils vont être superposés. Il faut commencer avec la première couleur primaire, c’est-à-dire le bleu, puis rajouter du rouge par dessus. Pareil pour les combinaisons bleu/jaune et rouge/jaune.

Pour que les pigments rentrent vraiment dans les grains du papier, il faut appliquer le pastel dans tous les sens. Il ne faut pas hésiter à remettre de la couleur si le mélange n’est pas équilibré. Au final, le fondu est beaucoup plus léger et les pigments ne sont pas écrasés. Avec la superposition, les couleurs utilisées pour former les secondaires restent visibles. Ce qui fait la beauté du pastel est qu’il est riche en couleur.

Conclusion

Le cercle chromatique au pastel est aussi beau que celui des autres disciplines. C’est simple mais si fascinant. Au niveau visuel, les deux techniques font ressortir deux résultats complètement différents. De loin, ils ont les mêmes aspects. Et de près, les pigments sont écrasés et les couleurs utilisées n’apparaissent plus sur le premier. Avec la superposition, les pigments ayant servi à faire le mélange sont très visibles. Dans la lumière du jour, ils vont réagir autrement. Il faut tester les deux techniques pour pouvoir faire la différence et s’approprier des couleurs. Etant donné que le pastel est un peu salissant, il faut prendre le temps de se nettoyer les doigts pour ne pas contaminer les bâtonnets et travailler proprement.

Françoise Guillaume

Françoise Guillaume

Je suis née à Tergnier (Aisne).
J'ai effectué des études d’Art.
J'ai été enseignante en Arts plastiques dans un collège de Boulogne sur Mer.
J'encadre des stages de pastel dans différentes associations de la région ainsi qu'à l'atelier Pastel d'Opale de Saint-Léonard.
je suis présidente de l'association "Pastel d'Opale", crée en 2007, et à l'origine du salon international Pastel d'Opale .

  • [Françoise Guillaume le 01/06/2016]

    Bonsoir,La difficulté pour un grand format c'est de mettre suffisamment d'épaisseur de pigments des différentes couleurs utilisées. Sur du papier Canson il n'y a pas de problème majeur, mais vous avez raison, le Pastelmat est un papier intéressant, spécial pastel, plus rugueux et assez facile à travailler.

  • [LESUR Georges le 01/06/2016]

    je préfère la première démo ,mais est -ce aussi facile sur une surface plus importante et quel papier convient le mieux ; ma préférences se porte actuellement sur pastel mat .merci

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Pastel
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 07mn50