Dessiner un Échiquier Séquence 02

---------- Introduction

Pas la peine d’en parler si ? on sait ce qui va se passer.

Si, on va en parler. Après avoir fait des carrés en perspective, on va faire des ellipses.

Et des volumes, D’accord.

On va faire des ellipses parce que les pièces d’échecs,

C’est que des ellipses ?

C’est avant tout…

Des cylindres,

Des cylindres, des ellipses

Des cercles.

On y va ?

On y va.

Au travail.

---------- Démonstration

Alors je vais donc placer les pièces d’échiquier qui sont donc des cercles en perspective. Donc on va vraiment travailler avec des ellipses. Je vais commencer par la première ici. J’observe bien les dispositions et il faut que l’ellipse soit dans la même perspective que le carré.

Ça parait tout bête mais si je la fais trop ouverte, on va avoir l’impression qu’elle est redressée comme ça ou si je l’écrase trop, ça va faire bizarre. Donc il faut vraiment que l’ellipse de base soit dans la même perspective que le carré.

Je vais mettre les différentes bases de mes pièces. La pièce foncée qui est une base un peu plus grande. La tour qui est plus petite qui est donc sur cette case-là. On retracera celle-ci après.

Ensuite on va travailler autour d’un axe puisque ce sont des pièces qui sont tournées en fait on voit donc autour d’un axe et je vais venir mettre les différentes parties de la pièce tout du long de cet axe. Donc je vais essayer de trouver les rapports entre la hauteur et la largeur. Je vais le placer assez rapidement et puis je reviendrai dessus si… Je me permets toujours de revenir dessus si ça ne va pas en fait. En dessin, on dessine au crayon, on peut toujours gommer.

Je le place rapidement sans trop me préoccuper des détails. Elle est un petit peu courte. On la remonte un tout petit peu.

Et je vais pratiquer de la même manière pour ma deuxième pièce donc un axe. Je peux aussi comparer où arrive celle-ci par rapport à celle-là  donc petite ellipse à hauteur de cette partie-là.

Je vais placer ma tour. Je peux avec mon crayon observer ici.

Maintenant, je vais reprendre pièce par pièce et essayer d’être un peu plus précise. Autour d’un axe, on va bien voir comment va venir se dessiner chaque ellipse. Ici, je les ai placées avant de les dessiner de façon précise pour ne pas faire des détails et après me rendre compte que ma pièce était trop haute ou trop courte.

Chaque partie de ma pièce en fait est une ellipse. Donc il faut vraiment dessiner par des ellipses. On a la base qu’on a faite au départ et puis ensuite la deuxième on a un petit creux là qui est également une ellipse totale. Donc il faut bien, ici c’est très important d’avoir des arrondies et de ne pas faire des ellipses en forme de… faire des ellipses pointues là sur les bords.

A ce niveau-là, on se retrouve avec une bague également qui est encore une ellipse et qui doit être dans la même perspective que les autres. Elle ne doit pas être ni plus ouverte ni fermée. Et donc ensuite quand on a redessiné cette ellipse-là, on va réunir les deux par la forme de la courbe par le profil de la pièce.

De la même manière, je vais faire celle-ci. Alors, j’observe est-ce qu’elle est plus large ou plus petite que celle-ci elle est un peu plus large. Donc par rapport à mon petit croquis là je vais l’élargir un tout petit peu. La mise en place sert à poser les choses mais après on les finalise.

Je l’élargie un tout petit peu. C’est léger c’est subtil. Et puis je viens pour relier les deux par la courbe. Et ici, je me retrouve encore avec une ellipse qui doit normalement enfin si on voyait à travers elle serait comme ça.

Et donc on est comme ça à construire toute une série d’ellipses les unes au-dessus des autres qui vont dessiner ces pièces. Ici on a encore une petite forme. Et puis là on en a encore une. Et le dessus qui est lui-même arrondie. Et en fait tout se rejoint. Encore une ellipse au-dessus. Là c’est… c’est un bon entrainement pour faire des ellipses. Et puis le petit motif du haut-là la croix, qu’on voit bien.

On peut gommer un tout petit peu pour voir un peu plus clair parce que j’ai fait un peu de gribouillage. Donc tout ça sur l’axe de la pièce. Et on va travailler comme ça toutes les pièces de la même manière.

Le fou donc je reprends mes ellipses. La base est un petit peu plus petite mais elle est à peu près semblable.

Voilà, les pièces sont dessinées.

Quoi ? Tu ne crois pas qu’il en manque une quand même là on n’a pas remarqué justement le coupé qu’ il y avait vraiment quelque chose qui manquait.

Si.

Allez-y et au boulot Marie, on la fait tout de suite, travaux forcés allez tu finis.

Alors on va placer donc celle-ci.

Oui petite dernière là.

Oui j’étais tellement partie dans les ellipses bien axées et tout donc celle-ci elle est dans une perspective différente elle est couchée.

Donc il faut tracer également l’axe en fait on va partir là cette fois-ci de l’axe. Elle est presque parallèle au jeu. Elle est à peu près… on va essayer de la mettre ici et je vais placer sa base donc qui est une ellipse un peu de travers. On est toujours dans les ellipses. Elle est un petit peu plus haute je pense. Mon ellipse est assez écrasée en fait.

Au suivant. Je vais faire de la même manière que tout à l’heure. Je vais la dessiner assez rapidement. Ensuite je prendrai un petit peu de recul pour voir si au niveau proportion c’est bon. Voilà, elle doit être un petit peu plus petite que… Peut-être la grossir un tout petit peu parce qu’elle vient en avant.

Et voilà. Une dernière petite chose qu’on peut faire qui va nous aider après à finir c’est à placer au trait simplement un peu d’ombre.

Avant l’encrage c’est ça ?

Avant l’encrage tout simplement mais ici il y a beaucoup d’éclairage dans tous les sens. Ce n’est pas forcément évident, il faut...

Oui on ne peut pas tourner dans le noir ? Tu sais ce n’est pas facile.

Non, je sais bien mais l’idéal c’est d’avoir une seule source d’éclairage…

Oui bien sûr. Exact.

Avec de l’autre côté un papier blanc qui va faire réflecteur pour redonner de la lumière de l’autre côté et ici c’est sûr que les conditions du tournage font qu’on a beaucoup d’éclairage donc les ombres elles ne sont pas très marquées en fait. Donc pour faire les volumes, on va s’arrêter là et puis on verra comment les faire ensuite.

Ok ça marche.

Voilà.

 

Voilà tout est posé, le décor, les sujets principaux, tout est là.

On a fait le plateau, on a mis les pièces.

Même la petite dernière !

Même la petite dernière ! Et…

Très prochainement donc on va ?

On verra on va mettre ça à l’encre en fait.

Voilà.

On va travailler à la plume.

Ok donc maintenant à vous de refaire cet exercice-là et nous rattraper, nous suivre pour la prochaine étape.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 14mn19