Dessiner son Autoportrait

---------- Introduction

Marie, tu vas dessiner.

En fait, on va faire un portrait. Mais pour simplifier les choses, pour ne pas chercher un modèle.

Oui d’accord, pour le côté modèle, ce n’est pas plus simple à faire mais plus simple à trouver.

Non, ce n’est pas le plus simple à faire. Mais en fait, on va faire une auto portrait.

On s’entraîne sur notre trou mi.

En plus si on rate, on ne vexe personne.

Oui, on est en larme. C’est une catastrophe. Mais c’est vrai c’est un problème de… il n’y a pas d’effets secondaires en fait.

On y va tout de suite.

---------- Démonstration

La première chose à faire, c’est de trouver l’angle de vue, de mettre un éclairage adéquat pour quand même avoir un peu d’éclairage sur le visage. L’idéal c’est quand même d’avoir un éclairage assez tranché entre la partie dans la lumière et la partie dans l’ombre et puis choisir si on va se dessiner pleine face ou légèrement ¾. Ici, je vais me dessiner légèrement ¾.  

On va commencer par faire les grandes formes, la grande forme du visage donc tracer… Je vais commencer au fusain et puis après, je travaillerai à la pierre noire. Je commence au fusain pouvoir effacer facilement.

La grande forme du visage, je ne vais pas du tout rentrer dans les détails tout de suite comme d’habitude. Je me pose entre deux pour bien observer et je vais tout de suite faire la construction. La face va être ici. On va la diviser en trois : les sourcils, la base du nez et l’axe du visage ce sera à peu près ici. C’est là-dedans qu’on va construire.

Je vais rentrer un petit peu plus dans les détails maintenant. Tout de suite placer le cou et placer grossièrement les cheveux qui vont aider aussi à voir, tout ça bien sûr pour être corrigé au besoin. Ici, il y a un peu de roulement de cheveux. Là, j’ai vraiment la base dans laquelle je vais venir dessiner.

Je reprends bien la pause entre deux pour observer. Et je vais venir maintenant placer le nez, les yeux mais toujours de façon assez succincte. J’observe entre mon dessin et mon modèle donc je vais remonter un tout petit peu les sourcils. Je redessine les sourcils, je vais placer le nez.

Bien sûr, comme vous vous dessinez vous-même, il faudra observer quelles sont les particularités de votre visage et bien observer la forme de votre nez, vos sourcils, chacun étant différent.

Je vais faire le contour, redessiner un peu le contour du visage. Pour l’instant, je n’appuie pas. Je ne marque pas trop pour pouvoir toujours rectifier. Je vais placer les yeux. Les sourcils, je les ai courts donc ça va. Je vais placer mes yeux. Attention à l’espace entre les yeux. Comme on est légèrement en ¾, bien sûr les deux parties du visage ne sont pas symétriques voilà.

L’idéal serait de travailler sur un chevalet, ce qui permet d’avoir son dessin et son visage en parallèle. Pour la vidéo, c’est plus facile de travailler comme ça. Mais c’est un peu moins pratique parce qu’à chaque fois, mon visage bouge. Alors que sur un chevalet, mon visage ne bouge pas et je peux à la fois voir mon modèle et mon dessin. Tout ça, c’est un petit conseil que je vous donne. Si vous le faites, faites-le plutôt sur un chevalet.

Je précise mon dessin un petit peu à la fois et en même temps, je dois arriver assez rapidement à avoir la ressemblance. Si je n’ai pas la ressemblance au départ, je ne la retrouverai pas à la fin.

Les yeux et les pupilles attention qui sont un peu coupés par la paupière. Et ici, j’ai un visage un peu marqué. On va le marquer mais alors tout ce qui est ride d’expression, pareil il faut les mettre mais pas trop les marquer parce que sinon ça vieillit quand même très vite. Je vais essayer de ne pas trop me vieillir. J’ai quand même des rides d’expression.

C’est parti.

Maintenant, je vais… Là, j’ai fait la base au fusain. Je vais continuer à la pierre noire. On pourrait continuer au fusain, ce n’est pas un problème. Mais je vais estomper un tout petit peu mon travail pour pouvoir revenir de manière plus précise en fait maintenant et redessiner à la pierre noire.

Je vais travailler à la fois en dessin et à la fois en valeur pour essayer maintenant de faire apparaître le visage. Toujours en observant, je ne vais pas retracer ce que je viens de faire. Je vais toujours observer pour en même temps améliorer mon dessin.

En fait, je vais les rétrécir un petit peu les yeux parce que j’ai des lunettes qui rétrécissent un peu les yeux. Pour tracer les ombres, je les délimite en fait. Et je vais commencer par les faire légèrement ici. J’ai toute la moitié du visage qui est dans l’ombre donc on y va.

En tout cas à ce stade-là, je vais quand même placer les lunettes. Je pense que ça va m’aider. Moi, je vais commencer par les remettre en place la ligne du haut. Elles sont plus suggérées que vraiment dessinées pour l’instant. Evitez de faire quelque chose de trop… sauf si bien sûr vous avez des lunettes très foncées. Mais sinon, il vaut mieux les suggérer. Montrez qu’il y a des lunettes mais sans tout raconter.

Et je vais essayer de pousser un petit peu plus loin le travail des ombres et des lumières. Montez les valeurs un petit peu à la fois. Il ne faut pas être trop pressé, pas tout vouloir faire d’un coup, toujours en s’observant dans le miroir. Alors généralement quand on se dessine, on fait un petit peu la tête parce qu’on est tellement concentré qu’on est sérieux. C’est difficile de se dessiner souriant.

Je vais m’arrêter là. Il y a toujours moyen d’aller plus loin, plus dans le détail. Mais l’important, c’est de suggérer les choses et pas forcément tout dessiner dans la précision, d’attraper le caractère, d’attraper la ressemblance. Après à la limite, ça suffit en fait.

C’est bluffant. Cette ressemblance est bluffante.

C’est le but du portrait, c’est d’arriver à... On a réussi quand on a la ressemblance en fait.

Alors c’est vrai que tu es sérieuse.

Oui, c’est le problème quand on se dessine. C’est qu’on est concentré donc on est sérieux.

On ne fait pas l’imbécile, ce n’est pas compatible.

Par contre l’intérêt de l’autoportrait, c’est que on n’oblige personne à poser pour nous pendant des heures.

Et puis surtout on peut… enfin on ne vexe personne, tu disais tout à l’heure

On ne vexe personne si on rate.

Mais là, tu ne serais pas vexé ? Si je t’avais dessiné ça ?

Pas mal. Bon d’autres conseils ? D’autres trucs ? Non, enfin on apprend.

En faire, le faire.

Se dessiner se dessiner se dessiner.

Le faire, c’est une première étape avant de passer au portrait de quelqu’un en fait. C’est un entrainement.

Vous savez ce qui vous reste à faire. Dessinez-vous dessinez-vous dessinez-vous.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [Karine BRAGARD le 02/04/2017]

    Excellent ! Bravo Marie !...
    Rassurez-vous, car lorsque vous parlez avec vos émotions, votre visage s'illumine, et l'on ressent très bien votre joie et votre bonheur que vous avez de partager votre passion.

    [Marie]

    Merci Karine, c'est vrai que j'aime transmettre ma passion…

  • [Marie A. Dubois le 27/06/2016]

    Merci Georges pour votre commentaire. Oui, le dessin, en général, demande de l'entrainement.

  • [LESUR Georges le 27/06/2016]

    très convainquant! cela demande de l'entrainement . je trouve que les rides sont trop marquées (à mon gout) bonsoir !

  • [Marie A. Dubois le 28/05/2016]

    Avec plaisir, Maryse !

  • [Boutin maryse le 28/05/2016]

    Merci , Marie pour ces précieux conseils.

Page: 12

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Style Personnages
Durée de la Vidéo 19mn31