Esquisser une main

---------- Introduction

Marie, on a fait pleins de chose sur les mains.

Oui, on a déjà vu pas mal de choses.

La structure, les symboles, tout ce que les mains pouvaient exprimer. Et là, tu nous proposes de travailler de l’esquisse.

Oui, on va essayer de dessiner des mains rapidement. On va essayer d’ébaucher des mains justement dans des positions assez expressives mais d’aller vite.

De les attraper. D’attraper un peu l’expression de la main. Voilà l’idée des choses. On le dit surtout avec Marie. De toute façon, tout ce que dessine Marie, ça dit des choses très fortes. Mais là donc, c’est propice aux traits de la main. On y va.

---------- Démonstration

Vas-y Marie.

Voilà donc là, j’ai pris une position assez détendue bien que parce qu’en fait, ça tire sur l’épaule parce que j’ai le bras en avant.

Oui, et puis en plus, tu dessines.

Une petite chose que je n’ai pas encore dite dans les vidéos précédentes, c’est que pour dessiner sa main, il faut scotcher son papier parce qu’on ne peut pas tenir sa feuille avec la main qui ne dessine pas.

Exact.

Donc ici, je vais dessiner rapidement cette main. Donc les grandes structures, les grandes lignes, je commence comme d’habitude par les grandes lignes donc la paume qui est ici vue un peu écrasée donc plutôt longue. Donc pour l’instant, je ne me préoccupe pas du pouce qui pour moi vient devant. Je le ferai après. Je vais dessiner déjà les deux qui sont en arrière avec deux doigts ici qui viennent un peu en raccourci.

Et seulement maintenant, je vais dessiner le pouce.

Le pouce qui donne un sens à l’ensemble.

Donc je regarde bien ce qui se passe derrière le pouce pour le placer au bon endroit. Voilà, donc j’ai esquissé vraiment la forme générale. Et puis là maintenant, je vais venir le dessiner les tons donc en y mettant un petit peu de courbes là ce coup-ci. Donc définir les phalanges sans aller très loin dans les expressions.

Ici, c’est le sens du trait qui va faire comprendre que la phalange est un peu en raccourci.

Comme j’ai oublié de prendre ma gomme mie de pain, je vais me débrouiller sans.

C'est une punition, c’est ça ?

Non, mais c’est intéressant de dessiner sans gomme.

Tu ne peux pas bouger là. La pose est prise. C’est magnifique.

Je pense que je vais m’arrêter là. L’ombre qui est en arrière-plan est là, assez légère mais permet de faire … donc là dans l’idéal, il faudrait donner un petit coup de gomme quand même sur le pouce pour faire ressortir un petit peu les lumières. Si Fred veut bien me ramener une gomme.

Je n’ai pas envie en fait.

Alors Marie, là tu nous montres une petite séquence sur le miroir.

En fait, il y a beaucoup de dessins que j’ai faits avec un miroir. Ce qui permet de voir sa main dans un angle où on ne pourrait pas le voir sans miroir en fait. On ne va pas la voir. Ça permet d’éviter de devoir prendre un modèle.

D’accord donc là, tu cales bien le miroir, tu mets ta main pareille dans une pose de détente.

Bien sûr dans la pose qui me convient. Les poses qu’on a vu tout à l’heure qui étaient comme ça, ont été faites dans un miroir.

Très bien, c’est très clair mais c’est un petit truc à savoir.

Alors Marie, là au miroir.

Donc ici on fait un dessin de la main vue dans le miroir. Là, avec quand même pas mal de difficulté puisqu’on a pas mal de raccourci. Ici, la main tient un crayon donc j’ai commencé par le crayon. Ça m’aidera à placer le reste. Donc le crayon qui est …

Et la pose, ça va ? Tu peux la tenir ?

Oui, la pose n’est pas fatigante. Puis, on a dit qu’on faisait des croquis rapides.

Oui, tu as 2mn30 devant toi.

Maintenant, je vais partir de la position des doigts sur le crayon et je vais partir de ça pour tracer les phalanges. Donc chaque phalange s’articule de manière différente.

J’ai commencé vraiment par dessiner les phalanges et maintenant, parce que généralement, on dessine la paume d’abord. Mais en fait, la paume ici, je ne la vois quasiment pas.

La paume ?

La paume de la main.

Ça va très bien. Ça marque le territoire tout simplement.

En fait la paume est ici et le pouce, on le voit juste apparaitre en dessous.

Donc voilà, sur cette base très suggérée, on va rester expressif. Donc tout de suite, je vais travailler en valeur. Je pense à mon dessin et j’oublie ma main qui pose. On va définir un tout petit peu les phalanges, les doigts. Et ici, suggérer les ongles parce que comme on est dans l’esquisse, on ne va pas dessiner trop précisément. Alors ils viennent c’est un genre de petit rectangle qui vient se placer sur le dessus du doigt et en l’occurrence pas centré puisqu’en fait, on est en perspective. On n’est pas obligé de tout dessiner non plus. On suggère donc on dessine ce qu’on voit le plus. Si on reste dans l’esquisse, je dirais qu’on peut s’arrêter là.

Donc ici, on est reparti sur une pose dans un miroir et pour dessiner en fait l’autre côté de la main. On ne l’a pas encore fait. Donc je ne sais pas si ça se voit sur la vidéo mais les articulations, je les ferai en dessin. Ce qui est important c’est la position des articulations ici. Donc de la même manière, on est sur un croquis rapide donc je commence par les grandes directions. On essaie de bien voir si on est horizontal. Et ici, je vais avoir donc la partie, la paume de la main, l’extérieur de la main qui est vraiment en raccourci.

C’est un peu la difficulté de la pose là.

C’est la difficulté de la pose, oui. Et les doigts qui repartent comme ça.

C’est aussi la difficulté de la vidéo d’ailleurs, réussir à prendre ça. 

A chacun sa difficulté.

Chacun a ses problèmes.

Donc ici, ce qui est intéressant à observer, c’est que l’articulation  entre le métacarpe et les phalanges n’est pas ici à la base des doigts mais vraiment dans la paume en fait. Je vais tout de suite mettre un peu d’ombre ici.

Super Marie. J’espère que ça va vous donner envie autant qu’à moi de faire toutes ces poses.

Oui, en fait, ça nous permet de montrer un peu qu’on peut rapidement saisir une pose sans aller forcément dans les détails. Et déjà comprendre la construction et faire beaucoup de croquis comme ça rapide. On n’y arrive pas forcément du premier coup.

Je le confirme. Non.

Après, il y a des positions de la main qui sont plus ou moins compliquées à dessiner aussi. Mais commencez par des poses simples, un peu de face ou …

Après, on peut faire des raccourcis.

Pas de raccourci, pas de contre-plongée.

Si mais après.

Au début, on accentue les ombres aussi pour mettre les volumes, ça pète un peu plus à la figure. C’est important.

C’est vraiment un entrainement.

Un entrainement avec votre main avec le système du miroir qu’on vous a montré. Et puis c’est tout Marie. Ça c’est de l’énergie et puis très rapidement, toute l’expression de la pose. C’est super. Vous avez bien sûr à télécharger tous les travaux. Et maintenant, c’est à vous. Voilà, c’est tout.

Allez-y.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [Karine BRAGARD le 03/04/2017]

    Que des bons conseils ! J'espère y prendre goût

    [Marie]

    Je l'espère aussi Karine, pour cela dessinez beaucoup sans trop vous soucier du résultat. Faites du dessin comme un musicien fait des gammes !

  • [Marie A. Dubois le 27/04/2016]

    Merci Kty. Le miroir permet de voir sa propre main dans des angles différents et de multiplier les points de vues.

  • [Kty razza le 27/04/2016]

    géniale idée du miroir :) merci pour les conseils .

  • [Marie A. Dubois le 19/04/2016]

    L'apprentissage du dessin n'est pas instantané (ça se saurait). Il faut pratiquer le plus possible. Un petit conseil : ne jetez pas vos premiers dessins, ils vous permettront de voir vos progrès.

  • [Mams le 18/04/2016]

    Bonsoir Marie, Bonsoir Fred,Je suis hypnotisée par toutes ces vidéos.Sympa l'idée du miroir, merci de nous dire que l'on n'y arrive pas du premier coup.....;-)

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Style Personnages
Durée de la Vidéo 15mn16