Dessin en valeurs pose debout

Résumé de la vidéo :

Après la prise de mesure et le dessin au trait, la troisième étape consiste à poser les valeurs pour faire vivre encore plus le personnage. Le modèle adopte une pose assez simple afin qu’il puisse tenir un moment. Après avoir fait apparaitre le corps, il faut maintenant lui donner  du volume.

Comment dessiner les valeurs en pose debout ?

Le dessin au trait réalisé précédemment servira de base pour cet exercice. Pour commencer, il faut poser les valeurs de manière assez simple en débutant par les grandes zones et en plaçant en premier les ombres les plus foncées. Comme les cheveux sont les plus évidents, il faut tout de suite les noircir largement sans se préoccuper des mèches.

Pour bien voir les zones de valeur, il faut cligner les yeux. Ca permet de supprimer les détails et de voir les masses d’ombres. Il faut travailler chaque partie du corps et griser le dessin pour obtenir les valeurs. Les ombres permettent de souligner quelques éléments : clavicule, muscles, etc. et de préciser les traits dans certains endroits. Il est tout à fait possible d’estomper légèrement mais en travaillant avec un fusain, c’est plus agréable de voir la matière et les traits. D’autant plus que cet outil permet d’avoir du noir profond en montant les valeurs progressivement par endroit.

La pose des valeurs fait partie intégrante de la base du dessin. Elle termine cette série de trois exercices sur le modèle vivant. Le meilleur conseil à donner est de bien observer et surtout de savoir s’arrêter à temps. Le temps défini par avance lors d’une séance est surtout pour le modèle car il faut prévoir une pose adaptée à la durée. Il ne faut pas aller trop loin afin de garder la fraîcheur des premiers traits. C’est l’intérêt du modèle vivant à part le fait que l’angle de vue est assez particulier.

 

 

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [Karine BRAGARD le 02/04/2017]

    C'est très beau ! J'aime beaucoup

    [Marie]

    Merci Karine, on retrouve avec les valeurs les rondeurs qui manquaient dans la vidéo précédente…

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Bases Techniques
Style Personnages
Durée de la Vidéo 08mn45