Découverte des papiers pour le pastel

Résumé de la vidéo :

Pour travailler au pastel, le choix des papiers est primordial. Les pigments accrochent ou pas et produisent des effets flous, vaporeux ou précis en fonction du support utilisé. Ci-après une large sélection de papiers spécialement conçus pour cette technique.

Les papiers universels

Le Bristol est un papier sans grain si bien que les pigments ne vont pas s’accrocher. L’effet obtenu avec un pastel Rembrandt est intéressant mais ne tiendra pas. Selon l’expression des pastellistes, la matière savonne dessus. Il n’est donc pas conseillé pour débuter dans cette technique.

Le C à grain de la marque Canson est un papier qui possède deux côtés : l’un lisse et l’autre granuleux. Il faut donc le toucher avant de l’utiliser. Les grains sont assez doux. Dessus, le pastel Rembrandt laisse des petits effets de trame. Et le pastel tendre laisse des petits points qui s’accrochent bien au papier.

Le papier Ingres possède une trame assez prononcée. Il est très bien pour travailler au pastel et au fusain. Son côté imprimerie peut toutefois devenir gênant pour certains utilisateurs. Il permet de réaliser des lignes très régulières avec du pastel moyen. Avec un pastel tendre, la couleur obtenue est magnifique.

Les papiers spécialement dédiés au pastel

Avec le papier Pastelmat, le confort de travail est garanti. En frôlant uniquement le papier avec du pastel Rembrandt, l’accroche est incroyable même s’il reste assez lisse au toucher. L’estompe devient alors inutile. Avec un pastel tendre, la couleur laissée sur le papier est très forte. C’est vraiment fait pour cette technique.

Le Touch se distingue des autres par son élégance et sa beauté. Sur ce papier, l’accroche est différente. Avec un pastel moyen, il faut appuyer un peu plus pour obtenir un bon résultat. Il est très intéressant pour avoir des nuances et travailler dans l’épaisseur, la finesse et la précision. En utilisant du pastel tendre, l’estompage est utile pour faire rentrer le pigment au cœur du papier.

Le papier Velours est assez fragile. Il permet de travailler le pastel dans la douceur. Très sensible, on obtient une fondue magnifique juste en effleurant le pastel Rembrandt sur la surface. La finesse est au rendez-vous car ce papier ne laisse aucune trace et les pigments s’estompent dès l’application. Le pastel tendre y donne un effet de voile et y apporte beaucoup de lumière.

Le Pastelcard est un papier à base de liège. C’est le standard dans le domaine du pastel. Il ressemble fortement à un papier abrasif mais très doux. En y travaillant avec les doigts, l’empreinte pourrait disparaitre à la fin de la journée. Dès l’application d’un pastel assez sec sur la surface, un bruit de crissement résonne dans l’air. Niveau accroche, aucun pigment n’est perdu. Tout reste parfaitement sur le papier et c’est d’ailleurs le but. Par contre, il faut le frotter délicatement sinon les grains vont tomber.

Le premier tour d’horizon des papiers prend fin. La comparaison est très intéressante car il y a une énorme différence entre eux. Les papiers universels sont parfaits pour commencer au pastel sauf le Bristol. Pour les papiers spéciaux, tout dépend de la personnalité du pastelliste qui va les utiliser. La façon de toucher, de travailler, de poser son pastel a son importance.

 

Françoise Guillaume

Françoise Guillaume

Je suis née à Tergnier (Aisne).
J'ai effectué des études d’Art.
J'ai été enseignante en Arts plastiques dans un collège de Boulogne sur Mer.
J'encadre des stages de pastel dans différentes associations de la région ainsi qu'à l'atelier Pastel d'Opale de Saint-Léonard.
je suis présidente de l'association "Pastel d'Opale", crée en 2007, et à l'origine du salon international Pastel d'Opale .

  • [Françoise Guillaume le 02/06/2016]

    Bonsoir,Le papier Art Spectrum est agressif pour les doigts. Si on ne met pas une bonne couche de pastel le pigment s'étire et il faut recommencer (ce papier sera bientôt introuvable en France).Sur le PastelMat on peut utiliser beaucoup de médiums différents. Il ne craint pas l'eau et on peut tout faire avec, mais son grain n'a pas beaucoup de relief, donc limité en superpositions. A bientôt !

  • [LESUR Georges le 01/06/2016]

    j'ai aussi fait cette expérience! je déteste le papier art Spectrum ,agressif; a votre avis Françoise ? le pastel mat permet un aspect aquarellé! votre démo est convaincante.

  • [Françoise Guillaume le 31/03/2016]

    Bonjour,Si tu as des petits points blancs qui apparaissent à travers le pigment, c'est que tu n'as pas assez fondu les couleurs et que tu as utilisé le côté le plus granuleux du papier. Pour de petits formats il est préférable d'utiliser le côté le plus lisse. Mais je pense qu'en utilisant du Pastelmat ton problème sera résolu.N'hésites pas à me recontacter si tu as des soucis. A bientôt.

  • [Rival elisabeth le 30/03/2016]

    bonjour, je débute aux pastels et cette vidéo m'a été très utile pour choisir le bon papier. J'ai essayé de faire une rose aux pastels "rembrandt" sur du papier canson "spécial pastels" mais ce n'est pas concluant, je n'obtiens pas un bon rendu...j'ai pleins de petits points blanc qui apparaissent, je vais rééssayer avec du papier pastelmat. merci pour tous vos conseils. Grâce aux vidéos je découvre les pastels et les vidéos m'aident énormément, car je suis débutante et j'espère pouvoir réaliser de belles choses avec votre aide.

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Pastel
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 10mn45