Les proportions du corps humain en Dessin

Résumé de la vidéo :

Cet exercice académique parle des proportions du corps humain en dessin. Il va montrer comment calculer les dimensions des différentes parties du corps par rapport à la grandeur de la tête. C’est la base à connaitre et qui permettra de savoir l’adapter à la réalité c’est-à-dire à la morphologie du modèle.

La face

Le dessin commence par le traçage de l’axe de symétrie étant donné que le corps humain est symétrique. Dans un corps, il y a en moyenne 7,5 ou 8 têtes en hauteur en fonction des gens. Dans cet exercice, le croquis se base sur 8 têtes. Il faut décider de la hauteur du personnage et la diviser en 8 parties égales pour pouvoir trouver la dimension de la tête.

La première 1/8e de la partie supérieure est constituée par le crâne. Les pectoraux se trouvent au 2e repère et le pubis au milieu c’est-à-dire au 4e. Les épaules se trouvent au tiers supérieur du 2e repère. Les articulations des genoux se placent au niveau du 6e repère. Les articulations des poignets arrivent à la hauteur du pubis. La main mesure environ le ¾ de la tête. Le pied fait une bonne tête vu de profil et une ½ tête vu de face. Le bras est plus long que l’avant-bras.

En largeur, les épaules mesurent une tête de chaque côté chez les hommes. Le volume de la cage thoracique est un peu plus important que celui du bassin qui est plus étroit. Chez les femmes, c’est l’inverse. Les épaules sont plus étroites, la taille plus fine et les hanches plus larges.

Dans cette base du dessin, l’important est d’obtenir la forme. Cette construction va ensuite servir à dessiner plus précisément le corps humain : la largeur du cou, les muscles, les épaisseurs, les cuisses, les mollets, etc.

Le profil

Les proportions sont les mêmes que ce soit de face ou de profil. Le crâne de forme ovale est légèrement penché. Ensuite, la colonne vertébrale en S est mise en place jusqu’au pubis. Les pectoraux et la cage thoracique sont ensuite croqués. Le volume du bassin est plutôt droit. Il en est de même pour la jambe. Les cuisses sont plus fines. Sur les deux dessins, tous les repères sont à la même place : les articulations, le nombril, etc.

Les autres mesures

Ces deux croquis rapide sont des simulations. Le premier représente un personnage qui aurait une hauteur de 10 têtes. Ce sont les proportions utilisées dans les figurines de mode pour avoir une silhouette élancée. Ce type de structure n’existe pas dans la vie réelle. Certains mannequins atteignent 9 têtes mais pas 10.

Le second est un personnage de 7 têtes. C’est soit le corps d’une personne trapue, soit celui d’un adolescent. Chez les plus jeunes, la proportion de la tête est plus importante dans le corps. Un bébé va avoir 6 têtes de hauteur.

Conclusion

Cet exercice théorique a été réalisé pour se rappeler les grandes proportions du corps humain afin d’éviter les erreurs importantes. Il faut le faire plusieurs fois pour que cela soit gravé dans la mémoire en dessinant. Cette structure rend service pour croquer des modèles vivants. Elle peut servir d’outil de contrôle afin de voir les éventuelles disproportions.

 

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [Karine BRAGARD le 03/04/2017]

    En réalité, dans tout phénomène de croissance , quand l'os croît , il croît à la fois en longueur mais aussi en largeur...Nous sommes souvent trompés par la réalité hormonale qui permet de nous donner plus ou moins de muscles, de formes et d'attributs sexuels...
    Par exemple, un personnage plus petit paraîtra souvent trapu contrairement à un personnage de grande taille qui paraîtra plus frêle : alors qu'en réalité les épaules du grand personnage sont plus larges que celles du petit personnage.... (Je ne parle que de l'ossature de base ).
    C'est aussi à cause de cela aussi que les petites femmes, la plupart du temps, ne peuvent pas mettre au monde des enfants comme toutes les autres femmes et sont obligées de passer par des césariennes. Leur bassin étant trop étroit : même si physiquement elles peuvent paraître très imposantes et avoir beaucoup de formes.

    Il faut également bcp plus de temps pour apporter une certaine densité de matière sur un corps très grand ; alors que sur un corps plus petit cela arrive rapidement.
    En Afrique, il est fréquent que les jeunes filles et les jeunes garçons deviennent adultes à 14 ans et se marient. Leurs corps sont déjà ceux des adultes.
    Dans nos sociétés occidentales, il n'est pas rare de voir qu'un adolescent finisse sa croissance parfois à 25 ans...Nous l'avons connu au lycée très petit et 10 ans plus tard, il a 1 tête de plus que la majorité des individus...




  • [Marie A. Dubois le 05/05/2016]

    Oui, Esther, ce sont des bases. Elles servent surtout à éviter les grosses erreurs de proportions.

  • [Esther Eisele le 05/05/2016]

    Merci pour ces bonnes bases .

  • [Marie A. Dubois le 01/02/2016]

    J'espère que ces explications vous aideront dans votre pratique du dessin.

  • [Germay sandrine le 31/01/2016]

    Merci :-) j adore vos videos! bravo!!!

Page: 12

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Style Personnages
Durée de la Vidéo 09mn11