Comment dessiner les transparences en valeur

Résumé de la vidéo :

Toujours avec un verre sur un fond en papier blanc, l’exercice sur les transparences va continuer. Cette fois-ci, le travail se focalise sur les valeurs. Ceci est vraiment un travail d’observation.

Dessiner les transparences en valeur

L’exercice commence par le traçage de l’axe du verre puis les ellipses servent à le dessiner rapidement. Comme c’est un verre à champagne, il a une forme assez particulière. L’ellipse du bas est plus ouverte que celle du haut donc il va falloir faire attention. Il ne faut pas hésiter à prendre quelques mesures en cas de nécessité afin de définir la forme et la hauteur par rapport à la largeur. Il est toujours possible de corriger à tout moment.

A partir de là, il faut bien observer ce qui se passe dans le verre et dessiner les reflets avec les vraies valeurs mais pas seulement les contours. Après avoir effacé les constructions, il faut maintenant améliorer le dessin tout en dessinant les reflets. Par exemple, en redessinant l’ellipse, il faut tout de suite observer les zones foncées et claires puis les mettre en valeur.

Sur cette base, il faut maintenant chercher toutes les formes existantes dans le verre et les traiter en valeurs plus ou moins sombres suivant le modèle. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à commencer par les plus évidentes c’est-à-dire les formes qui sont les plus contrastées.

Ce deuxième exercice de dessin sur la transparence est assez simple. Il est possible de le faire chez soi puisque tout le monde a un verre à la maison. Même si on peut choisir sa forme, il faut éviter les verres à facettes pour démarrer. Il est toujours possible d’y revenir plus tard. En observant la transparence, il faut éviter de bouger sinon les reflets vont changer. Il faut rester face à un point de vue en travaillant les valeurs.

 

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Bases Techniques
Style Objets
Durée de la Vidéo 06mn16