Modèle vivant : Pose croisée en 5mn

Résumé de la vidéo :

La séance de modèle vivant continue avec une pose un peu plus complexe : des jambes ou des bras croisés. Ce sera un croquis rapide qui se fait en quelques minutes.

L’observation

Il faut observer la pose avant de démarrer le croquis. Ici, le modèle est en position très regroupée, accroupie donc assez difficile à tenir. La pose ne doit donc pas durer trop longtemps, 5 minutes chrono sont largement suffisantes. Les bras sont croisés, le dos vraiment courbé et la tête se penche en avant. Tout doit être ressenti dans le croquis.

La construction

La pose doit être construite dans une forme géométrique. D’emblée, il faut s’assurer que tout rentre dans la feuille. Les volumes du dos, des épaules, du bras qui viennent en avant, de la tête, de la cuisse et de la jambe sont placés en premier. Les membres croisés doivent être dessinés en entier. Les endroits cachés peuvent être délaissés.

Dans ce dessin de modèle vivant, la difficulté vient de la jambe complètement raccourcie. On croque vraiment ce qu’on voit c’est-à-dire le pied. Comme le dessin se fait avec un fusain, il est facile de le gommer en cas d’erreur. Après le croquis des pieds, du bras et de la main, il faut passer à la cage thoracique. Pendant la séance, il faut être assez relâché car la pose est un peu compliquée. Le traçage de l’oreille donne l’orientation du visage et l’implantation des cheveux. C’est très important de faire des accroches pour que toutes les parties du corps soient bien reliées entre elles. Celles qui sont en arrière plan doivent être grisées pour être faciles à repérer par la suite.

Pendant la séance, le dessinateur et le modèle vivant se retrouvent côte à côte. La pose croisée est assez difficile pour tous les deux. 5 minutes est un grand maximum mais le résultat est extraordinaire. Il est possible de se louper mais ce n’est pas grave puisque ce n’est qu’un exercice.

 

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Bases Techniques
Style Personnages
Durée de la Vidéo 07mn37