Mise en place d'une nature morte simple en dessin

Résumé de la vidéo :

En peinture et en dessin, la nature morte est un sujet très vaste. Comment la construire ? Où positionner les objets ? Quel point de vue doit-on prendre ? Quel équilibre donne-t-on à l’ensemble ? Quel est le thème à évoquer ? Toutes ces questions reviennent souvent lorsqu’on parle de nature morte. L’idée aujourd’hui n’est pas de la dessiner mais plutôt de la construire.

Des scènes de nature morte dans trois univers différents

La nature morte raconte souvent une histoire. A travers ces trois compositions, elle va se présenter sous différentes facettes avec des couleurs, des matières et des textures variées. Les thèmes abordés sont : la cuisine, l’heure du thé et la transparence autour du verre.

Le côté rustique de la cuisine paysanne

En parlant de cuisine, comment construire une nature morte ? La composition des objets rustiques forme un triangle, avec une attention particulière à leur alignement. Si un élément est poussé un tout petit peu vers la gauche et se retrouve dans le même axe qu’un autre, il se détachera moins.  Pour le dessin, avoir des objets qui se chevauchent est plus intéressant qu’obtenir un alignement parfait.

Pour organiser une nature morte, les objets peuvent être manipulés et placés là où on le souhaite mais le triangle risque plus ou moins d’être cassé. Il appartient au dessinateur de prendre le temps de jouer avec les éléments et d’observer le résultat. Quand on n’est pas sûr de soi, la réalisation d’un croquis rapide au crayon est d’une aide précieuse pour avoir une vue d’ensemble. Dans une nature morte, le fond a aussi son importance. Pour la réalisation d’un dessin, il faut mettre en avant les formes et les valeurs. Pour la peinture, ce sont les couleurs qui doivent primer.

Le raffinement à l’heure du thé

A l’heure du thé, comment dessiner une nature morte ? Tout est dans la composition triangulaire de tous les éléments. La boite de thé forme le sommet et la cuillère sert de base. Dans cette scène, il faut faire très attention au sens des objets. Pour amener le regard vers le centre, la théière et la cuillère doivent être orientées vers cette direction. De cette manière, le résultat est plus concentré, plus intériorisé. Positionner les objets dans une nature morte est donc un détail qui a vraiment son importance.

La transparence à l’honneur

Les verres transparents mettent en avant les angles de vue dans une nature morte. Pour s’amuser, le choix s’est orienté vers des bouteilles de formes différentes : rondes, allongées et carrées. Au niveau du dessin, elles seront particulièrement intéressantes grâce aux reflets que vont dégager leurs facettes et leurs angles. Pour donner une direction à la composition et casser son sens vertical, un verre est posé à l’horizontal sur une serviette de couleur claire et ferme le triangle. La lumière dans une nature morte est mise en avant grâce au fond foncé sur lequel elle est construite.

 

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 05mn08