Texture de l’arbre à l’aquarelle, Episode 2 : L'Essentiel

Résumé de la vidéo :

Les esquisses et tous les travaux préparatoires ont été réalisés lors du premier épisode. Et dans cette deuxième étape, le sujet est abordé de façon très schématisée. Une simple forme va amener à une œuvre dans la profondeur et dans la texture.

Texture de l’arbre à l’aquarelle : Episode 2

Toute la préparation a été faite. Maintenant, il faut prendre le temps de construire l’arbre. La surface du papier est sèche donc il faut travailler par partie humidifiée. L’arbre est construit à partir du résultat obtenu lors de la phase de recherche. Il faut suivre le voyage de l’eau tout en pensant aux ombres et aux lumières.

Le travail se fait avec le même pinceau puisque le résultat est satisfaisant pour le moment. Les fusions sont fort intéressantes et la lumière commence à se faire. Mais il est tout à fait possible qu’après le séchage de la toile, les couleurs deviennent fades donc il faut aller chercher autres choses.

​ Il faut de la cohérence dans son travail.. L’eau peut emmener l’artiste là où il n’a pas envie d’aller,à lui de la guider vers son sujet Cette  complicité peut les mener vers un beau travail qu’il est impossible de reproduire deux fois. Il faut laisser la couleur jouer d’elle-même sans vouloir tout dire et rester à l’écoute de ce qui se passe et prendre son temps. Il faut oser et ne pas avoir peur de l’échec, respirer un bon coup et défier la feuille blanche.
​​

Le deuxième épisode est terminé. Il appartient à chacun de trouver les sentiments qu'il souhaite rendre dans son travail en faisant ses propres recherches.

Dominique Coppe

Dominique Coppe

Dominique Coppe est peintre avant tout, et l'aquarelle est son médium de prédilection: "car l'eau c'est la vie qui coule tout au long de mon travail, c'est le mouvement et l'énergie".

Dès sa plus tendre enfance, elle baigne naturellement dans un milieu artistique ouvert à toutes les influences. Son père, Roger Coppe, maître-verrier et peintre expressionniste de renom, l’initie à l’art du beau sans toutefois lui imposer ses propres visions esthétiques.

L’artiste allie avec brio l’observation stricto sensu des choses naturelles et les tatoue de concepts aux origines plus orientales. Aquarelles pleines de force, d’énergie et de lumière. L’artiste joue avec les propriétés d’absorption du papier pour réaliser des œuvres fougueuses et envoûtantes. Palette chromatique délicate et très nuancée.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Aquarelle
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Applications
Style Paysages
Durée de la Vidéo 07mn02