Texture de l'arbre à l'aquarelle, Episode 1 : Les étapes

Résumé de la vidéo :

Dans cette découverte du voyage de l’eau, le thème du jour est la texture de l’arbre. Avant de dessiner un arbre, il faut comprendre comment il fonctionne, ses strates, ses branches et comment lui donner vie dans l’humidité. L’exercice est un lâcher-prise . Il faut partir dans la nature, observer et capter tout ce que l’on voit. Il y a quatre épisodes dans cette découverte de la texture de l’arbre. La première étape consiste à apprendre la démarche.

L’imprégnation

Avant de travailler la texture d’un arbre en forêt, il faut s’imprégner du sujet et faire des croquis en plaçant les ombres et les lumières. Il ne faut pas faire une esquisse fidèle

​sauf en cas de dessin documentaire,​
mais essayer de reproduire ce qui a marqué la vision : la rondeur de l’arbre, sa force, l’agressivité des branches, la douceur de la végétation qui l’entoure, etc.

Il est tout à fait possible de faire des recherches de couleurs mais avant, il faut essayer de traduire ce qui

​nous ​
fait vibrer dans l’arbre. En partant dans la nature avec un petit carnet de croquis, il faut essayer de capter tous les éléments nécessaires à l’inspiration en se projetant déjà dans la peinture.

L’esquisse

C’est plus qu’un croquis, un dessin abouti. Pour obtenir la texture, il faut travailler les ombres et les lumières avec différentes sortes de crayon. Il faut dessiner jusqu’à se sentir prêt à lâcher prise. Il est également important de marquer d’où vient la lumière en mettant un petit repère sur le papier pour plus tard.

Le travail de la texture

Pour donner un sens aux mouvements, il faut travailler la texture à la plume par exemple. Les tâches ne doivent pas faire peur. Il faut se laisser aller, être à la découverte, rentrer dans le sujet. Tous ces procédés sont des étapes préliminaires pour que l’esprit entre dans la peinture. Ce sont des petits rituels permettant de donner libre cours à l’imagination.

La recherche de couleurs

Le choix des couleurs dépend de l’atmosphère et de l’ambiance souhaitée pour l’arbre. Même si l’arbre est complètement rouge ou mauve, il n’y a pas de souci si c’est l’interprétation de l’artiste. Il faut nourrir l’esprit pour pouvoir se libérer après.

Il faut remettre des couleurs dans les godets qui ont plus ou moins séché pour avoir de la matière et différent

 
états : crémeuse, pâteuse ou liquide. Pour l’exercice, il faut se limiter à une gamme courte comprenant trois couleurs : de l’or quinacridone, du bleu winsor à nuance vert et du cramoisi d’alizarine. A force de faire des mélanges, l’artiste va connaitre les couleurs obtenues. La combinaison ne se fera pas sur la palette mais directement sur le papier. Le mélange entre les trois couleurs donne du gris coloré.Cette connaissance fait la beauté de l’aquarelle dans l’humide.

Le rendu du tronc d’arbre

Il faut maintenant réfléchir à la meilleure manière de rendre le tronc d’arbre. Le premier exercice consiste à le travailler dans la masse. Une fois que la surface est mouillée de façon aléatoire, de la couleur y est injectée. Le papier est dans le  brillant. Le peintre reste le chef d’orchestre dans le voyage de l’eau. Pour enlever le surplus d’eau, il faut utiliser la pointe d’un pinceau petit gris ou un essuie-tout. Ce travail préparatoire de masse peut être une démarche intéressante pour  libérer  sa créativité.

Travailler l’intérieur de l’arbre, sans penser au contour, est également une autre façon d’interpréter le croquis. Il faut faire des petits réseaux d’eau légèrement colorée. Ensuite, il faut remettre de la couleur pâteuse avec un peu d’eau et laisser le voyage se poursuivre. Et comme tout à l’heure, il faut pomper l’excès d’eau.

Seuls les travaux préparatoires ont été réalisés dans ce premier épisode. Le pinceau doit intervenir le moins possible. Il faut prendre son temps car l’aquarelle dans l’humide est à la fois un jeu de patience et de rapidité. Il faut savoir capter le tempo du voyage de l’eau et trouver le bon moment du cycle de l'eau pour agir ​

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Dominique Coppe

Dominique Coppe

Dominique Coppe est peintre avant tout, et l'aquarelle est son médium de prédilection: "car l'eau c'est la vie qui coule tout au long de mon travail, c'est le mouvement et l'énergie".

Dès sa plus tendre enfance, elle baigne naturellement dans un milieu artistique ouvert à toutes les influences. Son père, Roger Coppe, maître-verrier et peintre expressionniste de renom, l’initie à l’art du beau sans toutefois lui imposer ses propres visions esthétiques.

L’artiste allie avec brio l’observation stricto sensu des choses naturelles et les tatoue de concepts aux origines plus orientales. Aquarelles pleines de force, d’énergie et de lumière. L’artiste joue avec les propriétés d’absorption du papier pour réaliser des œuvres fougueuses et envoûtantes. Palette chromatique délicate et très nuancée.

  • [Voisin Marie-Christine le 16/02/2016]

    un pur bonheur de vous voir et de vous écouter !!!

  • [Dominique Coppe le 26/12/2015]

    Bonsoir Christian,il s'agit de l'or quinacridone n°547 de Winsor &Newton.Je vous conseille dans la vidéo de partir avec 3 couleurs, mais si vous analysez bien ce jaune il n'est pas monopigmentaire mais possède dans sa composition du PR206+PV19+PY150 et les 2 autres le sont , nous partons donc avec 5 couleurs.Nous reparlerons de l'analyse des tubes de couleurs dans une prochaine vidéo.Bonne découverte et à bientôt.Bonne fin d'année colorée.

  • [Christian Euzet le 23/12/2015]

    Bonjour !Pouvez-vous préciser le jaune que vous utilisez dans ce premier épisode , s'il vous plait ?Merci !

  • [Dominique Coppe le 12/11/2015]

    Bonsoir Catherine,Je vous souhaite de belles aventures aquarellées avec nos vidéosA bientôt pour d'autres partagesDominique

  • [Catherine le 12/11/2015]

    Merci pour ces conseils très importants. Hâte de voir la suite.

Page: 123

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Aquarelle
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Applications
Style Paysages
Durée de la Vidéo 21mn47