Maîtriser les Effets Spéciaux à l'Aquarelle

Résumé de la vidéo :

Toujours dans les techniques de l’aquarelle, ci-après les effets produits par l’éponge, le pinceau, les bougies, la brosse à dent, le film alimentaire et le sel sur la toile.

La préparation de la surface des galets

Dessiner des galets permet de voir un certain nombre d’effets possibles à l’aquarelle. Le travail se fait sur du papier humide, semi-humide ou sur un lavis sauf pour le drawing gum qui doit être posé sur papier sec. Pour voir l’emplacement de chaque galet, l’eau peut être légèrement colorée. Tout est permis en matière de couleur mais pour ce sujet, on utilise principalement du gris (mélange des trois couleurs primaires). Les couleurs se diffusent lentement et donnent la tonalité de départ.

Les divers effets spéciaux

Les premiers effets sont réalisés avec des petits bouts de film alimentaire que l’on pose sur le lavis humide et que l’on plisse délicatement avec les doigts. Ils vont fixer la couleur dans les zones planes et créer des marbrures une fois enlevés après le séchage. Cette technique peut être utilisée pour réaliser des fleurs, des arbres, etc.

Pour pouvoir travailler avec du sel, il faut attendre que le papier soit dans la phase « mat sec ». Cet ingrédient va s’humidifier au contact du papier encore humide et ainsi repousser les pigments et former des étoiles (auréoles volontaires). La taille des auréoles varie suivant le sel utilisé : gros ou fin. Les effets ne sont pas instantanés mais il faut être un peu patient.

La bougie que l’on frotte sur le papier va s’accrocher sur les reliefs de celui-ci mais elle ne se verra pas (la cire est transparente). Plus le grain du papier est marqué, plus l’effet sera prononcé, comme sur le grain torchon par exemple. Elle est pratique pour créer des reflets dans l’eau. Comme la bougie peut jaunir dans le temps, il est possible de l’enlever en mettant un buvard ou un torchon dessus et en passant le fer à repasser par la suite. La partie couverte par cette matière restera blanche car le pigment ne peut pas imprégner le papier.

L’éponge s’utilise surtout à la fin de l’aquarelle. Il faut prendre et mélanger directement le pigment avec cet outil en tournant ou en tapotant. Dans l’humide, ses petits grains vont donner des effets fondus. Pour obtenir un résultat plus net, il faut travailler dans le sec.

Comme n’importe quel apport d’eau, la pulvérisation va créer des petites auréoles sur la toile. Il faut maintenant laisser sécher le papier et corriger les effets par la suite.

La découverte du résultat

Une fois le film alimentaire enlevé, des effets de marbrure apparaissent sur le papier. Pour ôter le sel, il suffit de souffler dessus ou utiliser un sèche-cheveux. En aquarelle, on évite autant que possible de toucher la toile.

Donner du volume aux galets

Pour obtenir du volume, les galets doivent être séparés suivant la ligne dessinée auparavant. Pour les intensifier, il faut superposer le lavis en reprenant le gris utilisé au départ. Grâce au principe des ombres et des creux, chaque caillou va se matérialiser. Le pigment doit être posé au pourtour des galets et estompé avec de l’eau. De cette manière, tous les effets réalisés au départ restent visibles. Cet exercice est très amusant car il permet de découvrir diverses techniques.

Evelyne Leroy

Evelyne Leroy

é une bonne partie de ma jeunesse, mais c’est à l’âge adulte que je me suis décidée à suivre un cours d’aquarelle pour en découvrir les règles et les mystères ;

J’ai été élève à l’école d’art de Douai quelques années, et parallèlement, j’ai suivi un cours de techniques mixtes à l’atelier « Cantin de la Cour » pour libérer mon dessin et aller plus loin à la rencontre de moi-même…
Je poursuis cette recherche notamment au cours de stages, de rencontres et de moments de partage avec des aquarellistes confirmés tels David Chauvin, Patrick Larcebal, Joelle Krupa-Astruc, Thierry de Marichalar, Victoria Prischedko ou Cao Bei An ;
J’anime un atelier aquarelle depuis plusieurs années, pour partager ma passion et permettre à d’autres de s’exprimer avec couleurs et pinceau ;
J’organise régulièrement des sorties « carnet de balade » pour saisir sur le vif un paysage, une silhouette, un petit coin de nature et transcrire sur le papier l’émotion ressentie.

Mon parcours m’a amenée à participer à de nombreuses expositions à titre collectif ou individuel, parfois récompensée de prix, mais pour moi la plus belle récompense c’est l’attention, l’intérêt que le public porte à mes aquarelles !!

  • [Jocelyne SABRE le 12/07/2017]

    Magique !
    Le tableau "naît" des derniers coups de pinceau.
    Moi qui ait toujours "g(ou)aché" mes aquarelles, je découvre ce que ça peut être.
    Merci

    [Evelyne]

    Merci Jocelyne, pour éviter de gouacher il faut travailler avec des lavis (eau +pigment) poyr garder la transparence ! Bon amusement Evelyne

  • [Karine BRAGARD le 27/03/2017]

    J'adore vos gris Evelyne ! Qu'est-ce qu'ils sont beaux ! Ils ont tout un tas de nuances et sont très colorés tout en restant dans des teintes grises. Vos galets ont beaucoup d'émotion et dégagent une grande douceur.
    On retrouve assez les effets mix-média adaptés à l'aquarelle : le sel pour moon et le cellophane pour prisme...

    [Evelyne]

    Bonsoir Karine, les gris sont à la base de tout !! rares sont les couleurs pures dans la nature , elles résultent souvent d'un mélange des trois primaires. Ainsi en fabriquant ses propres nuances de gris à partir de ces trois primaires on obtient une palette infinie de gris que j'appelle "colorés" ! Oui on utilise aussi à l'aquarelle des "effets" que l'on peut retrouver dans le mix média ou d'autres techniques (je pense à la peinture sur soie par ex.) n'hésitez pas à les tester ! bon amusement... Evelyne

  • [Christiane Gostanian le 15/02/2017]

    Même un exercice tout simple comme ça est super joli!
    Je ne maitrise pas du tout l'aquarelle et si j'arrivais à faire ne serait ce que ça, j'en serais ravie.
    Bravo pour vos explications claires! Il n'y a plus qu'à s'y mettre!

    [roubaud]

    Bonjour Christiane, n'importe quel sujet peut être joli... un peu de technique, un peu de passion, un peu de lâcher-prise et beaucoup d'envie vous permettront d'arriver à vous exprimer à l'aquarelle et d'obtenir de beaux résultats ! Evelyne

  • [Amlc AM LARRIBAU-COULERU le 04/01/2017]

    c'est GÉNIAL ! :D
    Dommage que dans chaque vidéo que j'ai regardé le titre final CACHE les explications conclusives et le modèle !
    Mettez le titre en HAUT svp ... cela cachera vos têtes mais pas ce qui faut voir et o vous entends quand même
    ! MERCI je me régale :D

    [Evelyne]

    Bonjour et merci de votre fidélité ! Je suis ravie que vous preniez autant de plaisir à suivre les cours sur la plateforme...

  • [Evelyne Leroy le 15/08/2016]

    Bonjour Chrystel, je suis ravie de vous redonner l'envie de vous remettre à l'aquarelle !!Avant de rendre votre papier il faut savoir quelle technique vous voulez travailler ? Vous pouvez tendre le papier sec avec du ruban crêpe sur une plaque de plexi ou encore mouiller votre papier devant et derrière pour ensuite le poser sur la plaque de plexi pour le travailler dans l'humide, sinon vous le mouillez (tremper dans une bassine) avant de le fixer sur une plaque de bois avec du Kraft gommé ; tout ceci est bien explique dans différentes vidéos de Dominique Coppe ou moi même... Bon amusementEvelyne

Page: 12

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Aquarelle
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 17mn38