Comment Utiliser le Drawing Gum à l'Aquarelle

Résumé de la vidéo :

Le drawing gum est également connu sous le nom de gomme à masquer ou de liquide de masquage. Considéré comme un faux-ami, il peut être utilisé dans certaines situations mais avec parcimonie. Comment l’appliquer et l’enlever ? A quel moment le faire ? Sur quel type de papier s’utilise-t-il ? C’est ce qu’il faut savoir sur ce produit.

Les caractéristiques du drawing-gum

Le drawing gum est une gomme liquide qui laisse une pellicule à la surface du papier. C’est une façon technique d’y laisser du blanc. Il possède une texture caoutchouteuse et son odeur est un peu désagréable. A base d’ammoniac, ce solvant s’évapore très vite. Pour qu’il reste en surface, il faut l’utiliser sur du papier sec. S’il pénètre au cœur de la feuille, il est impossible de l’enlever. Le drawing gum est coloré si bien qu’il reste visible après l’application. Il faut le laisser sécher à l’air libre. La chaleur est déconseillée sinon le produit va pénétrer dans le papier. Le temps de séchage varie suivant son étendue et son épaisseur.

Le drawing-gum et les outils

Le drawing gum s’applique avec de multiples outils. La plume permet de dessiner des formes ou de faire de la calligraphie. Dans le même état d’esprit, la paille avec un bout coupé en biseau et le calame sont utiles pour travailler en finesse. La brosse à dent est parfaite pour pulvériser ce produit. On fait appel à cette technique pour créer les écumes de la mer. Le pinceau muni d’une pointe de caoutchouc rigide facilite la réalisation d’aplats. La ficelle permet d’obtenir des petites réserves aléatoires. C’est l’alter ego du pinceau éventail mais en plus naturel et résistant. Comme le drawing gum est assez agressif, les outils utilisés doivent être rincés tout de suite après leur usage. C’est aussi pour cette raison que le pinceau doit être protégé avec de la liquide vaisselle ou badigeonné de savon avant d’être plongé dans le flacon.

La pose du drawing gum

Avant de commencer, il faut mélanger délicatement le drawing gum avec un morceau de bois ou le manche d’un pinceau mais ne pas le secouer sinon des bulles vont se former. Ensuite, l’application commence avec une vieille brosse à dent. Après l’avoir plongé dans le flacon, la pulvérisation peut démarrer. Puis on dessine au pinceau avec le produit déjà étalé sur le papier. Si trop de drawing gum s’est déposé à la surface, il faut absorber l’excès avec un mouchoir en papier. La paille ou la plume permet d’obtenir des traits plus fins. La ficelle, avec les bouts écartés, produit les mêmes effets que la brosse à dent mais les gouttes éparpillées sont plus grandes. Le drawing-gum doit être bien sec avant d’appliquer les couleurs.

Le travail au lavis

Le lavis révèle la réserve effectuée avec le drawing gum. Comme la mer et ses écumes figurent déjà sur le papier, ils vont donner vie à un paysage marin. La pose de la couleur peut commencer. Il est possible de remettre de la gomme à masquer sur le lavis une fois qu’il est sec afin d’obtenir diverses nuances.

Le gommage du drawing gum

Il faut tout d’abord ôter la surcharge de couleur sur le drawing gum afin de ne pas entacher la feuille. Ensuite, on roule délicatement le produit avec la pulpe du doigt pour l’enlever. Si le papier n’est pas assez résistant et peluche, il suffit de soulever un petit bout et tirer sur la fibre. Il faut éviter de laisser le drawing gum trop longtemps sur le papier. Si les blancs laissés sur la feuille sont trop durs, on peut estomper les bords à l’eau pour les adoucir. Il est possible d’utiliser ce produit à toutes les étapes de l’aquarelle à condition de ne pas en abuser.

Evelyne Leroy

Evelyne Leroy

é une bonne partie de ma jeunesse, mais c’est à l’âge adulte que je me suis décidée à suivre un cours d’aquarelle pour en découvrir les règles et les mystères ;

J’ai été élève à l’école d’art de Douai quelques années, et parallèlement, j’ai suivi un cours de techniques mixtes à l’atelier « Cantin de la Cour » pour libérer mon dessin et aller plus loin à la rencontre de moi-même…
Je poursuis cette recherche notamment au cours de stages, de rencontres et de moments de partage avec des aquarellistes confirmés tels David Chauvin, Patrick Larcebal, Joelle Krupa-Astruc, Thierry de Marichalar, Victoria Prischedko ou Cao Bei An ;
J’anime un atelier aquarelle depuis plusieurs années, pour partager ma passion et permettre à d’autres de s’exprimer avec couleurs et pinceau ;
J’organise régulièrement des sorties « carnet de balade » pour saisir sur le vif un paysage, une silhouette, un petit coin de nature et transcrire sur le papier l’émotion ressentie.

Mon parcours m’a amenée à participer à de nombreuses expositions à titre collectif ou individuel, parfois récompensée de prix, mais pour moi la plus belle récompense c’est l’attention, l’intérêt que le public porte à mes aquarelles !!

  • [Lucien Ferrando le 06/02/2017]

    Impeccable petite question de détails.Dans le flacon,il arrive que le produit s'épaissi Avec quel liquide peut on le diluer un peu.

    merci

    [Evelyne]

    Bonjour Lucien, vous pouvez essayer avec un peu d’ammoniaque, Bien amicalement Evelyne

  • [Evelyne Leroy le 24/07/2015]

    C'est délicat de colorer la gomme a masquer parce qu'on risque de tacher le papier !il est préférable de l'acheter de couleur (verte) sinon l'incolore est un peu jaune et se distingue quand même sur le blanc du papier ...

  • [Fred de BeauxArts.fr le 24/07/2015]

    Hello ! Moi c'est vrai que j'aime bien jouer ce rôle de candide, comme ça je pose les questions avant vous ! (enfin presque)

  • [MARGRY le 24/07/2015]

    Merci à l'artiste, mais avec quel produit colorer le drawing gum s'il est blanc ? Merci aussi à Fred qui pose toujours les bonnes questions ( sauf celle-ci ).....

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Aquarelle
Difficulté bases techniques
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 15mn04