Le Cycle de l'Eau à l'Aquarelle

Résumé de la vidéo :

Avant de travailler sur du papier humide, il est primordial de connaitre le cycle de l’eau. Suivant les différentes phases, de l’apport de l’eau jusqu’au séchage, le pigment va réagir différemment. C’est donc un sujet important en aquarelle.

Les différentes étapes du cycle de l’eau

Pour mouiller le papier, il faut le plonger dans une bassine d’eau. Plus le grammage est important, plus il faut le tremper longtemps. Ensuite, le papier est posé sur le support dans le bon sens c’est-à-dire le côté grain sur le dessus. Lors de cette première étape du cycle de l’eau, le papier possède un côté miroir. Pour le fixer sur le support, les bords seront maintenus par des bandes de kraft gommé. A ce stade, le pigment apporté sur le papier à effet miroir va se promener. Le film d’eau se trouvant à la surface lui permet de  circuler librement en laissant un voile de couleur.

Lors de la deuxième étape, le papier devient brillant. Même s’il reste humide, les rugosités font leur apparition. C’est le moment de poser les couleurs qui vont moins fuser qu’auparavant. Pour ne pas laisser de traces, il est préférable d’éviter le pinceau. Le mieux est de préparer son mélange dans une soucoupe et de le verser directement sur le papier. Même en y allant fort, il n’y a pas de souci car le support va absorber 40% de l’intensité de la couleur. Le fond doit être suffisamment foncé pour pouvoir faire des retraits par la suite.

Lors de la troisième étape, le papier devient mi-mât. Il est encore bien mouillé. Comme le tableau perd un peu de sa pigmentation, il faut en rajouter pour lui redonner de la force. Le petit gris est parfait pour cette étape grâce à sa grande réserve.

Dans la quatrième étape, le papier devient mât frais c’est-à-dire que le creux est encore humide mais les rugosités commencent à sécher. Il est possible d’y ouvrir des voies avec des auréoles volontaires ou faire un chou-fleur avec une goutte. L’eau va pousser le pigment vers l’extérieur et créer des effets très intéressants. C’est le moment de dessiner avec du pigment plus pâteux.

Le mat sec est la cinquième étape. Le papier donne l’impression d’être sec mais son cœur est encore humide. Il a perdu toute sa brillance. On peut effectuer des retraits avec un pinceau synthétique c’est-à-dire enlever le pigment à la surface et faire apparaitre le blanc du papier.

Un exercice à partir du cycle de l’eau

Ce sujet permet de mettre en œuvre le cycle de l’eau. L’oiseau va être traité en lavis humide sur sec et le décor humide sur humide. Pour ôter l’excès de graphite (crayon à dessin) sur le papier, il faut rouler dessus de la gomme mie de pain. En tant que support, le plexiglas est intéressant car il va préserver l’humidité de la feuille. Il faut mouiller le dos du papier pour qu’il adhère bien. Ensuite, il faut humidifier l’ensemble de la surface sauf le sujet qui va être travaillé sur sec. Le ciel, le tronc d’arbre, l’oiseau et son duvet, les feuilles et les flocons de neige vont prendre forme. Lorsque le papier est sec, il est possible de donner du caractère au tableau à l’aquarelle avec la pointe du pinceau.

Ces exercices sont des exemples simples que chacun peut réaliser chez soi. Le grand avantage de l’aquarelle est qu’il est possible de mêler toutes les techniques. Avec la technique de l’huile, il n’y a pas de problème à remettre du blanc sur du pigment foncé par la suite. Mais à aquarelle, il faut penser à garder les couleurs claires dès le départ. Travailler dans l’humide demande beaucoup de surveillance, il faut discuter en permanence avec son papier et son sujet.

 

Evelyne Leroy

Evelyne Leroy

é une bonne partie de ma jeunesse, mais c’est à l’âge adulte que je me suis décidée à suivre un cours d’aquarelle pour en découvrir les règles et les mystères ;

J’ai été élève à l’école d’art de Douai quelques années, et parallèlement, j’ai suivi un cours de techniques mixtes à l’atelier « Cantin de la Cour » pour libérer mon dessin et aller plus loin à la rencontre de moi-même…
Je poursuis cette recherche notamment au cours de stages, de rencontres et de moments de partage avec des aquarellistes confirmés tels David Chauvin, Patrick Larcebal, Joelle Krupa-Astruc, Thierry de Marichalar, Victoria Prischedko ou Cao Bei An ;
J’anime un atelier aquarelle depuis plusieurs années, pour partager ma passion et permettre à d’autres de s’exprimer avec couleurs et pinceau ;
J’organise régulièrement des sorties « carnet de balade » pour saisir sur le vif un paysage, une silhouette, un petit coin de nature et transcrire sur le papier l’émotion ressentie.

Mon parcours m’a amenée à participer à de nombreuses expositions à titre collectif ou individuel, parfois récompensée de prix, mais pour moi la plus belle récompense c’est l’attention, l’intérêt que le public porte à mes aquarelles !!

  • [Martine maccario le 24/10/2017]

    très bonne pédagogie , et belle aquarelle , merci

  • [Georges Lesur le 04/06/2017]

    très intéressant! est ce possible pour peindre des roses blanches par cette méthode? merci de me répondre! a bientôt Georges.

    [Evelyne]

    Bonjour Georges, oui cette technique s'adapte à tous les sujets...mais attention pour des roses blanches il faut garder le blanc du papier (par réserve ou retraits ou encore en ne mouillant pas le papier à l'endroit choisi) et ne peindre que les ombres entre les pétales... bon amusement Evelyne

  • [Nadia Hervet le 06/11/2016]

    Maintenant je comprends pourquoi je n'y arrivais pas ! Votre cours est simple mais très pédagogique. C'est LE COURS qu'il faut quand on débute. Merci

    [Evelyne]

    Merci beaucoup Nadia, votre commentaire me touche ...j'espère que vous allez continuer à progresser ! Pour prendre plaisir à l'aquarelle il faut s'appuyer sur de bonnes bases, n,'hésitez pas à faire et refaire les exercices pour vous approprier le cycle de l'eau. Bon amusement

  • [Evelyne Leroy le 25/08/2015]

    En effet, pas besoin de se prendre la tête !! lâcher-prise, oser, tester et surtout se faire plaisir ! ;-)

  • [Motick le 07/08/2015]

    Sympathique, cette démo. Tout est dit clairement et simplement. Pas besoin de se prendre la tête avec de longues lectures.Merci Evelyne.

Page: 12

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Aquarelle
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 26mn