La copie d'un Hopper, épisode 2

Résumé de la vidéo :

Le fond sombre permet de détailler un peu plus les deux personnages principaux. Il faut le travailler en premier pour mettre en valeur le couple et obtenir un contraste.

Le fond

Le travail commence par la recherche de couleur. Pour obtenir la couleur bleu nuit du fond, du brun van dyck est mélangé avec du bleu outremer. L’avantage d’utiliser de la peinture à l’huile est qu’il est toujours possible de revenir sur la toile par la suite, rien n’est définitif. Il est préférable d’avoir une couleur transparente au départ et de repasser par-dessus après. Il est également possible de faire le mélange dans un pot pour avoir une teinte uniforme mais en préparant la couleur au fur et à mesure, le résultat est plus vivant. D’ailleurs Hopper a aquarellé cette partie sur sa toile. Il faut utiliser une brosse en martre plus large pour être plus efficace et avoir des contours précis surtout au niveau des personnages. Avec la peinture à l’huile, le temps d’ouverture est plus important car l’huile met du temps à s’évaporer.

A la fin, il faut blaireauter la surface c’est-à-dire passer un pinceau à poil souple sec de façon à lisser le fond et lui donner forme. Il est possible de lisser entièrement ou laisser des coups de pinceau selon le résultat recherché.

Les personnages

Après la pose des valeurs, le travail des personnages peut maintenant commencer. Les bandes du chapeau sont teintées de noir bleuté. Il est possible d’utiliser un bleu transparent sur un noir déjà en place, c’est ce qu’a fait Vermeer dans l’un de ses tableaux pour une robe qui se trouve dans l’aiguière au Metropolitan Museum. Ensuite, la veste et la cravate sont retracées. Cette dernière est bien visible même si une partie du vêtement est dans l’ombre.

La tasse de café est de couleur claire. Ça crée un plan et exprime l’attente. Ils ne sont pas seulement en train de boire un café car l’ensemble démontre qu’ils attendent quelqu’un. Toute l’ambiance de Hopper est là.

Dans ce tableau, il y a beaucoup de passages. Les lignes sont bien définies dans certains endroits mais pas sur d’autres. Chez Hopper, les bords sont assez fondus. C’est grâce à l’huile et à l’empâtement qu’il est arrivé à cette texture. Il faut tout d’abord poser la forme et les teintes puis revenir par-dessus en donnant un peu plus de matière et en créant des fondus.

Le visage est peint avec de la couleur chair obtenue avec de l’ocre permanent clair, de l’ocre jaune et du blanc. Pour la chevelure, les couleurs qui se trouvent déjà sur la palette feront l’affaire. Il faut rajouter de la terre de sienne et du jaune permanent moyen puisqu’elle est rousse. Comme il y a beaucoup de matière chez Hopper, il faut revenir avec un pinceau plus large et empâter. C’est ce qu’il faut faire dans un second temps.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Catherine Courdil

Catherine Courdil

Troisième Art est l'atelier de Catherine Courdil-Bouthinon, artiste-peintre que des années d'études artistiques et de recherches personnelles ont formée aux techniques anciennes.

Aujourd'hui spécialisée dans la copie de tableaux de Maîtres, le portrait contemporain et le nu, cette artiste applique à son travail le savoir faire technique des anciens peintres.

  • [Monique GAMBU le 18/02/2018]

    Merci pour cette démonstration tres claire.!,,,

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Huile
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Personnages
Durée de la Vidéo 16mn49