La copie d'un Hopper, épisode 1

 

Ceci est un extrait. La vidéo est disponible en location ici >>>

 

Vous ne visualisez pour l'instant qu'un extrait de la vidéo.
L'intégralité de cette vidéo est disponible en location ou par abonnement.
>> Toutes les options sont accessibles à droite de la vidéo <<


Résumé de la vidéo :

Cette série de découverte sur ces illustres peintres, leurs techniques, l’esprit de leurs tableaux et l’univers dans lequel ils évoluaient eux-mêmes met à l’honneur aujourd’hui Edouard Hopper.

Sa biographie

Edouard Hopper est un artiste américain dont l’œuvre emblématique est le « Nighthawks », oiseau de nuit en français. Il a réalisé ce travail pour inspirer un livre d’Hemingway dénommé « The Killers ». Ce tableau n’est pas seulement le plus connu. C’est l’une de ses rares œuvres de nuit puisqu’il a surtout réalisé des scènes de soleil et de jour.

La copie d’un Hopper

Le travail va se concentrer sur les personnages. C’est le couple le plus connu de Hopper même s’il n’est pas le plus représentatif de son talent. L’ombre et la lumière sont présentes. Avant de démarrer l’esquisse, il faut faire une mise au carreau avec un crayon aquarellable de façon à pouvoir effacer si nécessaire avec un coup d’éponge.

La première étape consiste à reprendre le dessin préparatoire au trait en utilisant de l’essence mélangée à une couleur assez neutre : noir, terre d’ombre ou bleu marine. Pour le tableau de Hopper, c’est le bleu qui est choisi puisqu’il y est d’ailleurs présent. Une pointe de noir permet de l’assombrir. Cette teinte est combinée avec de l’essence de térébenthine. Hopper travaillait de manière simple et très contemporaine. Il utilisait de l’essence pour démarrer puis faisait entrer progressivement et en très petite quantité de l’huile de lin dans le respect de la règle du gras sur maigre. Mais à la fin du tableau, il a préférétravailler à l’huile uniquement. La transparence des couleurs sombres et l’opacité des teintes claire sont constantes chez lui.

Ensuite, le fond est posé. Les personnages doivent être posés avant d’être dessinés et peints pour éviter la surprise de se retrouver avec des figurants trop pales. L’utilisation d’un pinceau martre permet d’avoir des repères. Hopper aimait beaucoup schématiser son travail en allant à l’essentiel et en bannissant les détails. Il ne faut pas mettre du bleu dans les parties du visage mais plutôt utiliser une couleur neutre.

Le premier épisode prend fin. Cet exercice a permis de poser les repères afin de marquer les ombres et les lumières du visage.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Catherine Courdil

Catherine Courdil

Troisième Art est l'atelier de Catherine Courdil-Bouthinon, artiste-peintre que des années d'études artistiques et de recherches personnelles ont formée aux techniques anciennes.

Aujourd'hui spécialisée dans la copie de tableaux de Maîtres, le portrait contemporain et le nu, cette artiste applique à son travail le savoir faire technique des anciens peintres.

  • [Catherine Courdil le 06/11/2015]

    Bonsoir Claudine, c'est un plaisir de lire que cette vidéo a atteint son but qui est de vous accompagner, à bientôt pour la suite!

  • [Bardeau le 05/11/2015]

    Merci pour toutes ces aides précieuses clo

  • [Catherine Courdil le 30/10/2015]

    Merci Viviane!

  • [Viviane le 30/10/2015]

    Super ! Merci Catherine

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Huile
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Personnages
Durée de la Vidéo 09mn55