Maîtriser son Pinceau à l'Huile

Résumé de la vidéo :

Après avoir pris connaissance des différents types de pinceaux adaptés à la peinture à l’huile, il faut maintenant apprendre à les maîtriser. L’apprentissage passe par la réalisation de quelques exercices afin que les gestes deviennent mécaniques. Après, il sera plus facile de peindre rapidement. Il n’est pas recommandé de s’encombrer d’une multitude de pinceaux si avec un seul, il est possible de réaliser beaucoup de choses.

L’usage des pinceaux pour l’huile

La brosse ronde permet de réaliser des lignes longues, régulières et continues. Pour que la pointe reste fine, il faut tourner l’outil délicatement sur lui-même dans un geste automatique. Elle est également utile pour produire quelques effets et faire des points.

L’usée bombée est une brosse plate qui est arrondie sur le bout. Non seulement elle permet de faire des aplats mais elle est aussi parfaite pour tracer des lignes à condition de la prendre sur le côté. Comme elle possède une réserve importante, la quantité de peinture qu’elle peut absorber permet de réaliser une ligne beaucoup plus épaisse.

La brosse plate permet de faire des aplats. Sa forme plate plus ou moins rectangulaire facilite la création d’arêtes avec des angles droits. On peut également obtenir des points, des effets  ainsi qu’une ligne fine et régulière avec elle.

Le pinceau éventail est à la fois beau, fascinant et intriguant. Il sert à produire toutes sortes d’effets : touffe d’herbe, ciel, nuage, fumée, etc. Il facilite aussi l’estompage des couleurs et donne un bon mélange. L’éventail est parfait pour réaliser un dégradé sans laisser de trace ni une trop forte démarcation. C’est l’outil idéal pour travailler dans la finesse.

Le spalter pour le fond

Techniquement, le fond est facile à faire. Mais à l’huile, il faut respecter la règle du gras sur maigre. La première couche doit être diluée avec de la térébenthine ou du white spirit afin que la couleur soit amaigrie tout en étant fluidifiée. Le mélange va être travaillé avec un spalter. Il existe différentes manières de le tenir. Pour faire des aplats sur des petits formats, on le prend par la virole. Mais pour les grands fonds, il faut utiliser un gros spalter et le tenir carrément par le manche. Les mouvements doivent être croisés pour obtenir une bonne régularité. Pour avoir plus de justesse, l’outil doit être penché sur le côté. Le pigment va être bien étalé et la surface de contact sera plus étendue.

Quelques conseils pour bien maitriser son pinceau

Pour travailler à l’huile, il faut avoir une bonne texture afin que la peinture soit assez fluide. Si la couleur se dégrade lors de l’application, le pigment n’a pas été suffisamment limpide pour pouvoir imprégner le pinceau. Pour tracer les lignes, il faut que le pinceau soit de bonne qualité, qu’il soit neuf ou bien entretenu, afin que les poils ne partent pas dans tous les sens. Il est important de s’entrainer pour pouvoir le maitriser. L’objectif est que l’on sache quoi faire avec et découvrir plus tard de nouveaux horizons.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Huile
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 12mn48