Les Médiums à Peindre à la Peinture à l'Huile

Résumé de la vidéo :

Le médium à peindre est très important pour travailler la peinture à l’huile. C’est un mélange de térébenthine et d’huile de lin. Il est un peu compliqué mais il ne faut pas s’encombrer de ce produit pour débuter. On doit juste savoir que le médium classique enrichit la couleur et facilite le travail. Il est possible de l’acheter tout prêt, en petite quantité, ou de le fabriquer soi-même. D’autant plus qu’un peintre a toujours de la térébenthine dans son atelier pour nettoyer ses pinceaux.

Petit exercice sur le médium à peindre

Pour cette petite démonstration, deux types de peinture vont être appliqués sur le support afin de pouvoir faire une comparaison. La première va être pure et la seconde diluée avec du médium classique.

A première vue, la peinture pure est épaisse et assez pâteuse qu’il est difficile de l’étaler. Il faut s’y prendre à plusieurs fois avant d’y arriver. Elle ne permet pas de dessiner à l’huile avec précision. Par contre, la couleur est belle et intense.

Pour la deuxième étape, le médium à peindre doit être versé dans une coupelle. Puis, il faut tremper le bout du pinceau dans celle-ci et le mélanger à la couleur. Pour que le produit reste propre lors du changement de couleur, il faut éviter de trop le salir. Lorsque la pâte obtenue est appliquée sur le support, le mouvement est beaucoup plus agréable. Il faut rajouter du médium pour obtenir plus de fluidité et d’onctuosité. La résine qui compose ce produit va embellir la couleur et la rendre plus brillante. En outre, la peinture à l’huile se conservera mieux dans le temps.

L’usage du médium à peindre dans la peinture

Il faut savoir que plus on rajoute du médium, plus la couleur va être transparente. En outre, c’est un produit très gras. Plus on l’utilise, plus la peinture va s’enrichir. Il faut donc faire attention à la règle « gras sur maigre ». Pour les premières couches, il faut commencer à diluer l’huile avec du solvant et changer les proportions au fur et à mesure quitte à utiliser un médium pur mais à la fin du tableau. Lorsque la peinture est fortement diluée, elle se rapproche des couleurs aquarellées mais plus transparente, plus brillante et très grasse. Le tableau va mettre beaucoup de temps à sécher, contrairement à l’utilisation d’une térébenthine ou d’un white spirit. Le mélange peinture – médium est plutôt utilisé en couche finale sur un tableau.

En bref, les effets produits par le médium à peindre sont importants. Il facilite le travail et le rend plus agréable. La couleur est brillante mais plus transparente. La peinture est plus enrichie donc il va avoir une meilleure conservation. On a le choix entre le médium tout prêt ou le duo térébenthine – huile de lin préparé chez soi. Pour démarrer, le mélange obtenu permet de peindre largement.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

  • [Nathalie ACKERMANN le 27/09/2017]

    Bonjour,
    Les premières couches du tableau doivent se faire avec un mélange de peinture et solvant. Mais de quel solvant s'agit-il ? La térébenthine?
    Merci.

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Huile
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 04mn20