Peindre l'écorce d'un arbre à l'acrylique

 

Ceci est un extrait. La vidéo est disponible en location ici >>>

 

Vous ne visualisez pour l'instant qu'un extrait de la vidéo.
L'intégralité de cette vidéo est disponible en location ou par abonnement.
>> Toutes les options sont accessibles à droite de la vidéo <<


---------- Introduction

Amandine un beau morceau d’écorce du jardin parce qu’on… j’ai beaucoup de questions sur le sujet. C’est peindre un tronc de l’écorce d’arbre cette texture particulière à l’acrylique,

Oui

De manière réaliste. Tu vas tout nous dire ?

C’est ça, on va voir les couleurs à utiliser, les formes enfin comment procéder et surtout cette histoire de contraste et de lumière de matière.

Rien ne lui fait peur. Que tout lui demander de les peindre tout ce que vous lui demanderez n’hésitez pas.

Ca c’est en soi on peut tout peindre du moment qu’on comprend ce qu’on voit et qu’on arrive à maîtriser. Tout est une histoire de lumière donc de contraste et de couleurs. Une fois qu’on comprend les mélanges et une fois qu’on comprend les ombres les plus fortes et les lumières les plus fortes et bien du coup on va tout peindre après.

On est parti.

---------- Démonstration

Un petit tour pour démarrer… un petit tour des palettes pour nous montrer et parler des couleurs que tu as choisi ?

Toujours… plus ou moins toujours les mêmes c’est-à-dire les couleurs de base alors on a pour ça le noir et le blanc. On a des teintes rouges, des teintes jaunes, des teintes bleues. Donc on a ici du rouge de cadmium, jaune primaire jaune de cadmium, de l’ocre jaune, du magenta qui est le rouge primaire, du bleu outremer et du cyan qui est le bleu primaire.

Donc on a les 3 primaires plus du cadmium et de l’outremer et en plus les deux terres c’est-à-dire l’ocre jaune et la terre d’ombre brûlée.

Ok.

Vraiment avec ça on peut tout faire.

Et bien on y va. On fait tout.

Et puis les pinceaux comme d’habitude aussi un assortiment de brosses plates, de pinceaux ronds pour les détails et pour les aplats.

Ton petit lot d’habitude c’est comme ça que tu bosses ok tes outils classiques.

Comme quoi avec un matériel de base, on peut tout faire.

Vas-y c’est bon, c’est parti.

On y va.

Alors comme là on n’a pas de dessin préparatoire, on va essayer d’esquisser la forme et les lumières avec un pinceau assez large puisque les détails viendront après. Donc on va déjà essayer de trouver une teinte, la teinte dominante. Donc là, on est dans un brun chaud donc assez blanchi et on va esquisser la forme.

Alors on est parti.

Là aussi tu vas prendre des libertés par rapport au modèle c’est juste… ?

Oui c’est ça. L’idée ici dans cet exercice-là c’est de réussir à retranscrire cet effet écorce d’arbre.

C’est ça l’exercice. Ce n’est pas faire une copie oui.

Non

Ok.

Donc les couleurs que j’utilise ici on peut croire que je les utilise toutes un peu ça fait très hasardeux comme ça or ce n’est pas le cas. En fait l’idée est de partir sur du brun donc c’est pour ça que j’ai commencé par l’ombre brûlée mais sauf que si on compare, c’est totalement différent. Donc j’ai réchauffé avec de l’ocre jaune que j’ai refroidi avec un peu de bleu.

J’ai rajouté du blanc pour blanc pour pâlir et du coup je suis… là je vais rajouter un peu de rouge effectivement pour rehausser parce que c’était trop froid, etc. Donc petit à petit en ajoutant la teinte qui… enfin en tout cas pour refroidir pour réchauffer pour rendre plus de lumière ou plus d’ombre, on ajoute une petite pointe comme ça de couleur on construit finalement sa palette.

Donc une fois qu’on a plus ou moins la bonne couleur en tout cas celle qui nous sert de base, on peut même rajouter un peu de… pour l’avoir un peu plus verte. Donc pour ça on va rajouter du bleu et du jaune. Donc déjà on l’a verdi légèrement.

Et on y va. Donc là de nouveau je disais on est dans la forme, une forme globale. On n’est pas dans le détail. Ça nous donne juste un repère. Et on peut utiliser plusieurs pinceaux qui va… enfin qui vont nous permettre de jouer avec les teintes enfin plusieurs teintes en même temps. Donc là on cherche à faire le plus foncé. Donc déjà on va globalement mettre les teintes générales donc par exemple cette couleur-là on la retrouve plutôt ici.

Une fois que les teintes globales sont posées, après on rentre davantage dans le détail.

Vas-y.

Comme vous voyez c’est vraiment une histoire de nuance et de superposition de différentes teintes. Ce qu’il faut savoir les couleurs de base avoir les bonnes couleurs au départ et ensuite selon ce qu’on voit donc c’est pour ça qu’il faut bien regarder c’est les appliquer les unes à côté des autres ou les unes sur les autres.

Et là par exemple vous voyez j’ai plusieurs pinceaux à la main puisqu’au moins chaque pinceau va me servir au teint. Donc j’ai un pinceau pour mon vert, un pinceau pour mes traits noirs donc pour les creux donc sont retranscrits en ligne noire, voilà le pinceau pour les lignes plus claires etc..

Vous me croirez si vous voulez mais quand je suis venu pour prendre la feuille, j’ai cru qu’elle avait posé le morceau de bois dessus tellement c’est réaliste je trouve, je trouve non ?

Tu ne vois pas ?

Je suis mal placé pour le voir.

Tu as le nez dedans, oui le nez dessus.

Alors ? La morale de cette histoire ?

La morale de cette histoire c’est toujours de bien regarder son sujet et de comprendre les règles fondamentales qui sont le travail des couleurs, de bien observer toutes les nuances il y a une multitude de nuances. On voit du jaune, on voit du vert et du rouge etc. et les ombres et les lumières. Donc détecter les lumières les plus élevées, les plus lumineux ce qu’on a laissé très pales ici enfin à certains endroits, et plus foncées qui sont presque noires surtout les crevasses.

Tout est dans la couleur et les lumières.

Avec un camaïeu de couleurs et tout ça en main.

Voilà.

Super. A vous maintenant vous avez la photo de l’original, la photo du résultat et puis la vidéo avec Amandine.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

  • [Georges Lesur le 07/07/2017]

    j'ai revu vos démos! avec autant de plaisir; merci . pourquoi n'avez vous pas employé le gel a la place de l'eau ?

    [Amandine]

    Bonjour et merci. J'aurais pu en effet utiliser du gel, mais il ne m'a pas semblé indispensable lors de cette démonstration. Mais je vous invite à le rajouter, la texture de la peinture n'en sera que meilleure !

  • [Amandine Gilles le 04/11/2016]

    Vous m'en voyez ravie Georges ! Pourvu que ça dure !

  • [Georges Lesur le 02/11/2016]

    AMANDINE c'est un plaisir de suivre vos démos !ça me réconcilie avec l'acrylique! (Georges, le tourangeau)

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Acrylique
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Applications
Style Objets
Durée de la Vidéo 13mn05