Un coucher de soleil à l'Acrylique

---------- Introduction

Amandine on est en acrylique et tu vas nous faire un coucher du soleil extraordinaire.

C’est ça, avec les contrastes de surtout les contrastes de lumière qu’on peut y voir.

Il y a l’eau là.

Oui il y a l’eau…

Intéressant.

Et puis comment obtenir cette lumière en fait.

Oui c’est presque aveuglant et c’est une photo donc…

Oui

D’ailleurs des trucs.

Tout à fait.

Les trucs magiques qu’Amandine vas nous montrer c’est une photo à toi.

C’est ça oui c’est ça.

Donc vous trouvez la photo dispo et maintenant on va voir la magie d’Amandine en fait on y va.

---------- Démonstration

Amandine on commence par le matériel ? S’il te plait ?

Très bien.

Vas-y.

Alors ici c’est un papier multi technique donc pour l’acrylique c’est très bien parce que si on prend un papier trop fin il va gondoler…

Oui.

Donc déjà il est assez… assez épais donc pour l’acrylique elle est très résistante et de plus je l’ai attaché avec un adhésif…

Des rubans en crêpe comme on le sait des rubans…

Oui des rubans crêpe. C’est un adhésif repositionnable.

Oui

Et comme ça, ça permet non seulement de fixer le papier au support mais comme ça il ne bouge pas il ne gondole pas et en plus de ça fait… ça va faire un petit encadrement…

Sympa.

Avec des bordures nettes…

Oui.

Propre.

Ok.

Voilà.

Les couleurs ?

Les couleurs alors ici on a un assortiment on va dire de toutes les gammes c’est-à-dire du blanc, du jaune primaire ou jaune de cadmium clair, de l’ocre jaune, du rouge de cadmium, du magenta donc rouge primaire, de la terre d’ombre brulée, du bleu outremer, du bleu cyan bleu primaire et du noir.

Souvent ta palette en fait c’est un peu ce que tu utilises souvent.

C’est ça disons qu’ici ce sont vraiment les couleurs enfin ce que j’appelle les couleurs de base…

Oui.

C’est-à-dire on a une plus ou moins une ou deux couleurs de chaque teinte, du rouge enfin du jaune du rouge du bleu donc déjà les couleurs primaires qu’on peut varier par exemple dans le bleu, il y en a deux. Il y a un bleu plus clair un bleu plus intense, plus deux terre, ça ça me parait toujours indispensable ça permet aussi de ternir on va faire justement de ternir des teintes, ça évite d’avoir des couleurs beaucoup trop franches.

Ok ça marche.

Trop flashy parce qu’après ça se verra vraiment enfin une peinture beaucoup trop pop

D’accord

Donc si on veut quelque chose de plus naturel de plus classique c’est bien d’avoir des terres et puis le noir et le blanc parce que ça c’est un peu aussi indispensable, pas forcément en grande quantité mais au moins par petite touche.

Ok ça marche c’est parti.

Et au niveau des pinceaux alors en assortiment donc là on va avoir besoin de spalter parce qu’on va avoir besoin quand même de touches larges comme par exemple enfin le ciel qui est assez étendu et des pinceaux fins…

Des brosses rondes oui.

Des brosses rondes voilà pour les petits détails comme par exemple notamment les branches ici ou les meubles.

D’accord super c’est parti.

On est parti.

Donc la première chose à faire une fois que le matériel est prêt, la première chose à faire est de bien regarder le sujet. Et quand je dis regarder c’est essayer vraiment de le comprendre c’est-à-dire comprendre la superposition des plans et ça va permettre de savoir par quoi on va commencer.

Donc par exemple ici c’est évident qu’on va commencer par faire le ciel tout en laissant le blanc enfin le soleil pur en tout cas on ne va surtout pas le salir par une quelconque teinte parce qu’en fait pour arriver à cette luminosité-là, c’est simplement en contrastant. Donc c’est les couleurs qui vont être à côté qui vont rendre ce blanc lumineux. Donc la première chose à faire c’est de faire le ciel et ensuite tous les autres plans superposeront. Alors on y va.

Alors là tout ça on peut même mouiller le support. Comme ça, la peinture s’étendra mieux. Ça ressemblera du coup plus à une aquarelle.

On prend le bleu adéquat qui est ici celui-ci. On peut le blanchir sachant comme on reste dans l’esprit lavis c’est-à-dire couleurs très diluées. On va même rajouter un peu de ce bleu-là. On va donc du coup comme un lavis très transparent très aquarellé, on va utiliser le blanc de la feuille pour éclaircir tout ça.

Là on voit vraiment que c’est trop bleu c’est trop… ce n’est pas la teinte que l’on recherche. On modifie.

On regarde le sujet. On voit que le ciel va à peu près jusqu’ici, les nuages superposant tout ça. Pour le moment, on se contente de faire d’abord le fond, et les détails viennent par la suite.

Alors ici on voit que c’est un peu plus violet.

Ensuite on va utiliser le jaune très pale. On peut même mettre un peu légèrement un peu de rouge pour avoir une teinte assez émincée. Donc là on peut déborder sur le dessin. Ce n’est pas bien grave puisque comme je le disais c’est une histoire de superposition de plan. Alors là attention de laisser le soleil blanc.

Et quand on a un arbre, quand on a affaire à un arbre comme ici, c’est même indispensable de continuer enfin de créer le fond parce que sinon vous allez créer les feuilles et ensuite il va falloir revenir par-dessus enfin pour créer l’espace entre les branches entre les feuilles, les petites lumières ici alors que si on peint directement le fond, du coup on n’aura pas forcément besoin de revenir pour créer cette espace.

Alors pour créer un dégradé, vous voyez on peut justement fluidifier vraiment, éviter les contours trop nets. Ça on y arrive en y allant comme ça.

Et ensuite pour ce qui est des bâtiments, on va prendre un pinceau plus petit. On va l’adapter on adapte toujours le pinceau au sujet et au format.

Alors là, on reviendra pour les détails par la suite. Là on va donner les effets justement ici. Donc pour ça, on va diluer de nouveau la couleur. En fait, on va représenter la bande foncée parce que c’est toujours plus facile de foncer que d’éclaircir. Donc pour ça, on fonce enfin on trouve la bonne teinte. On dilue bien, mais pas trop non plus. On va quand même garder de la couleur.

En fait, le contraste est hyper important parce que plus il y a de contraste plus il y a de relief. Alors du contraste le plus foncé enfin l’extrême opposé du blanc, ça reste le noir. Ça peut aussi marcher par complémentaire. Les couleurs complémentaires servent aussi à créer des contrastes mais là dans ce cas-ci on contraste davantage entre le blanc et le noir. Donc là, on n’hésite pas à utiliser du noir pur.

Et pour réaliser donc ces petits branchages feuillages, il faut utiliser un pinceau brosse ronde à poil suffisamment long pour pouvoir tracer des lignes. Si le poil est trop court alors ce qu’il y a, vous obtiendrez plus un petit plus pour faire des points, des retouches parce qu’on a fait des retouches et bien ça ne stocke pas suffisamment l’eau. Donc il y a une vidéo déjà sur ce sujet sur comme utiliser son pinceau et sur les différents pinceaux justement.

Voilà, je ne vais pas faire ici précisément toutes les feuilles. Ca va prendre plus de temps mais je vous invite vraiment à travailler là-dessus parce que comme je dis plus on va passer de temps plus ça va être précis donc ce qui veut dire que le résultat va être beau et de qualité.

En tout cas, le principal c’est de comprendre les principes. Alors, tout ce qui se rapproche du soleil ici doit se rapprocher du rouge car ils sont plus à la lumière. Je vais rougir tout ça presque vraiment jaune par endroit.

Et si jamais comme moi je les avais faits… ça manque justement de transparent comment dire de… d’aération dans l’arbre, dans ce cas vous revenez avec un pinceau fin et directement avec du blanc pur par exemple selon la couleur de la lumière ici c’est blanc, vous pouvez revenir et créer des petits points. Ca va créer de la lumière. Enfin en tout cas c’est de la couleur du fond.

Et bien une fois que l’œuvre est terminée alors on en retire l’adhésif doucement.

Super moment j’adore.

J’ai arraché mon carton.

Oui ce n’est pas grave.

Et bien on voit oui c’est cool.

Donc là du coup, ça permet d’avoir une œuvre enfin un travail beaucoup plus propre.

Excellent.

Et voici.

Super

 

C’est terminé, c’est magnifique. C’est magnifique, c’est toujours plus beau que l’original avec Amandine. Des petits conseils pour conclure tout ça ?

Oui c’est que la lumière vient du contraste tout simplement.

Oui

Que ce soit le relief ou l’intensité d’une lumière c’est seulement parce qu’il y a un contraste.

Pour qu’il y ait une lumière, il faut qu’il y ait une ombre à côté. Alors là du coup c’est progressif c’est-à-dire qu’on part du blanc ensuite on part en jaune au rouge jusqu’au noir au noir pur. Ce qui comptera parce que le noir pur est forcément est le plus opposé et le plus contrastant par rapport au blanc.

Donc voilà c’est juste ce travail-là cette compréhension-là et c’est… ça s’adapte pour tout que ce soit le portrait, la nature morte qu’on veut voir.

Oui.

Si on veut créer une lumière il faut mettre une couleur qui contraste à côté.

Super, merci beaucoup. A vous maintenant entrainez-vous et puis cet exercice est super sympa à faire c’est magnifique.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

  • [Amandine Gilles le 04/11/2016]

    Bonjour Georges, le papier utilisé est un multi-technique, comme ceux que vous trouverez ici : http://www.beauxarts.fr/479-papier-multi-techniques. Ils supportent aussi bien la peinture que le dessin.

  • [Georges Lesur le 02/11/2016]

    bien ! quel papier à été utilisé pour cette démo? merci, Georges ..

  • [Amandine Gilles le 09/09/2016]

    Bonjour Aspirine83, je prends note de votre demande, ce sera le sujet d'une prochaine vidéo ! Merci à vous

  • [Montargot Michel le 01/08/2016]

    Bravo Amandine, c'est très joli, j'aime beaucoup vos démos.

  • [Aspirine83 le 24/07/2016]

    cours très intéressant et constructif ,un vrai cours de peinture qui va me faire progresser! dommage qu'on ne voit pas la palette entièrement pour vos mélanges; merci pour votre leçon de lumière. pourriez vous nous faire un cours sur les ombres et lumières en expliquant le sens de la lumière sur des objets? vous expliquer très bien ,merci

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Acrylique
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Applications
Style Paysages
Durée de la Vidéo 27mn10