Peindre des Cygnes à l'acrylique

---------- Introduction

Dans l’acrylique, un cygne, quelques cygnes même d’ailleurs. Pourquoi ce sujet ?

Parce que juste le reflet de l’eau.

Super intéressant.

Voilà, c’est ça. Il y a un bon effet parce que déjà, il y a beaucoup de contraste de lumière entre la blancheur des cygnes.

Voilà, c’est ça.

Et l’eau qui est très sombre plus les reflets. Donc là, on va voir comment procéder et puis.

Et puis il y a des jaunes bien mouvementés là-dedans en opposition avec les choses plus ... Il y a tout. On y va.

---------- Démonstration

On est parti.

Première partie Amandine, c’est toujours le matériel avec la palette en particulier.

En effet.

Vas-y.

On va commencer par la palette. On a choisi quelques couleurs de base toujours. On retrouve toujours plus ou moins les mêmes c’est-à-dire blanc et noir et puis surtout du rouge, du jaune donc on a du rouge de cadmium, du jaune de cadmium ou jaune primaire, de l’ocre jaune et de la terre d’ombre brulée, du magenta, du bleu outremer et du bleu primaire. C’est vraiment les couleurs de base.

Oui, très très classique.

Avec ça, on peut tout faire. C’est évident.

Au niveau du papier, ici c’est un papier multi technique. Pour l’acrylique, il est parfait parce qu’il est assez épais donc il ne gondole pas. Et là, on a encadré avec de l’adhésif repositionnable, du papier crêpe. Comme ça, ça permet non seulement de fixer le papier donc il ne bougera pas. Et en plus de ça, c’est que ça crée une petite bordure, un petit encadrement qui du coup créera un dessin, une peinture propre.

Donne de l’élégance après.

Et enfin les pinceaux. On a un assortiment avec plusieurs sortes. On a des brosses plates, des pinceaux ronds. Comme ça, ça permet de faire des aplats notamment pour le fond par exemple et ainsi que les détails. Donc ici c’est du synthétique. Pour l’acrylique, c’est très bien parce qu’ils conviennent. C’est en poil doux et même temps nerveux à la fois.

On est parti. On va commencer par faire le fond. Ici pour la vidéo, je vais me contenter de faire juste l’eau et les cygnes enfin avec les reflets. Je ne ferai pas le mur et le pont d’Avière. De nouveau comme je l’ai dit déjà dans d’autres vidéos avant de commencer, il faut bien regarder le sujet, bien le comprendre c’est surtout ça, l’analyser presque pour comprendre les différents plans c’est-à-dire les éléments qu’on va peindre en premier et ensuite ceux qui vont lui être superposés.

Là par exemple, ici ça parait un peu évident mais on va d’abord faire l’eau avec le travail des reflets et les cygnes viendront par la suite par-dessus. En tout cas parce que comme ça, on peut déborder sur l’eau. Ce ne sera pas grave puisque c’est une histoire de plan. Alors que si on peint les cygnes et ensuite l’eau, si on déborde l’eau en allant sur le cygne, il va y avoir une logique enfin un problème de logique de compréhension. C’est de base mais on fait d’abord toujours les fonds.

On y va. Pour ça, on voit que l’eau est nuancée. Ce n’est pas uniforme du tout. C’est une eau assez foncée où on voit les brunes d’un certain côté, assez verte de l’autre. On va travailler presqu’en aquarellé ici. On va diluer fortement. Avec l’acrylique effectivement, il y a plusieurs méthodes pour travailler en gros en aplat vraiment en mate ou en lavis. Pour ici, c’est de cette manière-là que je vais traiter.

Comme je le disais, ce n’est pas grave si on déborde sur le sujet enfin sur les cygnes. On reviendra par-dessus ensuite. Pour l’eau, vous voyez comme elle bouge donc c’est pour ça qu’il y a des reflets. Il faut éviter de faire des gros aplats. On peut les travailler avec des effets, revenir avec votre pinceau quitte à ce que vos couleurs ne soient pas forcément homogène. Ça permet aussi de créer tous ces effets-là.

Le travail est magnifique. Plus beau d’ailleurs tu le disais quand on regarde comme ça que quand on a le nez dessus quand on travaille. C’est normal et puis c’est un peu hypnotisant ce travail.

Oui et puis c’est l’acrylique qui veut ça aussi. C’est parce que du coup, l’acrylique est quand même plus brute. On doit dire on voit les traces de pinceau et tout ça.

C’est un exercice à l’acrylique. On n’est pas dans l’univers de l’huile. C’est magnifique. Des conseils pour le travail des reflets ?

Comme c’est un travail de lumière, par définition un reflet c’est ça. Du coup, on en vient toujours aux problèmes de contraste enfin une histoire de contraste. Il faut absolument créer un contraste que ce soit par le clair et foncé donc par le blanc par le noir ou par les complémentaires. Mais ce qu’il faut c’est arriver à trouver les contrastes et surtout à en faire le reflet c’est-à-dire récupérer les couleurs du sujet. Par exemple ici le cygne blanc, on va prendre du blanc mais on va le teinter parce que forcément l’eau de la rivière, elle n’est pas dans ceci. Donc c’est jouer avec les nuances et avec des contrastes.

Et avec les formes aussi puisqu’on a la forme pure en haut et qui est complètement déstructurée en dessous. Mais à l’œil, il y a le réalisme qui...

Voilà. C’est ça parce que plus l’eau est mouvementée, plus l’image va être déformée donc ne pas hésiter à passer avec son pinceau à surmonter les nuances comme ça.

Et à prendre des libertés aussi par rapport à l’original.

Oui, c’est ça.

Superbe travail. Vous avez tout ce qu’il faut pour reproduire cet exercice-là. L’exercice, c’est beau le travail. A vous maintenant.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Acrylique
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Applications
Style Animaux
Durée de la Vidéo 23mn39