Décaper un pinceau à l'acrylique

Résumé de la vidéo :

Un pinceau utilisé sur de la peinture acrylique devient hyper sec et raid lorsqu’il n’est pas nettoyé. Cela arrive à tout le monde d’oublier un outil dans un coin. Heureusement, il n’est pas mort mais difficilement récupérable. Il y a une astuce : c’est le fameux décapant qui permet d’enlever cette peinture complètement séchée et rassise. Tous les poils sont pris à l’intérieur. Il est également possible que le pinceau durcit au fur et à mesure de son usage et qu’au bout d’un certain temps, devient inutilisable. Le décapant est efficace dans ces deux cas de figure pour bien le rénover.

Le matériel

Il y a ici un pinceau complètement dur, un récipient et le fameux décapant pour peinture acrylique. Il en existe plusieurs marques et diverses quantités, petit et grand conditionnement.

Comment procéder au décapage du pinceau à l’acrylique ?

Il faut verser le décapant dans le récipient à hauteur de la longueur du poil. Ensuite, une attente de 1 heure est nécessaire pour le ramollir. Si ce n’est pas suffisant, il suffit de rallonger ce délai. L’idéal est de nettoyer un paquet de pinceaux et de les plonger tous en même temps.

Après avoir laissé le pinceau s’imbiber pendant une bonne heure en temps réel, la peinture commence à partir vers le fond. Si le poil était complètement sec et rigide avant, là il s’est assoupli. Le décapant a dissout et décollé la peinture acrylique. Il faut le frotter dans le fond pour enlever le surplus. Même s’il reste des grumeaux, le pigment ramolli est plus facile à enlever.

Même si les poils sont redevenus souples, ils ne sont pas vraiment propres. Il faut donc continuer à les laver avec de l’eau et du savon ordinaire, du savon de Marseille ou du savon spécial artiste, très efficace pour le nettoyage. Il faut bien frotter de tous les côtés, tourner et faire pivoter le pinceau sur lui-même sans trop forcer. En exerçant une pression, il faut éviter de plier les poils pour ne pas les abimer. L’alvéole créé permet de faire bien pénétrer le savon à l’intérieur jusqu’à la virole. Il faut continuer le nettoyage jusqu’à ce que l’eau devient totalement transparente. Ce n’est qu’à ce moment là que le pinceau est vraiment propre. Pour le vérifier, il faut exercer une pression entre les doigts ou la main. A la fin, le poil doit être remis dans le bon sens.

C’est magique, le pinceau est complètement rénové. Avec un peu de doigté, une manipulation assez simple, du décapant, un trempage pendant une bonne heure, il est comme neuf. Mais attention, ce n’est pas parce qu’il est possible de lui donner une seconde vie qu’il ne faut pas le nettoyer après usage. L’entretien doit se faire au fur et à mesure.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Atelier
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 05mn26