Le nettoyage des pinceaux à l'acrylique

Résumé de la vidéo :

En sortant d’une séance d’acrylique, le pinceau est sale, souillé par la peinture. C’est important de le nettoyer et de l’entretenir sinon il va perdre toute son élasticité. Dès que ça sèche, la peinture acrylique se plastifie. Donc, il est vraiment difficile de désincruster le pinceau. Si c’est un outil auquel on tient, c’est vraiment dommage puisque quelques gestes auraient suffi pour garder le pinceau dans de bonnes conditions. Avec un poil propre, souple et efficace, le pinceau peut durer dans le temps.

Comment nettoyer le pinceau à l’acrylique ?

Comme l’acrylique est une peinture à base d’eau, le lavage du pinceau souillé se fait avec de l’eau et du savon. Il est possible d’utiliser n’importe quel savon comme celui de Marseille mais un savon spécial artiste est fortement recommandé pour son efficacité. Le nettoyage se fait à l’eau tiède car l’eau froide n’est pas très efficace et l’eau chaude risque de brûler les poils et d’abimer la colle dans la virole.

Sous un filet d’eau, il faut exercer une légère pression sur le pinceau en évitant de forcer pour ne pas plier le poil au niveau de la virole. Il faut frotter des deux côtés et faire pivoter sur lui-même en maintenant la pression afin que le poil forme presque une auréole. De cette manière, le savon va vraiment pénétrer sur toute la longueur du poil.

Le processus doit continuer jusqu’à ce que la couleur soit complètement partie et que l’eau devienne transparente. Si elle est encore légèrement teintée lorsqu’une pression est exercée sur le poil, la peinture acrylique n’est pas encore partie donc il faut continuer le processus. Plus l’outil est de grande taille, plus le nettoyage va prendre du temps. Mais c’est la méthode la plus efficace. Et comme l’acrylique est une peinture à l’eau, il n’y a pas de risque donc le poil du pinceau peut être frotté au creux de la main afin qu’il se nettoie petit à petit.

Lorsque le pinceau est propre, il faut pincer les poils pour désengorger au maximum. Ensuite, il faut donner une forme au pinceau afin que les poils sèchent de cette manière. Beaucoup de gens ont tendance à placer un pinceau humide dans un pot, tête vers le haut. Or, l’eau va s’engouffrer dans la virole, stagner et provoquer des moisissures. Les poils vont finir par s’ébouriffer donc cette position est vraiment déconseillée. Le mieux est de poser le pinceau à plat sur un essuie-tout et de ne pas l’enfermer dans une boite pour qu’il puisse respirer.

Après le nettoyage en profondeur, le pinceau est comme neuf avec des poils souples. Même à l’intérieur de la virole, il n’y a pas de surprise. Les prochaines couleurs seront pures et l’outil va encore servir sur plusieurs années. Il vaut mieux que les poils s’usent naturellement que par négligence.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Atelier
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 05mn50