La méthode des 3 pinceaux à l'acrylique

Résumé de la vidéo :

La méthode des trois pinceaux est une pratique traditionnelle vraiment intéressante surtout lorsqu’elle est appliquée à l’acrylique. Elle facilite le travail en évitant le nettoyage sans arrêt des outils entre chaque couleur. Avec trois pinceaux en main, il est possible d’appliquer les valeurs directement.

Le matériel

Pour la démonstration, le matériel est assez léger : trois pinceaux brosses au minimum mais plus il y en a, mieux c’est, un support adapté pour l’acrylique, une palette jetable, de l’eau et trois coloris de peinture acrylique,

Gros plan sur la méthode des trois pinceaux

Le principe est simple : chaque pinceau est affecté à une teinte. Le premier est pour la couleur intermédiaire, le second pour l’ombre et le troisième pour la lumière. Ces outils sont indispensables puisque le relief est basé sur ces trois valeurs. Après, il est toujours possible d’en avoir d’autres en cas de besoin.

Le modèle choisi est une sphère car on sait déjà à peu près où appliquer les valeurs. Le travail commence avec la couleur intermédiaire qui sera le gris. Après la pose, le premier pinceau est gardé en main sans être nettoyé. Il faut laisser la teinte sur l’outil car il va encore servir ultérieurement. Ensuite, l’ombre de couleur noire est appliquée avec le deuxième pinceau. Comme la peinture acrylique n’a pas eu le temps de sécher, la couleur peut être retravaillée pour obtenir des fondus. Du blanc pur est utilisé pour la lumière. Il est posé avec le troisième pinceau.

Pour avoir une couleur intense et pure pour n’importe quelle teinte, il faut dédier un pinceau à chaque couleur et jongler entre tous les outils en évitant de les mélanger. Par exemple, le pinceau noir va rester dans les teintes qui sont très foncées. Le pinceau blanc va être utilisé uniquement pour les teintes plus claires. Et le gris restera dans les teintes intermédiaires. Pour rajouter une autre teinte, il faut prendre un quatrième pinceau.

Pour mélanger une couleur claire avec le gris, il faut utiliser le pinceau intermédiaire puisque la nuance obtenue est encore un gris doux. Il en est de même si le gris est additionné d’une pointe de noir car la couleur obtenue est encore du gris dense.

Conclusion

En regardant les autoportraits des peintres anciens, la présence d’une palette et de tas de pinceaux à la main se remarque tout de suite. C’est pour cette raison que la méthode des trois pinceaux est qualifiée de pratique traditionnelle. Elle évite de se tromper dans les mélanges, de salir des couleurs et de gagner un temps précieux. Avec l’habitude et la dextérité, on se trompe rarement de pinceaux.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Acrylique
Difficulté Perfectionnement
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 09mn15