Peindre en Glacis à l'Acrylique

Résumé de la vidéo :

Le glacis est une technique traditionnelle employée à l’origine par les anciens maîtres pour travailler à l’huile. Il a pour principe de peindre en transparence. Aujourd’hui, on peut l’utiliser à l’acrylique grâce au médium spécial glacis. La peinture fraîchement sortie du  tube donne rarement un rendu exceptionnel. Les effets ne deviennent réalistes qu’après la superposition de plusieurs couches fines et translucides. Dans cette technique, le nombre de couches ou de couleurs importe peu. L’essentiel est de travailler en transparence. Pour le glacis, il vaut mieux utiliser des pigments ayant déjà cette propriété car même avec des médiums spéciaux, il est difficile d’obtenir le même résultat avec de la peinture opaque.

Le fond en deux couches superposées

Pour la première couche du fond, le médium pour glacis va apporter de la transparence aux couleurs sans changer leur consistance et leur brillance. C’est un produit spécifique qui correspond vraiment à ce travail. Comme il est assez liquide, la palette ne convient pas à moins d’utiliser des godets. Sinon une coupelle fera l’affaire. Côté pinceau, le spalter est parfait pour travailler le fond.

Il faut ensuite chercher le médium dans le récipient à l’aide d’un pinceau et faire le mélange avec le pigment sur la palette. On n’obtient pas une pâte mais plutôt un jus transparent, sans épaisseur et légèrement teinté qui va donner une coloration globale au fond. L’emploi du médium pour glacis évite l’usage de l’eau qui amaigrit la peinture. Le liant étant dilué, le pigment va perdre son intensité. Ce qui n’est pas le cas avec ce gel spécial. Au contraire, la couleur s’enrichit et devient plus soyeuse tout en restant transparente.

La technique du glacis est vraiment mise en œuvre lors de la deuxième phase. Elle consiste à peindre une nouvelle couche plus transparente par-dessus la première. Celle-ci va teinter le fond tout en laissant apparaître le travail d’avant. En superposant deux couleurs transparentes, le bleu et le jaune par exemple, le résultat obtenu c’est-à-dire le vert clair est bien plus nuancé. Il est difficile d’avoir cette vibration et cette rendue avec une couleur directe. En mélangeant les deux pigments directement, ce serait une sorte de pâté qui aurait été étalé sur le fond. C’est bon pour travailler en épaisseur mais pas en transparence.

Les motifs en deux couches superposées

Pour pouvoir faire un glacis, le fond doit être sec. La superposition des couches est facile avec la peinture acrylique car elle sèche vite. Pour les motifs, il faut commencer par les formes. L’usage de plusieurs couleurs est volontaire afin d’obtenir toutes sortes de nuances par la suite.

L’usage du médium pour glacis va maintenant apporter de la transparence et de la légèreté aux couleurs. Il faut jouer sur les nuances et créer du relief. Les effets seront plus flagrants sur certaines teintes. L’objectif est d’obtenir de la profondeur sans avoir à recouvrir la couche qui est en dessous. Le glacis fonctionne sur le même principe que les verres colorés superposés. La lumière passe à travers les couches et se reflète sur le fond.

Le glacis permet de nuancer leurs couleurs et de modifier les teintes. Cet exercice doit être reproduit par ceux qui souhaitent apprendre cette technique et maîtriser son usage à l’acrylique. Il n’y a pas vraiment de règle à respecter mais il faut privilégier les pigments transparents pour obtenir les effets souhaité.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

  • [Amandine Gilles le 04/11/2016]

    Bonjour, l'acrylique et l'huile ne se mélange surtout pas ! Les médiums ont chacun leur technique respective. L'acrylique se dilue à l'eau et sèche rapidement, alors que l'huile se dilue au solvant et durcit très lentement.

  • [Prenom Nom le 31/10/2016]

    J'adore, Merci! Es- que le médium glacis acrylique peut servir pour la peinture à l'huile?

  • [Pascaline le 06/09/2015]

    j'adore cette démo , elle est claire et on comprend parfaitement le principe du glacis, je m'y mets de ce pas......

  • [JMIOT le 07/07/2015]

    Bonjour,Merci pour ces démonstrations Je viens de démarrer à l'acrylique (depuis longtemps je pratique l'aquarelle et je suis intéressée pour pratiquer aussi l'acrylique) Mais Il y a tellement de "médiums" qu'un débutant et un peu perdu par les questions: quel médium pour quelle utilité et comment l'utiliser (eau / pas eau) Un exemple concret et toujours plus parlant Merci et à beaucoup d'autres vidéosBonne journéeJMIOT

  • [JMIOT le 07/07/2015]

    Bonjour,Merci pour ces démonstrations Je viens de démarrer à l'acrylique (depuis longtemps je pratique l'aquarelle et je suis intéressée pour pratiquer aussi l'acrylique) Mais Il y a tellement de "médiums" qu'un débutant et un peu perdu par les questions: quel médium pour quelle utilité et comment l'utiliser (eau / pas eau) Un exemple concret et toujours plus parlant Merci et à beaucoup d'autres vidéosBonne journéeJMIOT

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Acrylique
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 18mn05