Lâchez-Prise avec des Nénuphars à l'Acrylique

Résumé de la vidéo :

Dans cette série sur le lâchez-prise, des nénuphars vont être peints à la manière de Monet. Le travail s’effectue de façon impulsive sur une toile en écrue de forme allongée. Pour bien fêter l’arrivée du printemps, les couleurs vont être privilégiées. L’eau et le végétal seront à l’honneur. Le lâchez-prise permet de faire exploser la palette sur un support nature. C’est surtout l’impulsion et l’énergie qu’il faut retenir dans cet exercice.

La démonstration

La toile écrue donne la tonalité de départ. Ensuite vient la pose des grandes zones de couleurs. Pour l’univers aquatique, le blanc violet et le rose métallique sont parfaits. Le travail se fait dans la transparence avec un brumisateur qui permet de lisser l’ensemble. Pour créer le paysage très végétal, on utilise du vert. Le jaune primaire vient adoucir le ton. Quelques touches d’orangé et de bleu opacifié additionné de blanc apportent de la lumière à certains endroits.

Après la réalisation du décor, il faut passer à la création des nénuphars. Les fleurs se présenteront sous forme de soucoupes blanches. Elles peuvent se mélanger avec la couleur du dessous car le tableau n’est pas encore vraiment sec. Mais il n’y a pas de souci car par moment, il faudra les casser avec du jaune et du rose. Les nénuphars sont visibles sans être précis. Ils sont faits pour être vus de loin.

La pâte doit être étalée avec des gestes toniques et libres, sans trop réfléchir et tout en prenant du plaisir. Des passages horizontaux donnent l’effet des reflets dans l’eau. Il ne faut pas hésiter à prendre du recul pour bien observer les proportions. Les volumes et les formes seront suggérés à la fin. Quand on décide d’utiliser de l’acrylique, il doit se faire rapidement. Avec le lâchez-prise, il faut se laisser guider par les couleurs, se mettre à l’horizontal puis à la verticale et faire des repassages si nécessaire.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marielle Duroule

Marielle Duroule

Girondine de naissance, nordiste d’adoption, elle est tout d’abord diplômée des Beaux-Arts en 1991 et entreprend un travail photographique sur le thème de l’autoportrait. Elle se maquille, fabrique ses costumes et se met en scène pour réaliser plus de mille portraits.

Elle suit des cours au conservatoire d’art dramatique de Lille (1993-1995).

Puis se passionne pour le chant, rentre au conservatoire de Tourcoing (jusqu’en 1997). Elle enchaîne les rôles en opéra comique.
En 2000 elle crée un spectacle inédit « tout feu tout femme » qui connaît un grand succès. Elle incarne une vingtaine de personnages, qu’elle interprète en direct et retrace un siècle de chansons, elle enchaîne les tournées en France et à l’étranger avec son spectacle de music hall.

En 2009 elle écrit et interprète un conte fantastique pour jeune public « la forêt magique », ce spectacle est mis en scène par James Hodges.

Novembre 2010 elle obtient un rôle dans un télé film « les petits meurtres d’Agatha Christie ».
2011 ça y est elle reprend ses pinceaux ! Enchaîne les décors et performances sur scène intitulé « live painting » improvisation de peinture pendant les concerts d’electro, pop , musique classique, glam rock etc.…

2015, elle intervient en entreprise : réalisations de fresques collectives « cohésion d’équipe et lâcher prise » par le biais de la peinture.

  • [Regine squillace le 28/10/2016]

    Merci de donner les couleurs utilisees. Quelle couleur pour l ombre des nenuphars. Merciiiiiii

  • [Regine squillace le 03/10/2016]

    Je voulais commander les peintures utilisees pour ce travail. Merci de me renseigner. Urgent

  • [Regine squillace le 01/10/2016]

    Superbe. Je veux essay ear. Pouvez vous me donner les couleurs exactes utilizes dans cette video ai si que le pinceau utilise. Trop top bravo

  • [Boutin maryse le 12/01/2016]

    houuuuaaaaaaaaaa!!!!!!!!!!!!!cela donne vraiment envie de monter sur la selle de son vélo!!bon à mes pinceaux "il faut que j'y aille"!!Merci !c'est superbe!

  • [Marielle Duroule le 01/09/2015]

    madame faut y aller vous le dis: bien sûr qu'il faut se lâcher sans réfléchir, c'est comme le vélo, on à peut être quelques déboires au début puis un jour on est content de soi, on trouve çà réussi, çà va venir!

Page: 12

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Acrylique
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Paysages
Durée de la Vidéo 23mn11