Utiliser les Médiums Gels à l'Acrylique

Résumé de la vidéo :

La découverte de l’acrylique se poursuit avec la matière et la structure. Ces médiums permettent de travailler en épaisseur sans forcément mettre beaucoup de peinture sur la toile. Ce ne sont pas des gels texturés avec des sables, des cristaux, des résines qui vont être traités plus tard. Ce sera plutôt un gel basique qui permet d’épaissir sa peinture.

Comment utiliser les médiums épais ?

Blanc laiteux à la sortie du tube, ce gel épais devient transparent en séchant. Il n’altère donc pas la couleur. Il peut être mélangé avec le pigment directement sur la palette à l’aide d’un pinceau. Cette méthode est parfaite pour travailler sur une petite surface. Mais pour les grands formats, il est possible de combiner la peinture et le médium dans un récipient. Dès que le mélange prend de l’air, il durcit. Mais il est quand même possible de le garder jusqu’au lendemain en le mettant dans un pot hermétique.

Un fond au gel épais

Le médium épais s’utilise de la même manière qu’une couleur ordinaire. Comme il va gonfler le pigment, on obtient une bonne pâte bien épaisse sans pour autant mettre une grande quantité de peinture. Après le fond, des motifs y seront ajoutés. Le gel donne de l’onctuosité à la couleur, l’enrichit et ralentit son temps de séchage. Avec une petite quantité de pigment, la toile a quand même pu être recouverte grâce au médium épais.

A l’acrylique, il est possible d’accélérer le séchage avec un sèche-cheveux. Ce n’est pas contre-indiqué à condition de respecter une certaine distance. En étant trop près, la toile va être brûlée.

Un sujet au médium épais

Après le fond, il faut passer au sujet en utilisant le même procédé. Avec un pinceau mouillé, le médium épais et le pigment sont mélangés sur la palette. Même si le gel blanchit la couleur, il n’y a pas de souci car elle va reprendre sa teinte d’origine en séchant. L’avantage de l’acrylique est qu’il n’y a aucune règle à respecter, ni craquellement, ni interaction chimique. Même les effets et les petits détails peuvent se faire dans l’épaisseur. Comme la pâte reste molle plus longtemps, le temps de travail s’allonge, ce qui n’est pas le cas lorsque la couche est fine. Et tant que le fond n’est pas sec, il est toujours possible de créer d’autres effets.

Le contact avec les médiums épais est très enrichissant. C’est un exercice agréable à faire pour s’entraîner et apprendre à jouer avec les textures. On peut mélanger et tâtonner à volonté.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

  • [Orianne Delpon le 15/02/2018]

    Bonjour,
    Je n'ai pas compris sans citer de marque, comment s'appelait le gel utilisé ? merci de me répondre.
    J'apprends et découvre cet univers, j'adore

  • [Zoé Hoibian-labonne le 18/04/2017]

    Bonjour,

    Merci pour cette vidéo.
    Est-il possible d'utiliser du bindex à la place du médium gel épais pour obtenir le même type d'effet ?

    [Amandine]

    Bonjour Zoé, le bindex peut être utilisé en effet mais il ne sera pas réellement épaississant.

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Acrylique
Difficulté Initiation
Genre Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo 08mn40