Un drapé à l'acrylique

---------- Introduction

Amandine, le sujet est très classique : le drapé. Mais il y a eu beaucoup d’attente et de demande là-dessus. Tu vas nous faire un exercice à l’acrylique.

Oui, là on va voir techniquement comment on s’y prend pour réaliser justement ces ombres et ces lumières, cet effet de matière et de plis.

C’est les plis surtout qui sont …

Il y a les plis et les plis ce n’est qu’un travail de lumière et d’ombre. C’est ça qu’on va voir. Comment placer ces effets là.

Ok, on y va. C’est parti.

---------- Démonstration

Donc pour cet exercice là, on a pris une panoplie de pinceaux différents surtout des brosses pour pouvoir faire des zones parce qu’il n’y a pas vraiment de détail précis. En tout cas, c’est plutôt des zones. Donc on a une panoplie de brosses en synthétique. Là ici, on a donc une toile sur châssis. Et en couleur, alors effectivement, c’est inutile de s’encombrer de couleurs dont on ne voudrait pas s’en servir. Donc on a pris juste les couleurs nécessaires c'est-à-dire ici on a de la terre d’ombre brulée, du noir d’ivoire, du rouge de cadmium foncé, du orange de cadmium, du jaune de cadmium et du blanc.

Très bien, ok.

Et donc compte tenu du sujet, comme je disais, il n’y a pas vraiment de zones précises. Là c’est vraiment pour comprendre le principe plus une reproduction fidèle du sujet donc je n’ai pas fait de dessin préparatoire. Non parce qu’on va déjà tracer les grandes lignes directement. J’ai dit grandes lignes, les plis, voilà. On va juste marquer les ombres. Pour ça, on va prendre la brosse la plus large. Donc pour ça, on va prendre le rouge par exemple. On va marquer les plis. Donc là, c’est vrai ça sert vraiment juste de repère. C’est assez.

On va commencer par mettre les aplats on va dire, les zones vraiment de couleur. Donc par exemple sur le sujet, on voit ici de fortes ombres qui sont vraiment presque, enfin ce n’est pas du noir pur mais en tout cas, c’est du brun très foncé. Les zones de lumière ici, ce qu’il faut avant tout quand on trace un … quand on copie un sujet, quand on …n’importe lequel d’ailleurs, on remarque avant tout les extrémités c'est-à-dire les plus fortes ombres et les lumières les plus intenses.

Les valeurs les plus contrastées.

Donc ici, on voit le presque noir ici, ici et également là. Alors que les lumières les plus lumineuses se trouvent ici dans ce petit coin-là et ici. Tout le reste ne sera que des nuances entre ces deux valeurs. Voilà.

D’accord.

C’est vrai qu’on va utiliser la fameuse technique des trois pinceaux. Comme ça, on va avoir un pinceau qui va être pour la couleur intermédiaire, et ensuite les deux autres qui vont servir pour les fameuses valeurs extrêmes. Voilà, en fait ce qu’il faut comprendre dans un drapé, c’est que le … en fait, toutes les teintes doivent être liées. C’est pour ça que la vidéo sur le dégradé est intéressante dans ce cas-ci parce que c’est vraiment le travail qu’on recherche. C'est-à-dire que pour arriver à représenter le tissu, toutes les teintes doivent être dégradées les unes les autres.

Alors on continue. C’est surtout un travail d’observation. Dès qu’on va commencer à fortement contraster, le sujet va commencer à prendre du relief. Alors on va donc ici, vous voyez, on va fondre la teinte mais pas partout. C’est pour ça qu’il va y avoir des plis et des arrondis, des creux parce que par exemple, ici, on a une ligne nette. Alors que … enfin … voilà, ici, on va avoir une ligne nette. Ce qui va être en pleine lumière c'est-à-dire par exemple voilà ici.

Donc là, on voit petit à petit en construisant le sujet qu’en fait, il y a des zones qui vont être dégradées donc par rapport au sujet. Par exemple, on voit ici. Ici, ça va être dégradé parce que c’est le creux du tissu. Alors qu’au contraire, il y a des zones qui vont être très fortement marquées par des délimitations claires et nettes comme c’est le cas ici parce que là, on a affaire à … c’est le tissu qui … est coupé. Comment dire. Un pli, voilà, un pli fort. Donc là, c’est directement le haut du tissu. Là, on a affaire directement au creux alors que là, on a vraiment la continuité, l’arête,

Une arête fort quoi c’est ça ?

Exactement.

Ok.

Et donc c’est comme ça et c’est pour ça que c’est tout un travail d’observation avant tout.

Et donc pour bien observer, il faut aussi comprendre ce qu’on voit c'est-à-dire le mouvement du tissu.

Voilà donc là, on voit l’ombre qui arrive jusqu’ici mais elle n’a pas la même intensité. C'est-à-dire que là, on a de nouveau le tissu qui se plie légèrement, ce qui fait qu’on reste dans l’ombre mais c’est une ombre un peu moins marquée. Voilà, ici, on n’est pas dans le noir le plus sombre. On a quand même … le tissu n’est pas aplati.

C’est chaud, il y a comme un noir chaud.

Voilà. C’est un noir chaud parce que, comme je le disais, le tissu n’est pas aplati, ce qui fait qu’effectivement, l’ombre va être très marquée à un endroit mais il faut toujours nuancer ses teintes. C’est vraiment un travail. C’est pour ça qu’il faut avoir plein de pinceau en même temps à la main, c’est beaucoup plus pratique parce qu’on est au plus près, on est plus près de ce qu’il est possible de peindre, proche de la réalité.

Par exemple ici, on a le contour bien net parce que voilà, on a affaire on va dire au sommet du pli. Donc ici, comme vous pouvez le remarquer alors qu’à l’inverse, de ce côté-là, on a affaire à la pente. Donc là, on a un dégradé.

Voilà, donc là pareil, on voit le … de nouveau, il faut bien remarquer les différences entre les arêtes et les dégradés. Là clairement, on a le pli, on voit le creux qui se forme donc on va vraiment créer un dégradé entre les fortes lumières ici et l’ombre la plus sombre. Alors qu’ici, on n’a effectivement pas ce … on n’est pas confronté à ce cas-là.

C’est magnifique. Magnifique.

Bon après, voilà, l’idée c’était vraiment de montrer les bases. Voilà, on pourrait encore y travailler plus longuement.

Ils sont tous pareils. Je n’ai pas assez de temps pour finir, c’est bâclé. Bon, c’est superbe.

L’exercice pédagogique est là. L’objectif, il est là. Comment travailler ces arêtes, ces dénivelés, ces ombres dans une même gamme de couleur.

C’est ça. En fait, ce qu’il faut retenir c’est déjà analyser le sujet forcément. C’est déjà trouver le point le plus lumineux, le point le plus sombre.

Oui, ils sont là.

Voilà, et ensuite, c’est arriver à trouver les liens entre eux. Donc soit est-ce que c’est  des arêtes, est-ce que c’est des dégradés, et c’est juste voilà, manipuler ces nuances là.

Tout simple. Alors là cette fois-ci, vous n’avez pas l’esquisse puisque vous avez vu, il n’y a pas d’esquisse. Ça a démarré comme ça. C’est des liens justifiés. Et t’as pas besoin de copie exacte mais travailler sur le drapé. Donc vous trouverez bien sur l’original, la photo d’origine,  ainsi que le résultat du travail d’Amandine à télécharger et puis maintenant, c’est à vous, entrainez-vous, c’est important, c’est un bel exercice. Puis un beau rendu, une toile quasi-abstraite, vachement sympa en plus. A vous.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
WebTV Oui
WebTV Page CMS 360