les tournesols de Van Gogh à l'Acrylique

---------- Introduction

Amandine.

Oui ?

Un petit un jeune peintre assez inconnu mais qui est sympa qui est… qui a du potentiel qui monte et qui peint beaucoup de tournesol.

Un certain Van Gogh.

Un certain Van Gogh. Ce serait bien qu’en en fasse un ensemble que tu nous en fasses un.

C’est ça qu’on puisse voir justement le traitement des couleurs en épaisseur. Là on va partir donc sur de l’acrylique épaisse.

Oui.

On va travailler ça au pinceau et à la brosse donc surtout à la brosse et puis voir comment on joue avec les couleurs en empâtement et en même temps il y a quand même des lignes et contours.

Oui voilà c’est très graphique très dessiné vous voyez il y a pleins de trucs à… petits trucs à voir à apprendre pour mettre ça dans notre petit sac à dos.

C’est ça.

On y va au travail.

---------- Démonstration

Amandine tu nous présente le matériel ?

C’est parti alors ici on a opté pour un format toile pour support en toile en bloc. Donc ça ressemble à du papier mais c’est vraiment de la toile. C’est bien parce qu’on a… du coup on est…

Des grains ?

On a le grain exactement.

Mais on peut le faire sur une toile classique que sur du bois ou sur du carton.

Sur du bois préparé sur du voilà… du papier.

D’accord. Après…

Ben c’est de l’acrylique donc vraiment tous les supports conviennent.

Exact ouais.

C’est aussi la facilité de cette peinture-là. Pour les couleurs on opte pour des couleurs qui correspondent au sujet. Donc comme d’habitude on va éviter de s’encombrer avec des couleurs inutiles et on va finir par se perdre dans toute cette multitude de mélange. Donc alors on a ici du blanc et du noir, du rouge de cadmium, de l’ocre jaune, du jaune de cadmium clair et du jaune de cadmium moyen, du bleu cyan donc le bleu primaire.

Bleu primaire oui.

Voilà. De l’ombre brulée de la terre d’ombre brulée et puis donc voilà noir et blanc…

D’accord.

Comme par ceux par quoi j’ai commencé. Et en ce qui concerne le pinceau alors ici comme on va reproduire une œuvre des tournesols de Van Gogh, on est vraiment dans l’empâtement dans l’épaisseur donc on va utiliser des pinceaux qui vont nous permettre d’exploiter cette épaisseur. Alors pour ça il nous faut des pinceaux à poils assez durs assez rigides comme de la soie de porc par exemple

Ça va bien oui.

Voilà et également du synthétique mais…

Nerveux plutôt nerveux.

Plutôt nerveux voilà. Donc là on a pris des brosses… des brosses plates donc

Et des brosses rondes aussi.

Et puis des petites… des petits pinceaux pour pouvoir justement faire les petits détails.

Ok super.

Et voilà.

De l’eau ?

Donc un gobelet d’eau forcément et puis on va pouvoir y aller. Comme d’habitude on commence d’abord par le fond. Comme ça on revient avec les détails par-dessus. Alors c’est parti.

C’est parti c’est parti.

Alors le bleu du fond ce n’est pas juste du bleu primaire avec du blanc. Là on est plus dans le turquoise alors c’est pour ça qu’on va rajouter un petit peu de… une petite pointe de jaune en petite quantité pour éviter de tomber dans le vert. Mais justement le turquoise est entre les deux c’est entre le bleu et le vert donc c’est vraiment voilà arriver à nuancer.

Là on est vraiment dans l’empâtement alors on peut travailler donc en épaisseur. C’est pour ça qu’on va éviter de trop diluer donc on va éviter de rajouter trop d’eau parce que la peinture est beaucoup trop fluide. Et surtout on va essayer de conserver les traces de… les touches de pinceau. Donc pour ça on va éviter de trop étaler la peinture.

Donc si on veut encore plus la rendre encore plus épaisse, on peut utiliser des médiums… des médiums gel épaississant qui nous permet justement d’avoir plus… d’avoir beaucoup d’épaisseur sans avoir à vider son tube de peinture.

Voilà donc là le dessin avait été tracé au crayon. Il avait été tracé dans le respect du modèle d’origine. Forcément là et ben par exemple le fond va être appliqué sur certaines… sur certains pétales et sur certains contours plutôt fin et certaines formes étroites donc ce qui fait qu’on va passer par-dessus et voilà on reviendra par-dessus avec la couleur adéquate. Ça va être une superposition de couleurs parce que ça va être difficile de contourner.

Donc l’avantage avec l’acrylique c’est que… on peut rattraper ou on peut continuer parce que la peinture séchant très vite, on peut facilement superposer les couches. Donc c’est l’avantage de travailler en épaisseur avec cette peinture-là, déjà parce que c’est très… c’est facile du fait qu’il n’y ait pas… c’est juste une peinture à l’eau donc il n’y a pas besoin de médium ou quoi.

Et voilà et surtout c’est sa facilité d’usage aussi dans la… dans le processus parce que… on peut vraiment revenir retravailler sur ce qu’on a déjà fait puisque voilà parce que… on peut superposer les couches rapidement et efficacement.

Donc là pour le Van Gogh l’idée c’était vraiment de travailler en épaisseur. On peut aussi utiliser les couteaux, les spatules, toute sorte d’outils pour pouvoir… pour pouvoir travailler et étaler l’épaisseur là on a utilisé des pinceaux. Le rendu aussi enfin voilà le rendu sera forcément différent mais c’est aussi bien de pouvoir tout essayer. Comme ça chacun peut trouver ce qui lui correspond vraiment et surtout ceux avec quoi il est plus à l’aise.

Alors maintenant une fois que le plus… on va dire l’ensemble est construit, que les couleurs principales sont placées et que le sujet est maintenant terminé on va pouvoir revenir avec un pinceau plus fin comme un pinceau rond ou une petite brosse plate fine, venir pour faire les contours notamment on voit sur le sujet Van Gogh a délimité on va dire son sujet avec un liseré.

Du cerné il y a du cerne enfin du sombre.

Oui c’est ça un liseré plus foncé.

Donc ça se fait au pinceau plus fin.

Voilà là il faut un pinceau plus fin mais c’est de trouver forcément la bonne teinte et puis on se rapproche au maximum là après dans ce genre de… disons d’inspiration c’est quand on copie une peinture notamment de ce genre-là notamment les impressionnistes et autres c’est parce que… enfin c’est… on copie plus l’esprit l’ambiance que la touche près parce que c’est vraiment… on est vraiment dans la spontanéité donc…

Voilà on essaye plus de retrouver l’ambiance du tableau que… qu’une copie vraiment fidèle dans le sens enfin à la touche près.

Voilà c’est fait.

Donc là on peut voir que du coup on n’est pas dans la… surtout dans la partie comme je disais dans les… dans les tableaux plus modernes. On est plus dans la spontanéité.

Oui.

Du travail donc on n’est pas exactement dans la touche près.

Ce n’est pas une copie fidèle voilà.

C’est très difficile de copier fidèlement les peintures des impressionnistes jusqu’à aujourd’hui enfin tout ce qui est abstrait parce qu’effectivement on est… c’est vraiment une spontanéité qu’il faut avoir et donc c’est… la copie se fait dans l’esprit du tableau.

C’est l’esprit.

Voilà.

C’est l’ambiance, l’esprit, la touche de l’artiste. On n’est pas des faussaires on n’est pas en train de faire une copie.

Non non non et puis là de toute façon là ce qu’il faut avoir c’est retrouver les bonnes couleurs et… pour la forme évidemment et cette spontanéité du geste aussi.

Le résultat est magnifique c’est super. Vous téléchargez tout ça vous suivez les conseils d’Amandine et maintenant c’est à vous allez-y.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

  • [Prenom Nom le 24/09/2016]

    Je suis ébahi par cette maîtrise de la colorimétrie qui passe par une bonne perception des teintes.J'ai une bonne expérience en peinture du type carrosserie automobile , et je peux dire qu'un bon coloriste ne court pas les rues . Excellente vidéo , je pense que dans quelques annéesssss.... ,j'en ferai autan.....<br/>bonnes explications techniques<br/>amicalement

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Acrylique
Difficulté Expertise
Genre Les Applications
Style Natures mortes
Durée de la Vidéo 21mn40