Représenter du métal à l'acrylique

Résumé de la vidéo :

Cet exercice consiste à représenter du métal à l’acrylique en mettant en avant sa brillance et son aspect lisse. C’est difficile car chaque matière, chaque texture a sa manière d’être. Ici, le sujet c’est le cuivre.

Le matériel

Du papier spécial acrylique en bloc est utilisé comme support. Il faut prévoir des pinceaux de différentes formes : rondes, plates et usées bombées. Sur la palette, les couleurs n’ont pas été choisies au hasard. Pour obtenir du cuivre, il faut avoir du blanc, de l’ocre jaune, de la terre de sienne naturelle, de l’ombre brûlée, du magenta ou du rouge de cadmium pour rehausser, de l’ombre naturelle pour obtenir l’effet verdâtre parfois présent dans les métaux. La difficulté dans ce travail est que l’aspect lisse ne s’obtient qu’avec des modelés doux et des dégradés. Pour l’éclat, il faut créer un important contraste entre la lumière et l’ombre.

La démonstration

Tout commence par la préparation des pinceaux à utiliser. Pour cet objet de forme rectangulaire, un usé bombé est fortement conseillé. Et pour les détails, les contours et les éclats de lumières, il faut utiliser un pinceau rond.

Ensuite, il faut rechercher et appliquer la teinte dite intermédiaire c’est-à-dire la couleur générale. Pour obtenir l’orange rouge de ce métal, il faut mélanger de la sienne naturelle avec de l’ocre jaune et du blanc. Ce dernier va éclaircir la teinte. Cette couleur de base va être rehaussée par les ombres et les lumières par la suite. Et c’est à cette étape que le travail d’observation est très utile afin de repérer où se trouve la zone sombre et la partie illuminée.

Peindre un métal est un peu délicat car il a un rendu particulier. Il est possible d’avoir une belle peinture mais sans l’effet métallique tant recherché. Pour obtenir une surface lisse, il faut éviter de faire de gros empâtements. Et en travaillant sur un objet linéaire, la lumière qui s’y reflète est sous forme de ligne droite. Sur un métal, les valeurs sont très contrastées entre le blanc pur du côté lumineux et la noirceur de l’ombre. Une ombre portée permet d’accentuer l’effet du tube. Le travail du métal est basé sur l’observation. Il faut apprendre à voir exactement l’objet, ne pas juste le regarder mais l’observer, l’interpréter, le décortiquer et surtout l’analyser. Ce sera plus facile par la suite de le dessiner.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
WebTV Oui
WebTV Page CMS 291