Dessiner les mains d'un senior

---------- Introduction

Marie. La promenade autour des mains, tout ce travail sur les mains n’est pas encore terminé.

Non, on va poursuivre avec les mains d’une dame âgée.

Senior on disait.

On va voir les particularités des mains de gens qui ont vécu.

Ils sont plus marqués par le temps, un petit peu de déformation. Des choses qu’on connait dans notre entourage. Et la particularité d’un dessin comme ça, comment faire. On y va.

---------- Démonstration

Là, on a deux mains d’une dame âgée. On va commencer comme d’habitude par faire la construction générale, voir les grandes directions. Ici, c’est assez compliqué parce qu’il y a deux mains qui sont imbriquées l’une dans l’autre.

C’est beau la pose.

Je vais demander de ne pas croiser les doigts parce que c’est encore plus difficile.

C’est raté. Ne pas les entremêler, les entrelacer.

Ici, il y a une perspective qui est un peu complexe. On y va puis on gommera. On s’y reprendra plusieurs fois s’il y a des soucis. Je vais commencer par faire la forme générale. Les deux mains sont vraiment imbriquées l’une dans l’autre.

Et comme d’habitude, on insiste un petit peu plus pour la vidéo sur les traits. Je sais que ce n’est pas facile pour toi et je te le rappelle à chaque fois.

J’ai fait un croquis très rapide que je vais corriger. Et ce qui est important en faisant ce croquis rapide, c’est de voir à la fois les formes des doigts mais également les vides. Quand on dessine comme ça, essayez de voir également qu’est ce qui se passe par exemple entre ces deux doigts. Il faudra mettre à sa place le doigt au milieu ici et de regarder aussi les aplombs entre le pouce qui est là et les doigts qui viennent ici. Celui-ci est un petit peu long par exemple.

J’ai structuré mon dessin comme d’habitude. Et je vais revenir le préciser en observant bien la forme des doigts, la forme de la main et en observant bien justement les déformations qui sont dues à l’âge ou au travail. Donc pas essayer de faire une main standard mais bien cette main-là qui est déformée un petit peu peut être par l’arthrose ou l’âge ou les efforts.

C’est ça la particularité de ce travail.

Mon croquis-là, il a été fait de manière standard on va dire. Maintenant, je vais revenir dans le dessin préciser tout ça. Ici, ce doigt-là est en raccourci. Il est vu quasiment de face donc il faut arriver à faire comprendre ce raccourci. C’est notamment le dessin de l’ongle qui va nous faire comprendre ça. 

Maintenant, je commence à placer les ombres. Et avec les ombres, je vais aussi accentuer la matière, les déformations de la main, les traces de l’âge.

J’ai pris quelques minutes pour observer ce que j’ai fait, cligner des yeux pour voir les valeurs. Je pense qu’il faut creuser un petit peu là par des ombres. Donc j’ai pris un crayon plus gras pour noircir cette partie, creuser les ombres.

Je vais m’arrêter là. Il faut savoir s’arrêter en dessin. J’ai gardé volontairement la marque des traits qui va accentuer l’âge des mains, l’effet. J’ai volontairement fait un trait assez marqué et des ombres assez construites.

Pour accentuer les marques, les vides, etc.

Exactement, sans trop en faire non plus. Il ne faut pas non plus trop les dessiner. Il faut plutôt les suggérer avec des ombres et des lumières.

Sublime. Superbe parce que comme tu le disais tout à l’heure, tu suggères des mains burinées. Et tu n’en a pas fait trop.

Oui, il faut trouver le juste milieu. Il ne faut pas non plus avoir envie de pleurer en voyant les mains.

D’autant plus que la pose est magnifique.  

C’étaient les mains d’une dame de 80 ans, marquées mais pas la déchéance.

Ce n’est pas l’objectif. L’objectif, c’était de travailler avec le même style, réussir à suggérer ça et puis avoir de belles mains à votre disposition. A vous. Au travail.

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Marie A. Dubois

Marie A. Dubois

Née dans une famille passionnée et militante où la liberté de parole était la règle, il a fallu jouer des coudes pour s’affirmer. La musique, la peinture, le théâtre, tout était prétexte à se réaliser et le monde des arts s'ouvrait à nous. Mon penchant pour le dessin et la peinture s’est imposé très rapidement, il accompagnait régulièrement mes jeux d’enfance pour illustrer les histoires que j’inventais, dessiner des personnages et créer leurs costumes pour me construire un monde imaginaire.


Tout naturellement, je me suis orientée vers des études artistiques qui m'ont permis de maîtriser le dessin d'observation, la perspective, les différentes techniques et médiums, la composition, l'étude du modèle vivant. Cette formation m'a conduit vers un parcours professionnel dans la communication visuelle, loin des chemins de bohème, tout en continuant à pratiquer ardemment ma passion.


En 2011, j'ai voulu transmettre ce savoir-faire en créant Eskisse, un cours de dessin dont la pédagogie s'appuie exclusivement sur l'observation du réel. De même qu'un musicien apprend à respirer, ma conviction est qu'un dessinateur doit d'abord apprendre à voir, prendre le temps de s'arrêter pour regarder le monde qui nous entoure et le comprendre. 


Ma pratique personnelle est, elle aussi, basée sur l'observation. J'ai fait le choix de dessiner et peindre sur le motif, souvent dans des lieux insolites, mais toujours porteurs de sens, et sources de créativité.

  • [Karine BRAGARD le 03/04/2017]

    On se rend bien compte de l'importance du travail des ombres sur les mains et les doigts : le volume d'ensemble est d'autant plus beau, généreux et naturel , il existe aussi une belle mise en lumière de cette position des deux mains

  • [Marie Dubois le 26/11/2016]

    Joelle, peut-être que la vidéo sur la construction de la main pourrait vous aider. Il y a d'autres vidéos avec des exercices plus simples par lesquels il vaut mieux commencer. Si mon dessin d'origine est trop léger, je m'en excuse, j'ai tellement l'habitude de commencer léger que j'oublie souvent qu'en vidéo ça ne passe pas bien...

  • [Joelle BRUILLARD le 25/11/2016]

    Bonjour,
    on ne voit ps bien le départ du tracé car trop léger, et ce serait sympa que Marie explique la construction de la main quand elle fait le dessin de base, ex le poignet telle orientation les doigts etc etc, car pour suivre pas facile; Après on peut s'exercer avec les modèles mais là on ne les a pas et on ne voit pas bien le dessin d'origine.
    Merci

Page: 1

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
Discipline Dessin
Difficulté Expertise
Genre Les Exercices
Style Personnages
Durée de la Vidéo 15mn23