Découverte des couleurs à l'Acrylique : Le Bleu

Résumé de la vidéo :

Cette découverte de l’univers des couleurs va se focaliser sur le bleu. Il va être mélangé avec d’autres teintes : les deux autres primaires, le noir et le blanc pour donner plusieurs déclinaisons. Le bleu primaire c’est-à-dire cyan a été choisi pour cet exercice afin d’obtenir des teintes pures.

Le mélange entre le bleu et une autre couleur

Pour commencer, la couleur de référence c’est-à-dire le bleu cyan est placée au centre. Ensuite, les déclinaisons obtenues en rajoutant du rouge magenta, une couleur chaude, vont être mises à droite. Pour trouver la bonne couleur, il faut tâtonner car il n’y a pas de retour en arrière possible à moins de recommencer.

Le bleu et le rouge donnent une gamme de violet mais les teintes vont être différentes selon les proportions : bleu foncé à tendance violet, violet franc, aubergine, etc.

Le bleu reste la couleur centrale et il faut rajouter cette fois-ci du jaune de façon progressive. Comme le bleu est beaucoup plus couvrant, il faut une bonne quantité de jaune pour que celui-ci soit visible. Le mélange entre les deux donne une gamme de vert : turquoise, bleu minéral, vert prairie, etc.

Le bleu avec le blanc ne crée pas de surprise parce que c’est un mélange fréquemment utilisé pour les ciels mais ça reste quand même intéressant. Il en est de même pour le bleu et le noir. En fonction des proportions, le mélange : indigo, bleu de prusse, etc. peut servir à réaliser des mers ou des ombres.

Le rajout d’autres couleurs primaires au bleu va changer la gamme. Mais ce n’est pas le cas lorsqu’on le mélange avec du noir et du blanc. On reste dans la gamme de bleu avec ces deux coloris, c’est juste l’intensité qui change. Dans les beaux-arts, il n’y a pas d’appellation contrôlée. Le vert prairie est par exemple une couleur en tube proposé par une marque. Il est possible de retrouver la même couleur auprès d’une autre enseigne mais sous un autre nom ou à l’inverse le même nom mais avec un coloris différent.

Le mélange entre le bleu et les deux autres couleurs

Après avoir mélangé le bleu avec une autre teinte, ci-après les déclinaisons obtenues en le combinant avec deux couleurs différentes. Il faut prendre le temps de regarder le résultat et de réfléchir pour savoir s’il est conforme à la couleur recherchée.

Le bleu, le rouge et le jaune vont donner une couleur neutre. Comme le bleu est très dominant, il va falloir augmenter la dose des deux autres teintes. Au final, le tout va donner du taupe, un peu terreux. Il servira de couleur de base. En augmentant la dose de bleu, la couleur devient métallique. Si le rouge ou le jaune domine, la teinte obtenue est très subtile et difficile à nommer.

Le bleu, le rouge et le blanc donne de la violine, du violet blanchi. En augmentant la quantité de blanc, du lilas ressort du mélange. Avec le rouge qui domine, la violine s’adoucit. La gamme de couleur obtenue est parfaite pour réaliser des fleurs.

Le bleu, le jaune et le noir donne un vert d’eau. Cette couleur acrylique permet de représenter une mare ou un marécage. Avec plus de jaune, le vert obtenu devient plus chaude. Et avec plus de noir, le kaki fait son apparition.

Le bleu mélangé avec du noir et du blanc donne la couleur du ciel pendant un mauvais temps. Si le blanc domine, la couleur s’adoucit et devient très légère tel un ciel d’hiver. Avec plus de noir, la pluie n’est pas loin.

Conclusion

La promenade dans le bleu prend fin. Certaines tonalités sont déjà connues tandis que d’autres sont de vraies découvertes. Une fois que ces déclinaisons sont maîtrisées, il est possible de faire le processus inverse c’est-à-dire décrypter une couleur trouvée dans une photo ou une image pour la reconstituer.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
WebTV Oui
WebTV Page CMS 247