Découverte des couleurs à l'acrylique : Le jaune

Résumé de la vidéo :

L’univers des couleurs est illimité. Mais il faut savoir qu’à partir des couleurs primaires, une multitude de nuances peuvent être créées, que ce soit à l’acrylique, à l’huile ou avec n’importe quelle technique. Ici, c’est le jaune qui va être décliné à l’infini. Cet exercice permet de connaitre le processus de fabrication d’une couleur.

La palette

Sur la palette, il y a du jaune puisque c’est le thème. Mais quatre autres couleurs à savoir le rouge, le bleu, le noir et le blanc sont également présentes. Que ce soit à l’huile ou à l’acrylique, c’est le pigment qui compte.

Mélange entre le jaune et une autre couleur

C’est le jaune citron qui sera posé en premier puisqu’il va servir de référence. Ensuite, il est décliné avec du bleu dans différentes proportions pour obtenir du vert mais également d’autres couleurs auxquelles on ne s’y attend pas. Le jaune mélangé avec du rouge bien franc permet de créer un orange soutenu. A chaque changement de quantité, une nouvelle teinte fait son apparition. Avec du blanc, une voile de jaune se forme à la fin. Le mélange entre le jaune et le noir n’est pas usuel mais c’est important de savoir qu’il existe et comment le construire.

La combinaison entre le jaune et deux autres coloris

Le mélange entre le jaune et deux autres couleurs permet d’obtenir de nouvelles déclinaisons. Pour commencer, les couleurs primaires sont mélangées à quantités égales et donnent naissance à un ton un peu brun. Et en modifiant les proportions au fur et à mesure, des teintes intermédiaires vont faire leur apparition. Lorsque le bleu domine, la couleur est terreuse ou minérale. Si le rouge prend le dessus, la teinte est chaude. Si c’est le jaune qui est en grande quantité, la couleur se refroidit.

Le jaune additionné de bleu et de blanc donne du turquoise ou du vert très frais en fonction des proportions utilisées. En principe, le mélange jaune – blanc – noir donne du gris. Mais comme le noir est une couleur très couvrante, il faut trouver la bonne quantité en tâtonnant. Le jaune avec du noir et du rouge donne une couleur terre.

Dans cet exercice sur la peinture acrylique, la couleur centrale est le jaune. Ensuite, les autres teintes sont rajoutées par petite touche. C’est un travail de délicatesse et de recherche car tout est dans la nuance. Il est préférable d’évoluer progressivement car il n’y a pas de retour en arrière possible. A force de construire ses couleurs, on arrive à savoir de quoi une teinte est faite une fois dans la nature ou face à un objet. C’est le principe du processus inverse.

Amandine gilles

Amandine Gilles

Diplômée en Histoire de l’art à l'Université de Tours et formée dès le plus jeune âge à la peinture traditionnelle au sein d’ateliers privés.

 

Aujourd'hui, artiste-peintre, peintre sur commande et créatrice d'un blog sur la technique de peinture à travers duquel des accompagnements en ligne sont proposés.

 

Mes expériences au sein du milieu artistique de Paris et de Bruxelles, ainsi que le conseil en fournitures de Beaux-arts qui a été mon métier pendant plusieurs années m'ont fortement aidé à mettre tout cela en place.
Mon but est de partager et de transmettre des connaissances d’une passion commune et d’un patrimoine artisanal qu’il est nécessaire de sauvegarder.

Pas de questions pour le moment.

Laisser un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poser une question. Se connecter
WebTV Oui
WebTV Page CMS 225